25-09-2017
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   ELECTIONS LOCALES : Bedoui appelle à garantir le succès du prochain rendez-vous électoral      DEVANT LE CONSEIL DE LA NATION : Ouyahia présentera aujourd’hui le Plan d'action du gouvernement      وزير النقل والاشغال العمومية عبد الغاني زعلان : انطلاق أشغال الشطر المتبقي من الطريق السيار بالذرعان نحو تونس قبل نهاية 2017   
 

   

 
    Nation / Evénement
 
EXPULSE PAR LES AUTORITES MAROCAINES
Le journaliste d'El Watan Djamel Alilat regagne l'Algérie





 Le journaliste du quotidien El Watan, Djamel  Alilat expulsé lundi par les autorités marocaines, alors qu'il couvrait les  manifestations populaires dans la région du Rif (Nord du Maroc), a regagné  mardi l'Algérie, a-t-on appris auprès du concerné. "Je suis très soulagé de regagner l'Algérie et retrouver mes amis et ma  famille. Je n'ai pas dormi pendant ces 48 heures, mais le moral est au beau  fixe", a indiqué Djamel Alilat, dans une déclaration à l'APS, remerciant au  passage tous les Algériens qui se sont solidarisés avec lui durant sa détention. Il s'est dit néanmoins "frustré" de ne pas avoir terminé sa mission pour  laquelle il a été envoyé au Maroc pour faire la couverture médiatique des  manifestations du Rif, ajoutant qu'"il n'avait pas été maltraité durant sa  détention". Djamel Alilat avait été arrêté dimanche par les autorités marocaines,  alors qu'il couvrait les manifestations dans la région du Rif. Son arrestation avait provoqué un sentiment "d'inquiétude extrême" de sa  rédaction et suscité élan de solidarité parmi la corporation. Le directeur de la publication d'El Watan, qui avait contacté les  autorités algériennes "pour venir en aide" à ce journaliste, avait exprimé  lundi à l'APS son "extrême préoccupation" et son "inquiétude" du fait que  le journaliste arrêté se trouvait dans les locaux de la police. De son côté, le Syndicat national des journalistes (SNJ), avait dénoncé  "avec force", l’attitude des autorités marocaines pour cette arrestation  "brutale et abusive, et que rien ne saurait justifier". Le SNJ avait exigé la libération "immédiate" du journaliste, "et mis en  garde contre toute atteinte, physique ou morale de l’envoyé spécial d’El  Watan». La région Rif, est secouée depuis six mois par un mouvement de  contestation populaire pour exiger le développement de la région. Les  manifestations, avec à chaque fois des incidents violents entre manifestants et policiers, se sont accélérées ces derniers jours et la  police a procédé à l'arrestation de dizaines de personne.




--
 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             

 
 
 
 

Est ce que vous soutenez l'idée
d'annuler le visa entre l'Algérie et la Turquie ?

                      
Oui Non

Résultats

Oui
                 
25 %
Non               
                 
75 %
 


 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,