11-12-2017
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

   

 
    Sport
 
UNE SUBVENTION ANNUELLE DE 200.000 DA

C’est un grand défi donc que les enfants de l’ASMO entendent relever, même s’ils sont d’ores et déjà confrontés à des obstacles de taille. Leur chemin est d’ailleurs parsemé d’embûches, comme le relève le président du club par intérim, Boubekeur Chalabi.

"Sachez qu’on travaille tous bénévolement, aussi bien les entraîneurs que les dirigeants. Mieux, on est contraint de cotiser chacun la somme de 50.000 DA à la fin de chaque mois pour pouvoir subvenir aux besoins de nos  équipes. Ce n’est pas la subvention de 200.000 DA que nous attribue annuellement la DJS (Direction de la jeunesse et des sports, ndlr) et qui arrive toujours avec un grand retard, qui nous permettra de faire face aux  exigences de notre club. Heureusement qu’ils sont quelques autres anciens joueurs de l’ASMO à nous assister à chaque fois, car ils veulent que ce club réussisse", a-t-il dit.  Néanmoins, certains handicaps sont difficiles à surmonter malgré la bonne volonté des membres de ce club. Allusion faite notamment au manque d’infrastructures sportives qui oblige les différentes catégories de cette  équipe à se partager un demi-terrain, ce qui n’est pas fait bien sûr pour leur permettre de progresser. "C’est un problème auquel sont confrontés la majorité des clubs à Oran, mais on fait avec, car malgré ces difficultés, on parvient à former des joueurs de qualité. D’ailleurs, trois éléments sont appelés, en mars prochain, à effectuer des tests pour intégrer le centre de formation du FC Sochaux. C’est grâce à nos connaissances que le contact a été établi avec les responsables de ce centre qui ont envoyé un émissaire dernièrement à Oran pour voir à l’oeuvre ces jeunes, donnant son accord pour qu’ils soient testés en France", a encore révélé Chalabi, l’ancien solide défenseur d’"Al-Djamaâia".  Voilà qui prouve que la pâte existe toujours à Oran, même si elle a diminué en quantité, selon l’ancien stratège de l’ASMO, Houari Belkhatouat qui dirige actuellement l’équipe des moins de 14 ans du CSA des anciens  joueurs de l’ASMO.  "La région Ouest en général et Oran en particulier, a tout le temps enfanté des joueurs pétris de qualités techniques. Tout le monde est unanime à le dire, sauf que depuis quelque temps, les talents commencent à  manquer pour la simple raison que les espaces de jeu deviennent de plus en plus rares", souligne-t-il, rappelant qu’à son époque, les débuts se faisaient dans la rue. "Aujourd’hui, le volume horaire de travail des jeunes est très loin des normes, c’est pourquoi, on assiste à des débâcles à répétition de nos sélections de jeunes", regrette-t-il.

 




 
 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer
             
 
 
 

Est ce que vous soutenez l'idée
d'annuler le visa entre l'Algérie et la Turquie ?

                      
Oui Non

Résultats

Oui
                 
25 %
Non               
                 
75 %
 
 

Espace Pub

 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,