21-10-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   ARABIE SAOUDITE : Riyad confirme que le ‎journaliste Jamal ‎Khashoggi a été ‎tué au consulat ‎d'Istanbul      NIGER : Plus de 42.000 personnes ‎déplacées dans l'ouest      CONGO-‎BRAZZAVILLE : Plusieurs centaines de réfugiés ‎centrafricains quittent le pays      TANZANIE : Libération du ‎milliardaire tanzanien ‎Mohammed Dewji      TUNISIE : Maintien en détention de l’ex-secrétaire d’Etat aux Mines   
 

   

 
    Monde
 
Expulsions de Soudanais
Le Premier ministre belge renvoie la balle vers l'UE

Le Premier ministre belge, Charles Michel, a tenté jeudi de clore la polémique qui secoue son gouvernement sur de supposés actes de "torture" dont auraient été victimes à leur retour des Soudanais expulsés de Belgique, en renvoyant la balle vers l'Union européenne.Devant les députés, il s'est engagé à susciter un débat avec ses partenaires européens sur la prise en compte du risque de torture dans les décisions de renvoi des étrangers en situation irrégulière non éligibles à l'asile. "C'est un engagement que je prends, je vais entreprendre des initiatives au niveau européen pour forcer le débat sur ce sujet, ça me semble fondamental pour l'avenir", a lancé Charles Michel.La coalition de centre droit qu'il conduit, au pouvoir depuis 2014, est dans la tourmente depuis qu'une ONG spécialisée sur le Moyen-Orient, le Tahrir Institute for Middle East Policy, a révélé, fin décembre, que plusieurs Soudanais expulsés de Belgique à l'automne ont été victimes de "torture" à leur retour.Dans la ligne de mire de l'opposition figure le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken, issu de la N-VA (nationalistes flamands), qui avait invité en septembre sur le sol belge trois hauts fonctionnaires du régime de Khartoum pour identifier les Soudanais voués à être expulsés car non éligibles à l'asile en Belgique.Une dizaine d'expulsions ont été effectuées depuis la visite de cette "mission d'identification", et c'est parmi ces expulsés qu'ont été recensés les victimes de mauvais traitements. Les renvois vers ce pays depuis la Belgique sont désormais suspendus.Les quatre partis de la coalition ont décidé de faire bloc derrière Theo Francken, dont l'opposition demande la démission en accusant le Premier ministre d'être l'"otage de la N-VA". Jeudi, Charles Michel n'a pas réagi à la flopée de critiques contre son secrétaire d'Etat. Il s'est contenté d'appeler à "une communication nuancée" sur la politique migratoire, alors que M. Francken est coutumier des prises de position clivantes sur Twitter.De son côté, Theo Francken s'est défendu dans les médias d'être de le "Trump flamand", ainsi que l'a dépeint le quotidien américain New York Times.Devant les députés, le Premier ministre a aussi souhaité un débat au niveau de l'UE sur l'article 3 de la convention européenne des droits de l'Homme, stipulant que "nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants".Des avocats brandissant cet article pour s'opposer à des expulsions de Soudanais ont eu plusieurs fois gain de cause récemment devant la justice belge.

 




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,