22-07-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   LE PROBLEME DE PLUS EN PLUS RECCURENT A ORAN : 50 intoxications alimentaires enregistrées      CARTE CHIFA A ORAN : La Cnas enregistre des pertes de 32 milliards de centimes      SNTF ORAN : Une nouvelle gare des trains « grandes lignes » en septembre      MOSTAGANEM : Le Mostaland Parc est sécurisé, un dispositif régulièrement mis à jour      LAGHOUAT : Bouazgui appuie l’idée de création du parc forestier de Ouarène      BOUIRA : 5 nouveaux cas de la fièvre aphteuse détectés à Ain Bessam et Aghbalou   
 

   

 
    region
 
YENNAYER A MOSTAGANEM
Une fête particulière

Les familles mostaganémoises célèbrent Yennayer marquant l’avènement de la nouvelle année amazighe, avec une touche particulière mêlant des pratiques nouvelles à celles héritées de génération en génération. Certaines formes festives n’ont pas pour autant affecté le patrimoine matériel et immatériel de Yennayer  soit pour ce qui est des plats traditionnels concoctés exclusivement pour cette circonstance ou des contes et légendes narrées par les grand-mères. Le "Cherchem", un plat préparé avec des ingrédients à base de blé et de légumes secs, est incontournable sur la table de "Yennayer" à Mostaganem. Ce plat symbolise le début de la saison hivernale et de la nouvelle saison agricole, explique la journaliste spécialisée en patrimoine local, Hassiba Bendris. Le "Cherchem" de Mostaganem est composé de blé moulu, de pois-chiche et de fèves sèches. Il est préparé le 11ème jour de janvier, journée consacrée au plat chaud (El Hami). Il est consommé ensuite par tous les membres de la famille et les voisins. Certaines familles résidant dans la région de la Dahra, à l’Est de la wilaya, préparent également le "Regag", un met constitué de "Th’rid", accompagné d’une sauce de légumes et du poulet ou alors le couscous, préparé de la même manière ajoute Bendris. Outre le "Cherchem", "Regag" et "Couscous", les femmes se réunissent dans les patios et les "Houachs" des habitations des vieux quartiers de Tidjdit comme Souika Tahtaniya et Foukaniya , Sidi Maamar et la zaouia autour d’un thé à la menthe et des gâteux traditionnels dont les incontournables beignets "Sfendj" aux raisins secs, préparés à cette occasion, l’après-midi ou le soir de Yennayer. Cette tradition est connue dans la société mostaganémoise sous le nom de Lemdhella.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,