25-09-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   DROIT DES PAYS PRODUCTEURS DE MATIERES PREMIERES : Ouyahia réitère l’attachement de l’Algérie à en tirer un juste prix      ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET RECHERCHE SCIENTIFIQUE : Ouverture de près de 6200 places pédagogiques pour le cycle de doctorat      INTEMPERIES : Les dégâts se sont chiffrés à plus de 25 milliards de dinar      SONATRACH : Lancement des premiers forages en offshore en début 2019   
 

   

 
    Nation / Evénement
 
COMMISSION DE DISCIPLINE
Ould Abbes fait-il machine arrière ?





Djamel Ould Abbes ira-t-il jusqu’au bout dans l’exécution de sa menace de traduire devant la commission de discipline les cadres du parti qui expriment leurs opinions sans l’autorisation de la direction. À l’issue d’une réunion organisée dans l’après-midi de ce dimanche 11 mars, le bureau politique du FLN a annoncé le « report des travaux de la commission de discipline jusqu’au retour de son président (parti) pour des soins ». « Le bureau politique a pris connaissance du travail de la commission de discipline du parti qu’elle effectue en toute souveraineté et liberté en écoutant les membres du comité central qui ont été traduits devant elle. Et dans ce sens et vu l’absence de Monsieur le président de la commission de discipline, ses travaux ont été reportés jusqu’à son retour du (voyage effectué pour des) soins », précise le communiqué. Dimanche 4 mars, le secrétaire général du FLN semblait pourtant déterminé à « nettoyer » le parti. « Tous ceux qui transgressent le statut et le règlement intérieur du parti passeront à la commission de discipline. Nous avons déjà convoqué sept cadres, le huitième sera entendu demain. On ne pardonnera à personne », avait prévenu Djamel Ould Abbes après avoir annoncé que les prises de positions étaient désormais “soumises à une autorisation préalable ». Pourquoi reporter les travaux de la commission de discipline sans préciser une autre date ? Les travaux de la commission pouvaient bien être gérés par le vice-président de la commission. Est-ce que Djamel Ould Abbes a cédé à la contestation ?

 

Parmi les cadres concernés, le sénateur Abdelwahab Benzaïm qui était convoqué pour le 13 mars


Après avoir reçu sa convocation, le sénateur qui est également membre du comité central du parti n’a pas mâché ses mots. Abdelwahab Benzaïm a dénoncé la décision du secrétaire général de l’ex-parti unique avant de l’inviter à « se reposer ». D’autres cadres du parti sont montés au créneau pour critiquer la décision de Djamel Ould Abbes. « Ce sont des mœurs tout à fait inédites au sein du FLN », a déclaré Abdelaziz Ziari, ancien président de l’APN.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,