14-08-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   MALI : Le second tour de la présidentielle mobilise peu      CIJORDANIE : Des dizaines de milliers d'Arabes israéliens manifestent contre une loi controversée      EN TUNISIE : Un projet de loi pionnier pour l'égalité homme-femme dans l'héritage      RAID AERIEN AU YEMEN : Doutes sur l'enquête saoudienne   
 

   

 
    Monde
 
Frappes en Syrie - Parmelin (Conseiller Fédéral Suisse)
«On aurait pu attendre les résultats» de l'OIAC

Après les frappes occidentales menées en Syrie, la Confédération appelle à la désescalade. Guy Parmelin s'est montré plus bavard.    

Le régime syrien a dénoncé samedi une «agression barbare et brutale» des Occidentaux, après les frappes menées peu avant l'aube par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne contre des bases militaires. Après les frappes occidentales en Syrie, la Suisse appelle l'ensemble des Etats à «des mesures de désescalade» - «une priorité absolue», selon elle. Berne demande aux différentes parties «de créer les conditions pour l?aide humanitaire en faveur des victimes du conflit». La Suisse exige également que «la mission d'enquête de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) puisse débuter aujourd'hui comme prévu et que les acteurs en Syrie n'entravent pas le travail de l'OIAC», a indiqué le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) dans une prise de position envoyée samedi à l'ats. L'attaque chimique présumée en Syrie constitue une violation grave du droit international. Celle-ci est «inacceptable et inquiétante», souligne le DFAE. Les services du conseiller fédéral Ignazio Cassis sont en contact avec les représentations suisses dans la région. Ils ont en outre joint le Bureau humanitaire de la Confédération à Damas: «Le coordinateur n'a pas été touché par les attaques.»

ATTENDRE LES RESULTATS

Le ministre de la défense Guy Parmelin a de son côté estimé que les Etats-Unis et leurs alliés «auraient pu attendre les résultats» de l'enquête de l'OIAC. Les Nations unies ont envoyé leurs experts en Syrie pour faire la lumière sur une possible utilisation d'armes chimiques. Cette mission est en mesure de constater si de telles armes ont été utilisées et le cas échéant lesquelles, a-t-il déclaré dans une interview publiée sur le site blick.ch. Le Conseil fédéral appelle toutes les parties en présence à revenir à la table des négociations. «La guerre en Syrie a été l'objet de négociations à Genève. Ces discussions doivent se poursuivre. Aussi vite que possible. La population civile souffre. C'est inacceptable», affirme-t-il.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,