16-08-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   CINEMA : Salah Bakri et le film «Emir Abdelkader»      SELECTIONNE A UN FESTIVAL INTERNATIONAL POUR SON COURT METRAGE : L’absence de prise en charge sera le seul obstacle à sa réussite !      UN LIVRE, UN AUTEUR : L’Anthologie de la poésie Féminine par Idriss Boudiba      CONSEIL DE LECTURE POUR LES JEUNES : Albert Camus, un enfant de Belcourt      ALI BENARAB : Ecrivain et poète   
 

   

 
    culture
 
TELEVISION LANCEMENT EXPERIMENTAL D’AMEL TV
Une chaîne de l’espoir

Le projet de lancement d’une télévision satellitaire généraliste de dimension euromaghrébine a germé, au début, à travers une proposition de partenariat avec des industriels espagnols. Par la suite, d’autres devaient rejoindre cette initiative. «La personne qui m’avait encouragé à créer une chaîne de télévision s’est avéré être un sabordeur, un saboteur (rire). Il est allé ébruiter cela aux autorités algériennes. Après, j’ai relancé l’affaire avec deux partenaires espagnols et un autre algérien. Malheureusement, ces deux hommes d’affaires espagnols ont voulu me soudoyer. Aussi, j’ai refusé tout marchandage. Ce qui a fait sortir de ses gonds mon compatriote. Mais cela ne m’a pas découragé. J’ai continué à échafauder le projet et, finalement, j’ai décidé de réaliser tout seul cette aventure. Et ce, avec l’aide d’un ami qui a des studios TV de production, une société audiovisuelle à travers un partenariat», indique Hichem Aboud. La manne publicitaire dite «halal» : 5 milliards d’euros : Lors de l’étude technico-publicitaire portant création de la chaîne satellitaire Amel TV, jouissant de droit suisse, il découvrira l’existence d’une manne publicitaire considérable : «J’ai découvert un marché publicitaire extraordinaire. Le marché du halal (licite, permis selon la loi islamique). Et qui n’a pas de support médiatique. Un marché de l’ordre de 5 milliards d’euros. Les gens ne trouvent pas où placer leurs annonces publicitaires. Parce que la législation française interdit la publicité communautaire. Donc, Amel TV, est une télévision de droit suisse… J’estime qu’un média doit se financer par la publicité. Et non par de l’argent ‘sale’ et même de l’argent ‘propre’ provenant de parties occultes. Cela, je le refuse. J’ai lancé cinq journaux en Algérie.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,