12-12-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   LAGHOUAT : Appel à classer la Medersa parmi le patrimoine culturel historique      COMMEMORATION DES MANIFESTATIONS DU 11 DECEMBRE 1960 A AÏN TEMOUCHENT : Attachement indéfectible du peuple algérien à sa révolution armée      ORAN : Atelier dessin et peinture à l’institut français      AXE GDYEL – HASSI BEN-OKBA : Un octogénaire meurt dans une collision entre un camion et une voiture      AIN TEMOUCHENT : Démantèlement d'un réseau régional de passeurs de harragas      RELIZANE : Fermeture de plus de 400 locaux commerciaux      CHLEF : Le centre anti-cancer avant avril 2019 ?      CARAVANE DE SOLIDARITE : Des aides humanitaires pour plus de 130 familles      CONSTANTINE : Diverses expositions chargées de senteurs antiques au palais d’Ahmed Bey      CONSTANTINE : Ouverture samedi du 9è séminaire sur la filière ovine en Algérie et au Maghreb      OUARGLA : Des peines allant jusqu'à 20 ans de prison ferme à l'encontre de narcotrafiquants      POUR TAMANRASSET ET IN-SALAH : Sonatrach fait un don d’équipements médicaux   
 

   

 
    region
 
RAMADAN
Premier jour de jeûne d'un enfant….Un événement familial émouvant

Le premier jour de jeûne d'un enfant est, à Oran comme ailleurs, un événement familial exceptionnel et une expérience émouvante, surtout pour celui qui la vit de par son enthousiasme qui le pousse à affronter une longue journée de faim et de soif, et sa fierté à accomplir l'un des cinq piliers de l'Islam. Une ambiance exceptionnelle règne au sein des familles dont les enfants jeûnent pour la première fois. Elles célèbrent généralement cet événement en préparant pour le repas de l'Iftar des plats appréciés par ces jeûneurs en herbes que l'on partage avec les proches, surtout les grands parents.  Elles tiennent à marquer l'évènement d'une manière particulière. "J'ai promis à ma fille de sept ans, Shahrazade, de lui acheter le gâteau au chocolat qu'elle adore", dit sa mère Kheira, ajoutant qu'elle ressent de la joie et de la fierté en voyant sa fille vivre avec succès et sans encombre cette expérience particulière pour elle.

Veiller d'abord au bien être des enfants

 "Bien avant le début de Ramadhan, j'ai réussi à persuader ma fille de six ans à observer son premier jour de jeûne. Elle était néanmoins tellement enthousiaste qu'elle n'a pas attendu le 27 jour du Ramadhan pour le faire.  Elle a jeûné en plein période d'études comme pour me faire comprendre qu'elle avait grandi", raconte avec fierté la mère de Sarah. Louay, un bambin de 7 ans, est à son deuxième jour de carême durant ce mois de Ramadhan. Il a subi cette épreuve "sans souffrir d'une quelconque faim ou soif, vu le temps clément qui a marqué ce mois".  "J'ai pris beaucoup de lait et des dattes au moment du S'hour, ce qui m'a permis de jeûner sans problème", explique cet élève en 2ème année primaire. Sa mère explique que "Louay a voulu suivre l'exemple de son frère Mohamed qui a fait sa première expérience de jeûne à l'âge de six ans mais il y a de cela plus d'une dizaine d'années. Il était pressé de relever ce défi pour recevoir les mêmes compliments de la famille pour son courage". Elle a ajouté : "Nous avons expliqué à notre fils que le jeûne observé par son frère ainé a eu lieu dans des conditions différentes. Le Ramadhan avait coïncidé avec une période au climat plus indulgent et les journées étaient moins longues par rapport à cette saison. Cependant, il a insisté à jeuner deux jours au moins en prenant l'exemple de son frère". Messaoud, père de Riyad, élève en première année primaire, indique avoir adopté une tactique particulière pour encourager son fils à jeûner. "Je l'encourage à jeûner des demi-journées pour qu'il s'habitue à cette action avant qu'il ne l'observe toute la journée, le 27ème jour du mois sacré", explique-t-il. Pour sa part, Nawal, médecin généraliste, indique avoir reçu dans son cabinet plusieurs parents venus chercher des recommandations et des conseils sur le jeûne de leurs enfants. Cette praticienne a mis l'accent sur la nécessité de ne pas obliger les jeunes enfants à jeûner à un âge précoce au dessous de l'âge légal défini par les imams et savants religieux. "Il est préférable de leur inculquer ce précepte de l'Islam graduellement, en tenant compte de leurs capacités et aptitudes sanitaires et physiques", relève-t-elle.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,