13-11-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   MALI : Trois civils tués dans un attentat-suicide contre un sous-traitant ‎de l’ONU      IRAK : La contestation contre le ‎gouvernement central reprend à Bassora      ARABIE SAOUDITE : Les Occidentaux multiplient les ‎pressions      ETHIOPIE : L’Etat va remettre sur ‎pied les forces navales      YEMEN : Washington et ‎Londres haussent le ton   
 

   

 
    Monde
 
ELECTION PRESIDENTIELLE AU ‎CAMEROUN
Une dizaine de ‎candidatures déjà déclarées

Au Cameroun, l'élection présidentielle a été annoncée pour le 7 octobre 2018, dans un décret signé par Paul Biya lundi dernier. Le corps électoral ainsi convoqué, l'heure est à présent à l'officialisation des candidatures. Si Paul Biya, président sortant, n'a toujours pas clarifié ses intentions quant à la prochaine élection présidentielle, plusieurs autres figures de l'opposition ont déjà déclaré leur candidature. Au total, une dizaine ont déjà été déclarées pour cette élection présidentielle, dont celle de Joshua Osih du SDF (Social Democratic Front), jusqu’ici principal parti de l’opposition. Maurice Kamto du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) est aussi en course, ainsi que l’avocat Akéré Muna pour le compte du Front populaire pour le développement (FPD). A ce trio, le plus en vue des candidats de l’opposition, on pourrait ajouter Cabral Libii, investi par le parti Univers. Paul Biya, candidat à sa propre succession ? Ces derniers jours, des tractations ont été multipliées en vue de dégager une candidature consensuelle parmi ces aspirants à la magistrature suprême. Même si l’idée d’une primaire d’opposition a dernièrement été évoquée, elle a finalement été abandonnée. Pour le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) au pouvoir, l’équation a consisté depuis des mois en des appels à l’endroit de Paul Biya à se représenter à sa propre succession. Ces appels incessants n’ont pas fait cillé le principal intéressé jusqu’ici. Un silence que le président sortant sera bien obligé de rompre dans moins de dix jours, selon les dispositions de la loi.

Tous les aspirants devraient avoir formalisé leur candidature au plus tard le 19 juillet 2018.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,