13-11-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   MALI : Trois civils tués dans un attentat-suicide contre un sous-traitant ‎de l’ONU      IRAK : La contestation contre le ‎gouvernement central reprend à Bassora      ARABIE SAOUDITE : Les Occidentaux multiplient les ‎pressions      ETHIOPIE : L’Etat va remettre sur ‎pied les forces navales      YEMEN : Washington et ‎Londres haussent le ton   
 

   

 
    Monde
 
BREXIT
Nigel Farage menace d'un retour à la tête de l'Ukip

L'ancienne figure emblématique du Brexit prévient qu'il mènera campagne dans toutes les régions du Royaume-Uni, si le déclenchement de l'article 50 était suspendu ou retardé. En 2016, Nigel Farage quittait la tête du parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP), 12 jours après le vote britannique pour la sortie du pays de l'Union européenne. C'était alors l'un des visages emblématiques de la campagne pro-Brexit, celui qui avait oeuvré durant toute sa carrière vers ce référendum historique, qui s'éloignait des projecteurs : « Mon objectif était que le Royaume-Uni sorte de l'Union européenne [...] Je crois désormais que j'ai accompli ma mission, et donc je pense que la bonne chose à faire est de céder ma place de leader de l'Ukip », disait-il à l'époque... Deux ans plus tard, les négociations sur cette sortie de l'Union européenne se poursuivent. Le gouvernement se dirigeant vers un « soft Brexit », loin de celui imaginé par les partisans d'une sortie dure de l'UE, au point de provoquer  les départs des ministres David Daviset  Boris Johnson. Face à ce qu'il considère être une « trahison » du vote britannique, Nigel Farage laisse planer la menace de son retour en politique : « A moins que le Brexit ne se remette sur la bonne voie (une sortie dure de l'UE), je devrais sérieusement envisager de revenir à la tête de l'Ukip », dit-il aujourd'hui dans le quotidien The Telegraph , alors que l'actuel leader du parti eurosceptique Gerard Batten terminera son mandat en mars 2019. Eurodéputé du sud-est de l'Angleterre, Nigel Farage a prévenu qu'il mènerait campagne dans toutes les régions du Royaume-Uni, si le déclenchement de l'article 50 - qui ouvre la voie à la sortie du pays de l'Union européenne - était suspendu ou retardé. Sa propre « ligne rouge », précise-t-il. Depuis sa démission, il s'était mis en retrait, passant d'acteur à commentateur de la vie politique . Ami de Donald Trump, qui  l'avait invité à s'exprimer dans l'un de ses meetings durant la campagne présidentielle américaine, il est désormais un contributeur régulier de la chaîne de télévision américaine Fox News depuis 2017. Il anime également une émission de radio en Grande-Bretagne...




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,