12-12-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   EXPOSITION D’ARTS PLASTIQUES A ANNABA : Des ‎peintures à l’huile aux techniques innovantes      D’AKLI BELLABIOD : Quand un ‎observateur fait tomber les ‎masques d’imposture      PARUTION : Istanbul la perle du ‎Bosphore      COLLOQUE LITTERAIRE NATIONAL : Hommage au romancier Mohamed ‎Bachir Bouyedjra   
 

   

 
    culture
 
MUSIQUE
Djorra premier album solo ‎de Merouane Benseghir

Après une expérience florissante avec le groupe Tarba3t, Merouane Benseghir, chanteur à texte et à voix, se lance dans une carrière solo avec un premier album intitulé Djorra, sorti récemment aux éditions Padidou. Huit titres, dont deux en kabyle, forment ce nouveau produit musical qui se présente dans son ensemble comme un florilège de rythmes et de sonorités, une variété de thèmes et un... «tourbillon» d'émotions. L'album évoque les choses de la vie par des textes imagés, des métaphores, sur des airs tantôt tristes tantôt joyeux, avec parfois une note d'humour,  dans une parfaite fusion.   La compagnie (Djorra en arabe dialectal), qu'elle soit bonne ou mauvaise, de bon ou de mauvais augure, est chantée dans toutes ses dimensions et cas de figure, par des paroles signées Kamel Azrou, sur un air toutefois festif. Le clip de cette chanson est une ‎‎représentation caricaturale réussie des fêtes de mariage algériennes. D'autres thèmes, comme ‎‎l'amitié, la solitude, le phénomène des harraga, le chagrin d'amour, la mélancolie, l'espoir d'une vie meilleure, sont abordés et exprimés par la puissante voix de Merouane, qui a composé l'intégralité de l'album et écrit les textes des chansons Chafet ayni  ghazel (J'ai aperçu une gazelle) et El port (Le port). Les huit titres sont empreints de sonorités et influences musicales aussi riches que variées : chaâbi, raï d'antan, kabyle traditionnel, techno, oriental, rock...  Un hommage est rendu aux victimes de la décennie noire par la chanson  Izdhayriene ‎‎(Algériens), un message d'espoir d'un avenir meilleur pour la société algérienne où paix, amour, savoir et tolérance viendraient effacer ses traumatismes et la prémunir contre tout signe de violence.  Merouane a eu aussi une pensée, à travers la chanson Le port, qui se veut un appel à la raison et à la patience, pour les candidats à l'émigration clandestine «harraga», disparus tragiquement en mer, alors qu'ils rêvaient d'un cadre de vie agréable et digne. Essohba, autre titre de l'album, qui est un véritable hymne à l'amitié, ce lien sacré, vital et vivifiant, rappelle par sa musique et son texte l'œuvre de Dahmane El-Harrachi, connue par sa richesse en conseils et moralités. 

Chaque titre a sa particularité

Ce qui fait de l'album un océan de sentiments, un espace de partage et de fraîcheur musicale. Artiste réservé et passionné, libre et serein, Merouane Benseghir, qui  «respire la musique et le chant» depuis sa tendre enfance, avance sur des pas sûrs. Il ne fait pas les choses dans la précipitation, a-t-il confié à l'APS.   Natif de Blida, originaire de la région de Seddouk à Béjaïa, Merouane est un artiste autodidacte sensible aux paysages naturels : la terre et la montagne spécialement. Il écoute son cœur et suit son chemin. Il a la conviction que le succès et la notoriété seront atteints grâce à la rigueur, le sérieux, la sincérité et, particulièrement, la passion comme guide.   Merouane Benseghir, cet artiste qui se protège des ondes négatives et se libère des pressions que tout un chacun subit au quotidien par la musique et le chant, rend souvent hommage aux grands noms de la chanson algérienne par des vidéos qu'il  diffuse sur la toile pour le plaisir de ‎‎partager avec ses fans un moment de nostalgie et exprimer sa reconnaissance envers ses idoles qui ont bercé son enfance et dont l'œuvre a marqué des générations entières.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,