18-11-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   VALENCE : : Batshuayi déjà indésirable ?      : Deux défenseurs de MU poussés dehors      : Le Français Gregory Tadé signe au Dinamo Bucarest      Footballgate: : Bart Vertenten est sorti de prison      : Le procureur suisse enquêtant sur la FIFA est blanchi mais quitte son poste      MONACO : : Falcao propose ses services à un cador espagnol !      JUVENTUS : : Sandro sur le départ ?      LIVERPOOL : : Moreno souhaite retourner dans son ancien club      NAPLES: : Ospina transféré définitivement ?      EQUIPE DE FRANCE : : Griezmann accablé par la défaite contre les Pays-Bas   
 

   

 
    Sport
 
Porte ouverte à l'anarchie

Selon la réglementation en vigueur, une équipe peut demander ou même exiger le report de son match dans certains cas, comme celui d'avoir trois joueurs ou plus en équipe nationale ou une participation à une compétition internationale dans un intervalle de 48 heures. Choses qui ne figurent pas dans le cas de la JSK et c'est ce qui vient nuire à la crédibilité de la Ligue et son président, déjà accusés de faire dans le deux poids, deux mesures. Cela ouvre, ainsi, grandement la porte aux autres présidents de clubs de recourir à des pratiques similaires à celle de Chérif Mellal pour faire valoir leurs droits. Ce sera, de ce fait, une anarchie totale où il sera impossible de contrôler la situation. Les cas où la LFP, et même la FAF, ont été accusées de faire dans le «deux poids, deux mesures» sont nombreux, à commencer par le traitement très strict des dossiers des clubs endettés en début de saison, à l'image du CRB, du RCK et de l'USMH, et ce qui s'est passé avec l'USM Annaba, avec un large délai qui lui a été accordé pour régler ses dettes, avant que ce délai ne soit revu à la baisse avant-hier soir.

Medouar va-t-il démissionner?

Hier, cinq membres du bureau exécutif de la LFP ont présenté leur démission, à savoir Khaldi, Adrar, Harrada, Messaoudène et Belguidoum. Ce dernier n'a pas mâché ses mots en tirant à boulets rouges sur Medouar. «Nous travaillons le jour et Medouar prend des décisions le soir. Je lui conseille de démissionner», a déclaré l'ancien responsable du RC Kouba. Chérif Mellal avait, dans une de ses sorties médiatiques, indiqué que Medouar s'était plaint auprès de lui, lui affirmant que certaines décisions - comme celle de reporter la 12e journée - lui sont dictées «d'en haut» et qu'il ne supporte plus cet état de fait. Si ces aveux s'avéraient vrais, mieux vaudrait pour Medouar de démissionner et sauver la face. Mais il semble que l'homme ne l'entende pas de cette oreille, en témoigne sa déclaration hier en fin d'après-midi, indiquant qu'il ne compte pas quitter son poste. Une affaire encore très loin de connaître son épilogue.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,