14-12-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   GALERIE D’ART BAYA DU PALAIS DE LA CULTURE DE KOUBA : Exposition d’affiches sur le cinéma algérien      SA 15E EDITION EST PREVUE DU 18 AU 22 DECEMBRE 2018 : Le Dimajazz est de retour      Musée d’art moderne d’Oran : Exposition collective immortalisant des hauts faits de la guerre de libération      MINISTERE DE LA CULTURE : Salim Aggar à la tête de la cinémathèque   
 

   

 
    culture
 
CHOISIR A 20 ANS, DE WILLY HERMMANN, AU ‎FICA
La vérité nue

Le documentaire Choisir à 20 ans de willy Hermmann est une co-production algéro-suisse qui donne un nouvel éclairage sur les insoumis et les déserteurs de l’armée française durant la guerre de Libération nationale. Willy Hermmann est allé à la recherche des témoignages des jeunes de 20 ans qui ont refuser de faire la guerre et de tuer, devenant ainsi de facto, des traîtres à leur nation, la France. Très poignant le film donne une autre vision de cette face de la guerre de Libération et de la réalité toute nue du colonialisme français superbement résumé par un Algérien d’une région de l’Ouest du pays, où les mines déposées à la frontière algéro-marocaines continuent de faire des victimes, en affirmant «c’était la misère», pour parler du passé. Les Algériens vivaient dans des tentes et dans le dénuement le plus total et le plus intolérable. Tous les Algériens qui témoignent de leur enfance en regardant des photographies prises à l’époque coloniale, ne se rappellent que de la faim, de la misère et du froid, eux enfants qui marchaient pieds nus sous la pluie et dans la boue . Et dire qu’il y a encore des Algériens qui osent parler, toute honte bue « du bon vieux temps », oubliant où mettant de côté ce que le peuple algérien a enduré durant toute la durée de la colonisation française.

Présent dans la salle

 M Ali Haroun, un des responsables de la Fédération de France, a pris la parole durant le débat qui a suivi le film pour remercier le réalisateur et pour souligner qu’une telle vérité gagnerait à être connue par d’autres peuples à travers le monde car dira-il, les Algériens connaissent cette face hideuse du colonialisme.  Willy Hermmann précisera que ce n’est pas une chose évidente que de montrer ce film, vu qu’il a proposé son documentaire à une vingtaine de distributeurs et qu’il s’en est trouvé un seul qui l’a accepté. Le film retrace aussi l’Algérie indépendante, les coopérants venus enseigner, surtout ceux dans des zones déshéritées. Leurs témoignages illustrent un vécu en Algérie indépendante où tout était à faire et à entreprendre pour rendre le sourire et donner de l’espoir aux jeunes écoliers algériens.  La Suisse a été la terre d’accueil des déserteurs et des insoumis français. Une chaîne de solidarité s’est constituée autour de ces jeunes épris de justice et de liberté. Ils ont évoqué leur passé pour écrire une belle page d’humanisme, une belle page d’histoire.  Choisir à 20 ans mérite amplement d’être diffusé à la télévision algérienne avec débat, histoire de rappeler à la mémoire, la lutte du peuple algérien.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,