24-03-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   MALI : Une centaine de civils tués dans une attaque      LIBAN : Le pays rejette les propositions de Mike Pompeo      LES COMORES : Les citoyens votent pour le ‎premier tour de l'élection ‎présidentielle      GABON : Ali Bongo de retour ‎après plusieurs mois de ‎convalescence au Maroc   
 

   

 
    Monde
 
LIBYE
Les 70 milliards de dollars ‎dérobés par l’Occident ‎

L’essentiel du pactole du fonds souverain libyen, la Libyan Investment Authority (LIA), n’a toujours pas été rendu au pays. Choukri Ghanem, né en 1942 à Tripoli, était l’un des gardiens des secrets du ‎‎régime libyen du temps de Kadhafi. Tour à tour ministre du pétrole et président de la National Oil corporation, il fait défection en juin 2011, lorsque le printemps arabe rattrape la Libye, et se réfugie à Vienne, en Autriche, capitale qu’il connaît bien pour avoir représenté Tripoli à l’OPEP. C’est là qu’il a sympathisé avec Saïf al-Islam Kadhafi, le second fils du « Guide », alors étudiant dans la capitale autrichienne. Quant aux opérations financières, il continue de les mener via la Suisse, notamment par Genève et Bâle, orchestrées par son fils, Mohamed Ghanem, à présent patron de la banque ‎‎bahreïnie « First Energy Bank ». Le 29 avril 2012, Choukri Ghanem a la malencontreuse idée de se jeter dans les eaux noires du Danube tout habillé, alors qu’il ne sait pas nager. Curieusement, la justice autrichienne écarte rapidement la piste criminelle et accrédite la thèse de l’accident ! Les témoignages recueillis par Mondafrique à Vienne laissent clairement entendre que les autorités autrichiennes ont préféré fermer les yeux, Tripoli finançant de longue date l’une des principales ‎‎formations politiques locales. Plus clairement, selon le quotidien Die Presse, il s’agissait du Parti autrichien de la liberté, une organisation d’extrême droite. « Pour moi, cela ne fait pas l’ombre d’un doute, Choukri Ghanem, que j’appréciais beaucoup, a été assassiné. En revanche, les Autrichiens ne sont pas clairs dans cette sale histoire », lâche le consultant Pierre Bonnard, qui travailla longtemps aux cotés des proches de Kadhafi, avant de prendre langue, aujourd’hui, avec le gouvernement de Tobrouk.

Une histoire de famille       

Juste avant le décès suspect de Choukri Ghanem, la justice suisse s’était mise sur la piste de ses multiples transactions financières. Une instruction à l’encontre de son fils, Mohamed, a été ouverte le 30 mars 2012 pour ‎‎« blanchiment d’argent » et « corruption d’agents publics ». Elle commence par bloquer le compte UBS de la société Goldent Petal, domiciliée aux îles Vierges au nom de Mohamed Ghanem. La Suisse, en collaboration avec la Norvège, découvre un nombre incalculable d’évaporations bancaires possibles. En septembre dernier, le journaliste tessinois Federico Franchini, dans le mensuel suisse La Cité énumère minutieusement, dans un épais dossier, toutes ces connections libyennes. Retenons simplement que les transferts de Mohamed Ghanem passent par la société néerlandaise Palladyne, implantée aux Pays-Bas et administrée par Ismael Abudher, mari de Ghada Ghanem, la sœur de Mohamed. Une histoire de famille! Ismael Abudher est également soupçonnée de prises illégales d’intérêts commises lors de l’entrée de la Banque centrale libyenne et de la Libyan Investment Authority (LIA) au capital de sociétés italiennes. Si Choukri Ghanem et sa famille semblent s’être joyeusement servis au passage, le plus grave n’est pas là. Des banques et des multinationales ont, elles aussi, profité de l’aubaine. Remontons à 2004. Mouammar Kadhafi qui a repris langue avec les Américains et reçu Jacques Chirac, abandonne ‎‎définitivement sa casquette de terroriste. La Libye interrompt ses contacts avec le Pakistan, qu’il avait noués, via des intermédiaires suisses, pour acquérir la bombe atomique.‎ ‎




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,