24-03-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   CAMEROUN : Une vingtaine ‎d'étudiants libérés après deux ‎jours de torture      ETATS UNIS : Le procureur spécial Mueller ‎remet son rapport sur l'enquête ‎russe      BREXIT : Face à l’impasse, des ‎Britanniques désemparés et en ‎colère      ITALIE : Le preneur d'otages de Milan ‎voulait obtenir un avion pour ‎l'Afrique      ACTE XIX DES «GILETS JAUNES» : Polémique sur le rôle de ‎Sentinelle   
 

   

 
    Monde
 
VENEZUELA
Juan Guaido mobilise ses partisans en ‎pleine coupure d'électricité

Le courant n’est pas encore revenu partout au Venezuela, mais le principal problème, notamment à Caracas, c’est que le réseau d’eau est toujours coupé. C’est dans ce contexte que Juan Guaido a invité tous les Vénézuéliens à investir les rues mardi après-midi pour protester contre cette coupure et la gestion du gouvernement.Devant le centre commercial de Parque Crystal, il est 15h passé et l’esplanade se remplit tout doucement. Une vieille dame porte à bout de bras un grand tableau sur lequel est écrit « Ce n’est pas un sabotage ».« Je suis convaincue que tout ça, c’est un mensonge du gouvernement. Le gouvernement ne s’est pas occupé d’entretenir les services publics. Et ça, c’est impardonnable », pointe-t-elle.L’ambiance est lourde, les visages fatigués par cinq jours de coupure. Et l’enfer n’est pas fini selon Maritza, qui habite à deux pas. « Dans notre zone, la coupure a duré jusqu’à 40 heures d’affilée. Maintenant, on a de la lumière, mais on n’a toujours pas d’eau », souligne-t-elle.A côté d’elle, sa voisine Ilena angoisse parce que son réservoir est presque à sec. Elle a peur que l’électricité soit à nouveau coupée. « On ne veut pas s’habituer à tout ça. Chaque année, on se dit qu’on ne peut pas tomber plus bas. Et pourtant on continue de chuter dans une crise toujours plus profonde. C’est une chute sans fin », se désole-t-elle. « Moi je pense que la fin arrive justement », réagit Maritza.Elle n’est pas la seule à le croire. La foule se fait plus dense : Juan Guaido arrive pour faire un discours. Comme à chaque fois, il est reçu comme un homme providentiel. Et pour redonner espoir à ses partisans, il assure que la fin est proche. « Très bientôt, nous allons tous ensemble aller chercher mon bureau à Miraflores. »Miraflores, le palais présidentiel, la forteresse de Nicolas Maduro. Un pari risqué car la zone est truffée de militaires. Mais l’opposant n’a plus le choix s’il veut garder la population mobilisée.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,