24-03-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   PRIX DU PETROLE : Le Brent se maintient à plus de 68 dollars      COLLECTIF NABNI : Relancer l’économie sur de nouvelles bases      DANS LA PERSPECTIVE D’UN DEPLOIEMENT A L’INTERNATIONAL : La BEA augmente son capital social      PARTENAIRES COMMERCIAUX : La France premier client, la ‎Chine premier fournisseur ‎de l’Algérie      CONCOURS SELECTIF AU PROFIT DE 500 POSTULANTS : Formation à l’étranger dans l’industrie automobile   
 

   

 
    Economie
 
NOUVELLE LOI SUR LES HYDROCARBURES
Explication des trois formules de contrats pétroliers retenus

D'aucuns spécialistes dont les investisseurs n’attendent avec impatience la prochaine loi sur les hydrocarbures dont le projet vient d'être récemment peaufiné. Ces investisseurs attendent ce "nouveau " texte qui marquera bien le retour à l'ancien système de partage de production, instauré sous l'égide de la loi 86-14 qui a eu du succès en son temps, générant les grandes découvertes des années 1990. Et justement comme l'a si bien expliqué le chef du groupe chargé de la révision de cette loi, M. Toufik Hakkar, dans un entretien accordé à l'APS " ce texte prévoit trois types de contrats qui seront proposés aux investisseurs étrangers dans le cadre de la prospection et la production des hydrocarbures en Algérie. Le même responsable Toufik Hakkar, a expliqué que ce régime constitué des trois formules contractuelles retenues dans le nouveau texte, est le plus couramment utilisé dans le monde. Il réduit l'exposition de l'investisseur étranger à l'administration locale. Ainsi, dans notre pays et dans un système de partage de production, la compagnie pétrolière étrangère qui peut se maintenir en offshore n'aura aucun contact avec les agences Alnaft et l'ARH ou même avec l'administration fiscale du fait que ses obligations fiscales sont réglées par la Sonatrach. De ce fait, le partenaire est tenu en vertu de ce contrat de ramener sa contribution financière et technologique, de récupérer ses coûts et d'être rémunéré selon une formule négociée. 

Par ailleurs, la nouvelle loi prévoit un deuxième régime

Celui-ci est communément appelé contrat de participation. Dans ce contrat, Sonatrach et la compagnie pétrolière partenaire auront les mêmes droits et obligations en termes de dépenses, de rémunération et de payement de la fiscalité. A l'opposé du régime de partage de production, le contrat de participation oblige le partenaire étranger à s'implanter en Algérie en créant une succursale. Le texte propose également un troisième et dernier régime, appelé contrat de services à risques. Avec ce troisième régime Sonatrach pourrait faire appel à l'expertise d'une compagnie étrangère pour développer par exemple des gisements difficiles à exploiter ou améliorer la récupération des gisements matures. Intervenant comme opérateur, le partenaire est rémunéré dans ce type de contrat en fonction de sa performance, a précisé le chef du groupe chargé de la révision de la nouvelle loi sur les hydrocarbures et également vice-président de Business-Development et marketing du groupe Sonatrach. De plus, il tient à préciser, au passage que le choix de l'une "des trois formules dépendra de la nature des gisements et des périmètres proposés à l'exploration et l'exploitation mais aussi de l'investisseur" lui-même, a-t-il ajouté. Par ailleurs, le coeur de la loi portant sur la règle dite des 51/49 a été maintenu de même que le monopole de Sonatrach sur l'activité transport par canalisation. D'autre part, le vice-président de Sonatrach a relevé que les changements apportés dans le cadre de cette nouvelle loi visent en effet à repositionner la Sonatrach sur la scène pétrolière internationale, hautement concurrentielle. Il est question de rendre le domaine minier plus attractif après les maigres résultats des appels d'offres lancés sous l'égide des anciennes lois. Pour élaborer une loi attractive, il a fallu faire un examen approfondi de l'état du secteur pétro-gazier notamment sur les aspects fiscal, contractuel et institutionnel. 




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,