18-06-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   LIBAN : Arrestation au Sud d'un Syrien qui planifiait des attentats contre des lieux de culte      MALI : Les appels à la solidarité et au recueillement se multiplient      SOUDAN : Omar el-Béchir déféré au parquet      ÉLECTIONS EN MAURITANIE : À Nouakchott, tous les candidats n'ont pas la même exposition      SOUDAN : Omar el-Béchir déféré au parquet   
 

   

 
    Monde
 
HAÏTI
Des milliers manifestants exigent la démission du président Jovenel Moïse

Les Haïtiens étaient de nouveau dans la rue ce dimanche 9 juin pour réclamer la démission de leur président, Jovenel Moïse. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté. Plusieurs milliers de Haïtiens manifestaient dimanche à Port-au-Prince pour exiger la démission du président Jovenel Moïse, accusé d’être au cœur d’un «stratagème de détournements de fonds» par la Cour supérieure des comptes. Devancés par des dizaines de manifestants à moto, les jeunes étaient présents en nombre dans le cortège sur l’un des principaux axes de la capitale de Haïti lors de cette manifestation à l’appel d’organisations de la société civile et des partis d’opposition. Sous le regard d’une importante présence policière, des manifestants ont érigé de petites barricades de pneus enflammés sur leur passage, mais aucun incident n’était constaté à la mi-journée.«Nous demandons que tous les dilapidateurs des fonds soient jugés et punis, leurs biens saisis et remis à l’État pour des projets sérieux de développement, que le président démissionne et se mette à disposition de la justice», explique Vélina Charlier, militante d’une organisation de la société civile. Les juges de la Cour des comptes ont publié la semaine dernière un rapport de plus de 600 pages sur l’utilisation du fonds Petrocaribe, un programme de développement parrainé par le Venezuela, qui se révèle être une litanie d’exemples de gestion calamiteuse et de corruption. Parmi les centaines de projets épinglés, les magistrats ont découvert qu’en 2014 pour le même chantier de réhabilitation de route, l’État a signé deux contrats avec deux entreprises aux noms distincts, Agritrans et Betexs, mais qui partagent notamment le même matricule fiscal et le même personnel technique. Avant son arrivée au pouvoir en 2017, Jovenel Moïse était à la tête de l’entreprise Agritrans, laquelle a reçu plus de 33 millions de gourdes (plus de 700000dollars américains, au taux de l’époque) pour ce projet routier alors que son activité consistait à de la production bananière.




 


 

   Le MDN se réserve le droit d'appliquer les mesures légales appropriées

   Ce que risquent les militaires à la retraite qui s’expriment publiquement

   Le FLN remporte la majorité des sièges

   Dispositif spécial pour assurer la sécurité lors des Festivités du nouvel an

   Élimination de 32 terroristes, arrestation de 25 et reddition de 132 autres

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,