19-07-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   APRES 30 ANS : Le Soudan fait un pas crucial vers la démocratie      TURQUIE : L’UE sanctionne Ankara pour ses activités gazières au large de Chypre      BENIN : Le pays se prépare à la restitution du trésor des rois d’Abomey      BURUNDI : Zones d’ombre autour de la mort de deux opposants      FRANCE : François de Rugy démissionne du gouvernement      COMMISSION EUROPEENNE : Les défis d’Ursula von der Leyen, élue de justesse      CHINE : Les diplomates à l'assaut de Twitter pour défendre la politique de Pékin   
 

   

 
    Monde
 
IRAN
La très délicate médiation française

Emmanuel Macron a dépêché sur place son conseiller diplomatique pour obtenir des gestes de l’Iran et faire bouger Washington. Des «petits gestes» oui, mais lesquels? Pour freiner l’escalade entre les États-Unis et l’Iran, Emmanuel Bonne, le conseiller diplomatique d’Emmanuel Macron, tente d’arracher des concessions de Téhéran dans l’espoir qu’à son tour, Washington accepte de se montrer flexible pour que s’éloigne le sentier de la guerre. Le temps presse. Dimanche, l’Iran a repris son enrichissement d’uranium au-delà des limites fixées par l’accord nucléaire de 2015, dont les États-Unis se sont retirés. La veille, les présidents Rohani et Macron avaient convenu de se donner jusqu’à lundi prochain pour qu’après les dérapages de ces dernières semaines - attaques de tankers dans le Golfe, destruction d’un drone américain par Téhéran suivies de menaces de frappes américaines - «les voies d’une reprise du dialogue entre toutes les parties» soient explorées. Mais faute de la moindre confiance entre les États-Unis et l’Iran, la mission de 48 heures à Téhéran d’Emmanuel Bonne, qui connaît bien le pays pour y avoir servi, ... La Grande-Bretagne mesurera un jour les "conséquences" de sa décision d'arraisonner un pétrolier iranien, a déclaré mercredi le président Hassan Rohani en faisant référence au Grace 1 saisi récemment au large de Gibraltar. "Je le rappelle aux Britanniques: c'est vous qui êtes à l'initiative de l'insécurité et vous en mesurerez les conséquences plus tard", a déclaré M. Rohani lors d'un conseil des ministres. "La saisie du pétrolier iranien était un acte insensé", a ajouté M. Rohani, selon la séquence diffusée par la télévision d'Etat. "Nous devons tous faire en sorte d'assurer la pleine sécurité des routes maritimes à l'échelle mondiale", a-t-il ajouté. Le Grace 1 a été arraisonné jeudi au large du territoire britannique de Gibraltar, à l'extrême sud de l'Espagne, à la suite d'une opération que l'Iran qualifie d'acte de "piraterie" en haute mer. Selon les autorités de Gibraltar, l'interception du navire a eu lieu au contraire dans les eaux territoriales britanniques, mais dans une zone revendiquée par l'Espagne qui considère Gibraltar comme partie intégrante de son territoire.

Le gouvernement de Gibraltar soupçonne que la cargaison était destinée à la Syrie

 "En violation" des sanctions de l'Union européenne contre son pays. Téhéran a indiqué que le navire acheminait du pétrole iranien, mais nié qu'il se rendait en Syrie. Le ministre de la Défense iranien, Amir Hatami, a affirmé lundi que l'arraisonnement du Grace 1 ne resterait pas "sans réponse". Le 5 juillet, Mohsen Rezaï, ancien commandant en chef des Gardiens de la révolution, l'armée idéologique de la République islamique, avait suggéré que l'Iran saisisse un pétrolier britannique en représailles. Mis en garde par Téhéran et désormais en première ligne alors qu'une réunion extraordinaire de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) doit se tenir mercredi à Vienne, les Européens doivent redoubler d'efforts pour sauver l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien. C'est dans cette optique que le conseiller diplomatique du président français, Emmanuel Bonne, est arrivé à Téhéran mardi 9 juillet. Menacé depuis que Washington l'a dénoncé unilatéralement en mai 2018, cet accord conclu à Vienne entre la République islamique et le groupe des Six (Allemagne, Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie) apparaît proche des soins intensifs après les dernières annonces iraniennes. L'Iran a annoncé, la veille, produire de l'uranium enrichi à au moins 4,5 %, soit au-delà du maximum autorisé par l'accord (3,67 %) et a menacé de prendre de nouvelles mesures dans "60 jours" si ses demandes de contournement des sanctions américaines ne sont toujours pas satisfaites. À 4,5 %, le taux d'enrichissement est encore loin des 90 % qui permettraient d'envisager la production d'une bombe atomique. Mais les dernières annonces de Téhéran suscitent l'inquiétude à l'étranger, même si l'Iran, qui a toujours démenti vouloir la bombe atomique, s'est engagé à ne jamais chercher à acquérir cette arme. Dans ce climat tendu, Emmanuel Bonne, conseiller diplomatique d'Emmanuel Macron, est arrivé en Iran. Sa mission est "d'essayer d'ouvrir l'espace de discussion pour éviter une escalade non contrôlée, voire même un accident", alors que l'exacerbation des tensions entre Téhéran et Washington fait craindre un embrasement dans la région du Golfe, a indiqué le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian. Celui-ci  a qualifié de "dépassements légers" les manquements de l'Iran à ses engagements.




 


 

   Le MDN se réserve le droit d'appliquer les mesures légales appropriées

   Ce que risquent les militaires à la retraite qui s’expriment publiquement

   Le FLN remporte la majorité des sièges

   Dispositif spécial pour assurer la sécurité lors des Festivités du nouvel an

   Élimination de 32 terroristes, arrestation de 25 et reddition de 132 autres

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,