22-09-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   SOUDAN : Les citoyens veulent juger les symboles de l'ancien régime      SYRIE : Une nouvelle amnistie générale décrétée      YEMEN : Les Houthis accusent la coalition d'une grave escalade à Hodeida   
 

   

 
    Monde
 
ARABIE SAOUDITE
Le pays remplace son ministre de l’Energie

Le roi Salmane d’Arabie saoudite a nommé un de ses fils ministre de l’Energie en remplacement de Khalid al-Falih, ont annoncé dimanche les médias d’Etat, un remaniement majeur au sein de ce poids lourd de l’Opep affecté par la faiblesse des cours du pétrole. La nomination du prince Abdel Aziz ben Salmane, demi-frère du puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, survient alors que le royaume prépare l’introduction en Bourse du géant pétrolier public Aramco à l’horizon 2020-2021 en espérant des conditions de marché plus favorables. « Khalid al-Falih a été relevé de ses fonctions. Son altesse royale le prince Abdel Aziz ben Salmane est nommé ministre de l’Energie », selon un décret royal cité par l’agence officielle Saudi Press Agency (SPA). Le limogeage M. Falih survient quelques jours après son remplacement au poste de président d’Aramco par Yassir al-Roumayyan, le patron du fonds souverain saoudien supervisant un ambitieux plan de diversification de l’économie du royaume, fortement dépendant de l’or noir. Outre son départ de la tête d’Aramco, M. Falih avait également vu ses compétences amoindries au sein du gouvernement en perdant un des portefeuilles attachés à son ministère, celui de l’Industrie et des Ressources minières. Son successeur, le prince Abdel Aziz ben Salmane, « travaille au ministère du Pétrole depuis plusieurs décennies », a expliqué Ali Shihabi, fondateur de l’ancien think-tank pro-saoudien Arabia Foundation. Il « a participé à presque toutes les réunions de l’Opep depuis lors, et il apporte avec lui une grande expérience institutionnelle », a-t-il ajouté. Les analystes avaient vu dans la mise à l’écart de M. Falih d’Aramco le signe d’un mécontentement au sein du pouvoir saoudien quant aux cours actuels du brut, jugés trop bas pour permettre une entrée en Bourse d’Aramco dans des conditions optimales. L’Arabie saoudite, poids lourd de l’Opep qui pompe environ un tiers de la production du cartel, a eu recours à des réductions massives de la production pour relever les prix depuis leur chute à la mi-2014.




 


 

   Le MDN se réserve le droit d'appliquer les mesures légales appropriées

   Ce que risquent les militaires à la retraite qui s’expriment publiquement

   Le FLN remporte la majorité des sièges

   Dispositif spécial pour assurer la sécurité lors des Festivités du nouvel an

   Élimination de 32 terroristes, arrestation de 25 et reddition de 132 autres

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,