22-10-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   LIBAN : Pourquoi les citoyens manifestent massivement depuis cinq jours?      ROHINGYAS : La mécanique du crime génocidaire      CANADA : Deuxième mandat, mais sans majorité, pour Justin Trudeau      VIOLENCES EN BOLIVIE : Où une victoire surprise de Morales se profile      CATALOGNE : L’impossible dialogue entre Torra et Sanchez ?      CHILI : Le président réunit les partis pour chercher une issue à la crise sociale   
 

   

 
    Monde
 
PENINSULE ARABIQUE
Vers la partition du Yémen ?

Le gouvernement yéménite et les séparatistes sont en train de discuter d’un partage du pouvoir dans le Sud, au centre d’un conflit ouvert entre les deux parties, ont indiqué hier des sources concordantes. Les discussions discrètes et indirectes se déroulent depuis des semaines à Jeddah, dans l’ouest de l’Arabie Saoudite. Ce pays fait la navette entre les délégations des deux parties, selon ces sources. «Il y a eu du progrès et une rencontre est attendue prochainement pour mettre en forme le texte d’un accord», a déclaré à l’AFP une source proche du Conseil de transition sudiste (STC – séparatiste). L’accord prévoit, selon une autre source au fait des discussions, un retour du gouvernement à Aden où la responsabilité de la sécurité serait confiée aux combattants séparatistes des unités dites du «Cordon de sécurité», sous supervision des Saoudiens. Le volet politique de l’accord porte sur une meilleure représentation du STC au sein du gouvernement et de l’administration provinciale, selon la même source. Face aux séparatistes, les troupes gouvernementales ont perdu en août le contrôle de la quasi-totalité du Yémen du Sud. Riyad a proposé, pour apaiser la tension dans le Sud, un dialogue interyéménite à Jeddah. Les séparatistes accusent depuis des années le pouvoir central de discriminer les Yéménites du Sud et de répartir injustement les richesses du pays, le plus pauvre de la péninsule arabique. Ils sont soutenus par les Emirats arabes unis, alors que le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi est appuyé par l’Arabie Saoudite. Ce différend a mis l’alliance au sein de la coalition de ses deux principaux membres que sont l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis en difficulté. Les dirigeants des deux pays ont tenu, tard dimanche, des consultations à Abou Dhabi sur leur coopération militaire et des questions régionales. Le prince héritier d’Abou Dhabi et homme fort des Emirats, cheikh Mohammed Ben Zayed Al Nahyane, a rencontré, selon l’agence officielle WAM des Emirats, le vice-ministre saoudien de la Défense, le prince Khaled Ben Salmane.




 


 

   Le MDN se réserve le droit d'appliquer les mesures légales appropriées

   Ce que risquent les militaires à la retraite qui s’expriment publiquement

   Le FLN remporte la majorité des sièges

   Dispositif spécial pour assurer la sécurité lors des Festivités du nouvel an

   Élimination de 32 terroristes, arrestation de 25 et reddition de 132 autres

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,