19-11-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   APRES UNE HAUSSE DU PRIX DE L’ESSENCE : Les Iraniens dans la rue      IRAK : Des contestataires reprennent leur sit-in sur un pont de Baghdad      FRAPPES ISRAELIENNES SUR LA BANDE DE GHAZA : La trêve menacée      FERMETURE DES FRONTIERES DU NIGERIA : Le Bénin hausse le ton      FRANCE : Les «gilets jaunes» tentent un retour aux sources dans un climat tendu      CHILIE : Pourquoi les citoyens réclament une nouvelle Constitution      GRANDE BRETAGNE : Les conservateurs creusent l'écart sur le Labour avant les élections   
 

   

 
    Monde
 
FRANCE
Emmanuel Macron provoque un incident diplomatique avec la Bulgarie

Le gouvernement bulgare s'indigne des propos d'Emmanuel Macron et demande des excuses. Dans un entretien à Valeurs Actuelles, le président français a dit « préfère avoir des gens qui viennent de Guinée ou de Côte d'Ivoire légaux que des filières bulgares ou ukrainiennes clandestines. » L'ambassadrice de France convoquée au ministère des Affaires étrangères, une protestation solennelle émise par l'ambassade de Bulgarie, le ministre de la Défense qui exige des excuses de la part d'Emmanuel Macron… La réaction du gouvernement bulgare n'a pas tardé. Ekatérina Zahariéva, ministre des Affaires étrangère, se dit « perplexe » après les propos du président français, qui pourrait être même « insultants » pour la communauté bulgare en France. Le ministre de la Défense Krassimir Karakatchanov s'indigne du fait que Macron mêle la Bulgarie aux problèmes de la France. La réponse du Premier ministre Boïko Borissov est plus mesurée ; il dit avoir été contacté par le président français, qui lui aurait expliqué ses propos. Malgré ses tensions, le gouvernement bulgare assure que les relations bilatérales entre les deux pays ne souffriront pas suite à cet incident. Emmanuel Macron s’est récemment opposé à l’adhésion européenne des Balkans occidentaux, et notamment de la Macédoine, une idée que la Bulgarie avait lancée en 2018, lorsqu’elle assurait la présidence tournante de l’UE. Les propos tenus par Emmanuel Macron dans Valeurs Actuelles continuent de faire des remous. Et ce, même en dehors de l’Hexagone. La Bulgarie a protesté contre ses propos sur les "filières bulgares clandestines" et le "travail détaché dissimulé", a fait savoir le gouvernement. "Je trouve que ce qu'a dit (Emmanuel Macron) est insultant pour la communauté bulgare là-bas", en France, a déclaré ce samedi la ministre bulgare des Affaires étrangères à une chaîne de télévision locale. Pour illustrer son mécontentement, Ekaterina Zaharieva "a demandé à l'ambassadeur bulgare en France Anguel Tcholakov de remettre une note de protestation au ministère français des Affaires étrangères", a annoncé un conseiller de la ministre, Ivan Dimov. De surcroît, "l'ambassadrice de France en Bulgarie, Florence Robine, est convoquée lundi au ministère bulgare pour des explications" concernant cette interview. Au cours d'un entretien avec Valeurs actuelles, Emmanuel Macron a dit au sujet de la politique migratoire de son pays "préférer avoir de la migration légale, enregistrée, sous quotas, pendant x années, plutôt que du travail détaché dissimulé". "Je préfère avoir des gens qui viennent de Guinée ou de Côte d'Ivoire légaux qui sont là et qui font ce travail (pour des secteurs comme le BTP et la restauration ayant besoin de main-d'oeuvre étrangère) que des filières bulgares ou ukrainiennes clandestines", a-t-il ajouté. Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov a annoncé dans la soirée que le président Macron l'avait contacté pour "confirmer son soutien à la Bulgarie" et pour l'assurer que ses propos avaient été mal interprétés. "Il m'a assuré qu'il n'avait jamais critiqué les citoyens, les travailleurs ou les institutions bulgares", a-t-il écrit sur Facebook. "En tant que Premier ministre, je ne permettrai à personne d'insulter notre peuple et j'espère que de telles situations ne se répéteront pas", a conclu le chef du gouvernement bulgare.




 


 

   Le MDN se réserve le droit d'appliquer les mesures légales appropriées

   Ce que risquent les militaires à la retraite qui s’expriment publiquement

   Le FLN remporte la majorité des sièges

   Dispositif spécial pour assurer la sécurité lors des Festivités du nouvel an

   Élimination de 32 terroristes, arrestation de 25 et reddition de 132 autres

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,