04-08-2020
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   UNE QUANTITE D'ARMES ET DE MUNITIONS A ETE RECUPEREE : Deux terroristes abattus dans la wilaya d'Ain Defla      : Abdelghani Hamel à nouveau devant les juges en août prochain      PANDEMIE, POSTE ET LIQUIDITES, LUTTE CONTRE L'EMIGRATION CLANDESTINE : L’Etat présent sur tous les fronts      DIRECTION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE : Les journées du 31 juillet et 1er août chômées et payées      JUSTICE : Une nouvelle plateforme électronique de « E-plainte »      PRES DE 900 DEPARTS DE FEU DE FORET ENREGISTRES JUSQU’A MAINTENANT : 4.500 hectares détruits par les flammes   
 

   

 
    Nation / Evénement
 
POUR DIFFUSION DE DEPASSEMENTS DANGEREUX
L’ARAV convoque la responsable d’une chaine privée





Le président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a convoqué la responsable d’une chaine de télévision privée, suite à une plainte reçue par le ministère des Affaires religieuses et des wakfs concernant la diffusion de "dépassements dangereux" contestant la fetwa permettant d’avancer l’acquittement de zakat el fitr en cette conjoncture sanitaire exceptionnelle que traverse le pays, a indiqué jeudi un communiqué de l’autorité. Le président de l’ARAV a convoqué la responsable de la chaine "Ennahar TV" pour fournir des explications sur le contenu d’un épisode du programme "Insahouni" dans lequel le présentateur considère que la fetwa émise par la commission ministérielle permettant d’avancer la zakat deux ou trois jours avant l’Aïd El Fitr est "une aumône (sadaka) dont il faut s’acquitter à nouveau", lit- on dans le communiqué. Dans ce cadre, le président de l’ARAV a souligné à la responsable de la chaine "l'impératif engagement quant au service public et le nécessaire respect de l’ordre public et de l’intérêt général outre l’application de la loi par toutes les chaines audiovisuelles", affirmant "la détermination de l’autorité à réguler et développer la scène audiovisuelle au service de la profession et de la déontologie et à ne pas se laisser entrainer par le gain matériel commercial au détriment de ces règles". La responsable de la chaine, qui "a accueilli favorablement et salué les actions de l’ARAV pour rétablir les choses et respecter les règles juridiques et organisationnelles" a présenté "les excuses de la chaine pour les déclarations du présentateur de l'émission +Insahouni+", affirmant que la chaine respecte le référent religieux national et l’intérêt général du pays, particulièrement en cette conjoncture exceptionnelle, et refuse de politiser la religion à des fins douteuses ». La même responsable a également affirmé qu'elle "a demandé au présentateur de l'émission de présenter des excuses et de retirer ses déclarations qui constituent un danger et une diffamation contre les institutions de l'Etat et sèment, ainsi, le doute en perturbant la société. Néanmoins, ce présentateur a refusé d'obéir", ajoutant qu'elle l'avait précédemment empêché de présenter une émission dans laquelle il annule la fatwa de fermeture de mosquées", a ajouté le communiqué. Devant cet état de fait, "la responsable de la chaîne s'est engagée à respecter la décision de l'ARAV de suspendre définitivement l'émission et son présentateur et de présenter une excuse écrite au ministère, et à la commission de la fatwa, laquelle sera lue après la lecture du communiqué de l'autorité", a précisé la même source, indiquant que le président de l'ARAV "a salué l'engagement de la chaîne à respecter les décisions de l'autorité et les mesures que prendra la chaine Ennahar TV à cet égard". Le même communiqué a ajouté que la convocation de la responsable de la chaîne "intervient sur une plainte déposée par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs en date du 20 mai 2020 auprès de l'ARAV, relative à une sortie médiatique à travers une émission du programme +Insahouni+, diffusée le lundi 25 Ramadan 1441 correspondant au 18 mai 2020 sur la chaîne Ennahar, laquelle a porté sur des violations graves contredisant et contestant la fatwa émise par la commission ministérielle qui regroupe les cheikhs et savants de l'Algérie". Dans son communiqué rendu public le 04 Ramadan 1441 correspondant au 27 avril 2020, ladite commission ministérielle avait indiqué qu'il était permis d'avancer la remise de la zakat El Fitr "aumône légale", au regard de l'intérêt conjoncturel imposé par les circonstances exceptionnelles dans le pays".




 


 

   Tebboune donne des instructions fermes pour maintenir un haut degré de vigilance

   Reprise du procès en appel à la Cour d'Alger

   Une mesure provisoire pour préserver la santé des citoyens

   Des mesures assurant l'approvisionnement des marchés durant le mois du Ramadhan

   La diplomatie algérienne tend à l'établissement de passerelles

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_free_result() in /home/pronet/jeunessedalgerie.com/article.php:524 Stack trace: #0 {main} thrown in /home/pronet/jeunessedalgerie.com/article.php on line 524