08-07-2020
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   ORIGINE DU CORONAVIRUS : La Chine invite à regarder vers l'Espagne      INONDATIONS AU JAPON : Les opérations de secours continuent, nouvelles pluies intenses annoncées      IRAN : Des «dégâts importants» au centre nucléaire de Natanz, touché par un «accident»      MALI : Le président Ibrahim Boubacar Keïta propose un gouvernement d'union nationale   
 

   

 
    Monde
 
RESULTATS ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE
Macron face à la déroute de LREM

”Ça, c’est toujours ce qu’on dit quand on perd une élection monsieur Guerini. Pardon de vous le dire, je l’ai fait avant vous”. Voilà comment Jean-François Copé, ex-président de l’UMP, a rappelé ce dimanche 28 juin à l’actuel délégué général de La République en Marche que l’élément de langage consistant à répéter qu’il est impossible de tirer des “leçons nationales” d’élections locales sonnait terriblement “ancien monde”. Car oui, en dépit des explications plus ou moins convaincantes des cadres du parti présidentiel, la déroute est particulièrement difficile à camoufler pour les macronistes, qui affichaient pourtant de hautes ambitions il y a encore quelques mois. Tout en soulignant la progression du nombre d’élus locaux estampillés LREM, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a elle-même admis des scores parfois “extrêmement décevants” enregistrés par certains marcheurs.  Il faut dire que la liste des déconvenues est longue. Le maire sortant de Tours soutenu par LREM? Balayé par la vague verte. À Besançon, l’une des rares villes où siégeait un maire macroniste? Même scénario. La situation n’est guère plus reluisante à Paris, où la tête de liste Agnès Buzyn, figure importante de la macronie, n’a même pas obtenu assez de voix pour siéger au Conseil de la ville. Le scénario serait identique dans le 14e pour Marlène Schiappa, autre star du parti présidentiel.  

Chute brutale

Autre signal tout aussi inquiétant pour la majorité, la droite macron-compatible a aussi enregistré de cinglants revers. Le plus retentissant est celui du maire sortant de Bordeaux, Nicolas Florian (allié à LREM pour le second tour) également sorti par un candidat écologiste, Pierre Hurmic. Même chose à Annecy, où le sortant UDI Jean-Luc Rigaut (soutenu par LREM) a également échoué à renouveler son mandat. Seul lot de consolation pour les macronistes, la victoire d’Édouard Philippe au Havre, bien que le Premier ministre n’a jamais adhéré à LREM.




 


 

   Tebboune donne des instructions fermes pour maintenir un haut degré de vigilance

   Reprise du procès en appel à la Cour d'Alger

   Une mesure provisoire pour préserver la santé des citoyens

   Des mesures assurant l'approvisionnement des marchés durant le mois du Ramadhan

   La diplomatie algérienne tend à l'établissement de passerelles

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,