08-07-2020
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   ARSENAL : : Du beau monde sur Lacazette      : L’altercation entre Lloris et Son surprend l'Angleterre      MILAN : : Rangnick va bien remplacer Pioli      RENNES : : Pierre Ménès a failli venir en 2001      : Isak la joue comme Zlatan !      LYON : : Kalulu, Aulas reconnaît une erreur      RENNES : : La liste des prétendants pour Camavinga      ARSENAL : : Arteta affirme vouloir garder Ceballos      ASSE : : Rebondissement pour Saliba !   
 

   

 
    Sport
 
UNION EUROPEENNE
Les Etats-Unis exclus de la liste des destinations sûres

Les Etats-Unis ne figurent pas sur la liste des destinations sûres qui doit être dévoilée dans la journée par l'Union européenne, a-t-on appris mardi auprès de trois diplomates.  Les Etats membres, dont le vote est prévu à 10h00 GMT, doivent approuver cette liste composée de 14 pays où les voyages d'affaires et d'agrément devraient être autorisés dès mercredi, ont-ils précisé. Y figurent l'Algérie, l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay. Outre les Etats-Unis, la Russie et le Brésil n'ont pas été retenus. Les Vingt-Sept pourraient également autoriser les voyages en Chine, à condition que Pékin donne son aval. La réciprocité est nécessaire pour figurer sur cette liste. Pour être approuvée, elle doit recueillir les suffrages de 15 Etats membres représentant au moins 65% de la population de l'Union. Selon quatre diplomates européens, ce devrait être le cas.

La liste des 14 pays autorisés en Europe

Une quinzaine d’Etats en dehors de l’UE pourraient faire revenir leurs voyageurs en Europe dès le 1er juillet. Les Etats-Unis et la Russie en sont exclus. La décision semble très difficile à prendre. Depuis plusieurs jours, les pays de l’UE et de l’espace Schengen tentent de se mettre d’accord sur une liste commune de pays dont le niveau de contamination au Covid-19 permettrait de les considérer comme "sûrs". Les gouvernements européens ont jusqu'à mardi midi pour décider d'ouvrir ou non les frontières de l'UE, dès le 1er juillet, aux voyageurs d'une quinzaine de pays tiers dont la situation épidémiologique est jugée satisfaisante. La liste proposée par les ambassadeurs compte actuellement 14 pays (Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay) auxquels s'ajoute la Chine, sous condition de réciprocité, c'est-à-dire à condition qu'elle accueille sur son sol les voyageurs venant de l'UE, ce qui n'est pas le cas à ce stade. Sont aussi admis les voyageurs d'Andorre, Monaco, du Vatican et Saint-Marin. La liste ne comprend donc pas les Etats-Unis, pays le plus touché par la pandémie de coronavirus avec 2,5 millions de cas enregistrés, pas plus que le Brésil, la Russie ou encore la Turquie. Elle devrait être révisée toutes les deux semaines.

Plusieurs critères d'admission

La proposition européenne fixe plusieurs critères épidémiologiques pour qu'un pays soit sur la liste des admis, notamment un taux de nouveaux cas de Covid-19 proche ou en-dessous de 16 pour 100 000 habitants (moyenne dans l'UE) sur les 14 derniers jours. Mais également une tendance à la stabilité ou à la baisse des nouveaux cas, ainsi que les mesures mises en place par un pays pour lutter contre la pandémie, dont la pratique de tests. Plusieurs Etats membres ont toutefois jugé "problématique" la fiabilité des données épidémiologiques fournies par des pays tiers, notamment la Chine. Cette liste n’est cependant pas totalement contraignante, la gestion des frontières restant une compétence nationale. Les pays membres pourraient donc ne pas s’ouvrir à la totalité des 14 nationalités retenues, mais ils s’engagent, en revanche, à ne pas accepter les ressortissants d’autres Etats. L'UE s'efforce de se coordonner le plus possible sur la question des voyageurs à autoriser sur son sol, en raison de la libre circulation qui reprend dans l'espace Schengen, avec la levée des restrictions décidées pour lutter contre le coronavirus à partir du 1er juillet.




 


 

   Tebboune donne des instructions fermes pour maintenir un haut degré de vigilance

   Reprise du procès en appel à la Cour d'Alger

   Une mesure provisoire pour préserver la santé des citoyens

   Des mesures assurant l'approvisionnement des marchés durant le mois du Ramadhan

   La diplomatie algérienne tend à l'établissement de passerelles

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,