28-07-2017
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   HERBORISTERIES A CONSTANTINE : Saisie de 535 kg de produits non conformes durant le 1er semestre 2017      Bac2017 : TIZI-OUZOU : Plus de 82% de taux de réussite et plus de 20% des lauréats obtiennent la mention bien et plus      KHENCHELA : 4 personnes décèdent asphyxiées dans un puits à douar El Menzel      Prise en charge des AVC : Débat sur le strict respect du protocole de thrombolyse au CHU de Tizi-Ouzou      FESTIVAL INTERNATIONAL D’ORAN DU FILM ARABE : Ouverture de la 10ème édition en présence du ministre de la culture      L’ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUE MAURICE AUDIN : L’établissement lance une nouvelle spécialité d’ingénieur      ANEM : Près de 11.000 placements réalisés aus semestre de l’année   
 

   

 
    region
 
HERBORISTERIES A CONSTANTINE
Saisie de 535 kg de produits non conformes durant le 1er semestre 2017

Les brigades de contrôle et de répression des fraudes de la direction du commerce de la wilaya de Constantine ont procédé à la saisie, durant le premier semestre de l’année en cours, de 535 kg de produits "non conformes" commercialisés par des herboristes, a-t-on appris, mercredi, auprès de cette direction. Ces saisies, d’un montant s’élevant à plus de 3 millions de DA, ont été opérées à l’issue de 63 interventions menées durant cette même période et ont généré 14 procès-verbaux et la fermeture de quatre (4) herboristeries, a affirmé à l’APS, Abdelghani Bounaâs, chef de service de protection du consommateur et de la répression des fraudes. Selon cette même source, 90% des infractions relevées par les brigades de contrôle sont liées au non-respect de l’étiquetage ainsi que le non-respect du code spécifique à cette activité. Dans ce contexte, M. Bounaâs a souligné qu’une réunion a regroupé, au cours de ce mois de juillet, 34 herboristes au siège de la direction du commerce de Constantine en vue de leur expliquer le contenu de l’instruction ministérielle portant sur l'interdiction et l'arrêt immédiat, par les commerçants exerçant l'activité de préparation, de conditionnement  ou de vente d'herbes, de toute promotion des vertus thérapeutiques de leurs produits dans les médias, en sus de la suspension de l'importation de mixtures faites à base d'herbes. Ce même responsable a rappelé, à ce propos, que les herboristes ont été informés de la nécessité de respecter le contenu de cette instruction ministérielle et que leur activité doit être uniquement orientée vers la vente des herbes sèches ou fraiches et d'éviter s’adonner aux méthodes de guérison thérapeutiques traditionnelles comme la hidjama et la roquia notamment. La direction du commerce de la wilaya de Constantine a également demandé à ces commerçants de signer un engagement traduisant leur volonté à respecter le cadre de leur activité commerciale, conformément à cette instruction  ministérielle. Par ailleurs, M. Bounaâs a fait savoir que des brigades mixtes contrôleront désormais les pharmacies commercialisant des compléments alimentaires notamment, conformément à une décision interministérielle, remontant au mois de mai 2017, impliquant les départements de la santé et du commerce.






Bac2017 : TIZI-OUZOU
Plus de 82% de taux de réussite et plus de 20% des lauréats obtiennent la mention bien et plus

La wilaya de Tizi-Ouzou, s'est distinguée, cette année aussi avec un fort taux de réussite à l'examen du baccalauréat avec 82,71% d'élèves admis dont 20,14% qui ont décroché leur bac avec la mention bien et plus, a-t-on appris, mercredi de la direction de l'éducation. Sur les 14753 élèves examinés, 10595 ont décroché leur bac dont 6722 filles et 3873 garçons, a-t-on détaillé de même source, ce qui a permis a cette wilaya de se maintenir à la première place du classement national, à cet examen pour la neuvième année successive. En plus du nombre important d'élèves admis au baccalauréat, la qualité a été également au rendez-vous, puisque pas moins de 2134 lauréats ont obtenu une moyenne de 14/20 ou plus, a-t-on indiqué. Sur ces 2134 meilleurs lauréats, 13 ont décroché leur bac avec plus de 18/20, 68 avec plus de 17/20, 217 avec plus de 16/20, 646 avec plus de 15/20, et 1190 avec plus de 14/20, a-t-on ajouté. En plus, un total de 2179 élèves ont décroché le bac avec la mention assez bien grâce à une moyenne qui se situe entre 12 et 14/20, a-t-on précisé. Les filles et la filière sciences expérimentales, ont raflé les trois premières meilleures moyennes de la wilaya. La première place est revenue à Boussetoua Nesrine de Tizi-Ouzou qui a réalisé une moyenne de 18.86/20, suivie de Chafai Tinhinane de Makouda qui a obtenu 18,69/20 et Sab Liia qui a obtenu 18,67/20. S'agissant des établissements, les mieux classés en terme de taux de réussite, il s'agit du lycée Diouani Med Said de Makouda ou 94,23% de ses candidats ont été admis au bac, le lycée de Béni Zmenzer qui a enregistré un taux de réussite de 92,75 % et le lycée El Adlani Amar de Maatkas avec 89,89% de taux d'admission, a-t-on ajouté de même source.






KHENCHELA
4 personnes décèdent asphyxiées dans un puits à douar El Menzel

Quatre (4) personnes, dont trois de la même famille, sont mortes dimanche en fin d’après-midi dans un puits à Douar El Menzel dans la commune d’El Hamma dans la wilaya de Khenchela, a-t-on appris auprès du service de la protection civile. Selon l’officier de permanence de la protection civile, la première victime était descendue pour nettoyer le puits de huit (8) mètres de profondeur quand elle a eu un malaise dû au gaz toxique généré par le moteur de la pompe du puits, soulignant que c’est en voulant porter secours à la première victime que les autres membres sont successivement descendus dans la cavité. Les éléments de la protection ont retiré du puits les quatre victimes inconscientes, âgées entre 20 et 26 ans, a indiqué cet officier, précisant que les premiers soins leur ont été prodigués sur place, avant qu'elles ne succombent dès leur admission aux urgences de l’hôpital Ahmed Benbella, du chef-lieu de wilaya. Les services de la protection civile ont également souligné qu’une cinquième personne, la dernière à descendre dans ce puits a été secourue par les citoyens. Une enquête a été aussitôt déclenchée par les services compétents pour établir les circonstances précises de ce drame, a-t-on indiqué.






Prise en charge des AVC
Débat sur le strict respect du protocole de thrombolyse au CHU de Tizi-Ouzou

Le strict respect du protocole de  Thrombolyse, thérapie consistant à désagréger par des médicaments les caillots de sang obstruant les vaisseaux sanguin chez un patient présentant un accident vasculaire cérébrale (AVC), a été au centre d’une rencontre abrité samedi par le CHU de Tizi-Ouzou. Lors des premières journées de formation en neuroradiologie vasculaire qui s’étaleront sur deux jours, des spécialistes dont les Pr. Smail Daoudi (CHU de Tizi-Ouzou) et Didier Smadja (France), et Dr. Belarbi (CHU Tizi-Ouzou), ont abordé les délais d’application d’une thrombolyse en relation avec le temps de déclenchement d’un AVC. Ce protocole stipule, entre autres, que cette thérapie doit être appliquée dans un délai ne dépassant pas 04H30 mn après un AVC afin qu’elle soit efficace car, au-delà de ce temps, il est considéré que le cerveau aurait subi des dégâts irréversibles, ont-ils souligné. Toutefois, le Pr. Smadja a observé que des patients qui ont subi une thrombolyse dans les 6 heures, voire plus, ayant suivi un AVC, ont répondu favorablement au traitement. Il a conseillé à ses confrères de ne pas être prisonniers des délais pour donner au patient sa chance et éviter d’éliminer un patient d’un procédé de revascularisation pour le seul motif qu’il n’est pas pris en charge dans la fenêtre thérapeutique des 04H30 mn. L’expérience du médecin, a-t-il ajouté, "permettra à ce dernier de voir si le patient présente un profil favorable à une thrombolyse malgré un délai dépassant les 04H30 défini dans le protocole de traitement". Selon lui, l'expérience du médecin peut l'aider à décider d'effectuer une thrombolyse sur un patient dépassant ce délai. Sur un autre volet, le Pr. Daoudi a indiqué, ce propos, qu’une étude est menée par le CHU de Tizi-Ouzou pour déterminer le délai d’intervention en matière d’efficacité de la thrombolyse et ce dans le but de donner toutes les possibilités d’améliorer les capacités de récupération chez une victime d’un AVC. Ce spécialiste s’est aussi intéressé au traitement des malades se trouvant loin d’un établissement doté d’une IRM. Selon lui, pour gagner du temps, vu qu’un AVC est un cas d’urgence extrême, "un scanner peut dans ce cas-là être effectué afin de précéder à une thrombolyse", une éventualité partagé par les spécialistes présents. Pr. Daoudi a indiqué que beaucoup de patients ont été traités ainsi, citant pour exemple le cas d’un malade de la wilaya de Bejaia qui avait bénéficié, il y a trois semaines, d’une télé thrombolyse sur la base d’un scanner, ce qui a permis de le sauver. Concernant le volet statistique, le Pr. Daoudi, a indiqué qu’une moyenne de 60 000 AVC sont enregistrés annuellement en Algérie et dont un tiers décède. Dans la wilaya de Tizi-Ouzou, et selon une étude épidémiologique,  la prévalence de cette pathologie était de 88,4 cas pour 100 000 habitants en 2010 et de 98 pour 100 000 habitants en 2011. Les facteurs de risque sont notamment l’âge, le stress, la tension cérébrale, l’hypertension artérielle, le tabac, l’obésité, le diabète, l’alcool, la mauvaise alimentation, la contraception et la sédentarité.






FESTIVAL INTERNATIONAL D’ORAN DU FILM ARABE
Ouverture de la 10ème édition en présence du ministre de la culture

La 10ème édition du festival international d’Oran du film arabe (FIOFA) s’est ouverte, dans la soirée du mardi, au théâtre régional Abdelkader Alloula d'Oran. La cérémonie d’ouverture de cette manifestation culturelle a été présidée par le ministre de la culture Azzedine Mihoubi et en présence de la ministre de l'environnement et des énergies renouvelables, Mme Fatma Zohra Zerouati, des autorités locales et d’une pléiade de figures du 7ème art et de personnalités du monde des arts et de la culture. Au cours de la cérémonie d’ouverture, plusieurs figures ont été honorées en signe de reconnaissance à leurs parcours riches artistiques et leur contribution au développement du cinéma arabe. 31 œuvres, entre longs et courts métrages et documentaires, représentant plusieurs pays sont en compétition jusqu’au 31 juillet courant pour décrocher les différentes distinctions du festival dont le grand prix le Wihr d’or, rappelle-t-on. Cette édition sera marquée par des activités et des projections de films hors compétition dans des espaces publics d’Oran, de Mostaganem et de Mascara. Il est à noter que le film "Lilith la syrienne" est projeté en avant-première arabe, lors de cette cérémonie d'ouverture. 

Rayen H






L’ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUE MAURICE AUDIN
L’établissement lance une nouvelle spécialité d’ingénieur

L’école nationale polyclinique   Maurice Audin d’Oran lancera, dès la rentrée universitaire 2017/2018, une nouvelle spécialité d’ingénieur, celle portant sur le management industriel et logistique, a-t-on appris, mercredi, du directeur de l’établissement. Cette nouvelle spécialité, qui vient d’avoir l’habilitation ministérielle, se donne comme objectif la prise en charge des besoins inhérents au secteur socio-économique en formant des ingénieurs capables de concevoir, intégrer, gérer, exploiter et améliorer les systèmes de production et de logistique pour optimiser les performances de l’entreprise, a souligné Abdelbaki Bouziane. Nos futurs ingénieurs en management industriel et logistique peuvent intervenir dans de nombreux secteurs d’activités comme l’industrie automobile en plein essor au plan régional et national, l’aéronautique, l’énergie, la mécanique, l’agroalimentaire, la logistique portuaire, a-t-il ajouté. Cette nouvelle spécalité s’ajoutera aux 10 autres déjà opérationnelles au niveau de l’ENPO-MA, qui compte recevoir, pour la nouvelle universitaire, 400 nouveaux bacheliers des différentes wilayas du pays qui seront inscrits en classes préparatoires, a précisé le même responsable.  Par ailleurs, l’établissement accueillera également 350 autres étudiants lauréats du concours national d’accès aux écoles supérieures 2017. Ils seront inscris en première année du cycle d’ingénieur dans les onze spécialités existantes.  






ANEM
Près de 11.000 placements réalisés aus semestre de l’année

Le marché de l’emploi dans la wilaya d’Oran a enregistré, durant les cinq premiers mois de l’année en cours, près de 11.000 placements en dispositifs classique et d’aide à l’insertion professionnel (DAIP), soit un taux de 151% des objectifs tracés, a-t-on appris dimanche de l’agence de wilaya de l’emploi (AWEM). Au Total, 10.953 placements ont été réalisés de janvier à fin mai dernier, dont 10.048 placements dans le cadre classique et 905 dans le cadre du DAIP, a-t-on précisé à l’APS. Ces réalisations représentent 151% des objectifs tracés pour la période cité, dépassant largement les attentes et objectifs tracés par la tutelle. L’efficience des actions de l’Agence de wilaya de l’emploi s’est traduite par le placement réussi de ces jeunes dans les secteurs des services, de l’industrie et du BTPH. Le placement des jeunes demandeurs d’emploi a connu, à Oran, une augmentation de 6% par rapport à la même période de 2016, a-t-on signalé soulignant que le secteur des services a attiré 49% des placements, l’Industrie 36%, le BTPH 14% et agriculture 1% du nombre global de placements . En dépit des journées de sensibilisation et des portes ouvertes organisées au profit des jeunes demandeurs d’emploi, l’agriculture reste le secteur le moins prisé par les jeunes, a-t-on encore fait remarqué de même source. Pour sa part, la demande d’emploi a connu une évolution de 8% durant la même période, enregistrant 35.300 demandeurs d’emploi, Les secteurs les plus demandés sont les services et l’Industrie.

Plus de 26.000 placements réalisés dans cinq wilayas de l’Ouest

Plus de 26.130 demandeurs d’emploi ont été placés à travers cinq wilayas de l’Ouest du pays durant le premier semestre 2016 par le biais de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM), a-t-on appris jeudi auprès de la direction régionale de cet organisme à Oran. Plus exactement, 26.136 placements classiques ont été réalisés du 1er janvier au 30 juin derniers dans les cinq wilayas relevant de la direction régionale Ouest de l’Anem, en l’occurrence Oran (11.149 placements), Tlemcen (6.552), Sidi Bel Abbes (3.133), Mostaganem (2.864) et Ain Temouchent (2.438), a précisé à l’APS le directeur régional de cet organisme, Abdelhamid Benachiba, qualifiant ces résultats de « très encourageants ». Environ 103.308 demandes d’emploi ont été enregistrées dans les wilayas citées alors que seules 31.965 offres ont été reçues. La wilaya d’Oran a largement dépassé ses objectifs fixés à quelque 9.000 placements de demandeurs, soit une moyenne de 1.500 placements à réaliser mensuellement. Cette wilaya représente, selon M. Benachiba, « un vrai bassin d’emploi dans la région de part sa vocation industrielle et touristique ». « Toutefois, beaucoup reste à faire dans d’autres wilayas. Nous devons favoriser principalement le système de prospection pour la collecte de postes d’emploi », a-t-il relativisé. Pour M.Benachiba, ces réalisations ne sont pas fortuites car elles sont les résultats d’un travail de longue haleine déployé par les cadres de l’Anem en matière de sensibilisation, d’information et de modernisation des moyens de travail. L’introduction, en 2015, de « Wassit », un système d’information destiné à moderniser les services de l’ANEM, a beaucoup facilité le travail des agents et formateurs de l’Agence puisqu’il visait à assurer un meilleur traitement des demandes et offres d’emploi, estime-t-on. Ce nouveau système a été introduit dans le but d’améliorer la prise en charge des jeunes demandeurs d’emploi et de répondre au mieux aux besoins des employeurs en matière de main-d’œuvre qualifiée, « et les résultats sont là », a conclu le même responsable.







 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 

Est ce que vous soutenez l'idée
d'annuler le visa entre l'Algérie et la Turquie ?

                      
Oui Non

Résultats

Oui
                 
25 %
Non               
                 
75 %
 
 

Espace Pub

 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,