23-01-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   EXPLOITATION DE LA CENTRALE ELECTRIQUE DE KOUDIET EDDRAOUCH : Un défi relevé      KHENCHELA : Développer l’irrigation pour favoriser l’émergence d’un pôle agricole d’excellence      CONSTANTINE : Reprise totale du travail à l’ENMTP   
 

   

 
    region
 
EXPLOITATION DE LA CENTRALE ELECTRIQUE DE KOUDIET EDDRAOUCH
Un défi relevé

Le président-directeur général (PDG) du groupe Sonelgaz, Mohamed Arkab a affirmé  dimanche à El Tarf que "le défi a été relevé" dans les volets exploitation et  maintenance  de la centrale électrique en cycle combiné de Koudiet Eddraouch de la commune de Berrihane. Au cours d’une visite d’inspection dans cette wilaya, M. Arkab a indiqué que des ingénieurs algériens ont pris le relais et assurent les opérations d’exploitation et de maintenance de la centrale électrique de  Koudiet Eddraouch, opérationnelle depuis 2013,  attestant ‘‘que le groupe Sonelgaz n’ a pas lésine sur les moyens s’agissant de la   formation de ses cadres’’. Rappelant que l’exploitation et la maintenance de cette centrale s’effectuaient dans le cadre des contrats de coopération avec des sociétés étrangères, le même responsable a déclaré que 500 cadres du groupe Sonelgaz sont concernés par des sessions de formation, lancées avec l’objectif de mettre  ces cadres dirigeants au diapason des  nouvelles exigences technologiques liées à la gestion de diverses infrastructures du groupe. En marge d’une présentation sur le fonctionnement de la centrale électrique en cycle combiné de  Koudiet Eddraouch, le même responsable a estimé que le recours à l’eau dessalée et le gaz  augmentera le rendement de la centrale à hauteur de 30% et  lui permettra d’atteindre, sa capacité nominale de production de 1 200 MW’’. Il a ajouté que l’augmentation de cette production permettra ‘‘de sécuriser l’alimentation en énergie électrique dans la wilaya d’El Tarf et valorisera le développement et l’investissement dans cette région’’. Le PDG de Sonelgaz et le chef de l’exécutif local,  Mohamed Belkateb  ont présidé les cérémonies de la mise en service d’un poste électrique au profit de 29 investisseurs de la zone d’expansion  touristique (ZET)  d’El Bettah dans la daira de Ben M’hidi et le raccordement de près de 1000 foyers  de la commune de Berrihane et la localité d’Abdallah Bouthela  dans la commune d’Ain Asel, au réseau de distribution de gaz naturel. Arkab a mis l’accent sur les efforts déployés par l’Etat dans l’acheminement du gaz naturel aux régions les plus reculées du pays et a appelé les industriels à exploiter les potentialités de la région d’El Tarf soutenant que ‘‘les services de Sonelgaz apporteront soutien et accompagnement’’ à tout investisseur.






KHENCHELA
Développer l’irrigation pour favoriser l’émergence d’un pôle agricole d’excellence

Plus célèbre pour sa pomiculture, Khenchela dispose d’importants atouts agricoles aussi bien en céréaliculture et maraichage qu’en phœniciculture  dont la valorisation demeure toutefois hypothéquée par le peu de développement de l’hydraulique agricole. Outre les récoltes annuelles en constante évolution de la filière de l’arboriculture fruitière des pommiers, le Nememcha, partie méridionale de cette wilaya limitrophe d’El Oued et de Biskra, a produit, à elle seule, durant la saison 2016-2017, près de 600.000 quintaux de céréales. Toutefois, ces performances ne doivent pas éluder, affirment nombre d’agriculteurs, les entraves qui freinent l’essor du secteur agricole. Abdelkader Behloul, paysan de la région de Boungar située dans la commune de Babar (Sud de la wilaya) qui exploite 15 hectares en céréaliculture et 5 hectares en maraîchage et légumes secs, affirme que l’eau peut être pompée à 150 mètres mais l’utilisation, faute d’électricité, de pompe à mazout rend pratiquement son exploitation ‘‘non rémunératrice’’. Ce que l’on gagne, affirme cet agriculteur, on le dépense sur le mazout alors que le réseau d’électrification passe à peine à 2 km de nos périmètres. Rencontré en marge du 1er salon agricole tenu dernièrement à la maison de l’agriculture du chef-lieu de wilaya, Bouziane Messasse, agriculteur du périmètre Zelas (commune de Babar), affirme dépenser en six mois 400.000 DA en frais de mazout pour le fonctionnement de ces pompes d’irrigation de ses 10 hectares. "Sans ces charges lourdes, j’aurai pu augmenter la surface exploitée et diversifier encore mes cultures", assure cet investisseur. A Oued Labiodh, Tamza, Gloua Trab et Khirène, les agriculteurs exploitant environ 450 hectares d’arbres fruitiers ont indiqué, dans une pétition collective adressée aux autorités locales, que la cessation depuis août passé de leurs approvisionnements en eau d’irrigation à partir du barrage de Babar leur a occasionnés d’importantes pertes du fait que leurs vergers fruitiers nécessitent un système d’irrigation régulier. 

Les secteurs en rapport avec l’agriculture œuvrent à résoudre le problème de l’irrigation

Dans une rencontre avec la presse, le wali de Khenchela, Kamel Nouicer, a indiqué que la cessation du pompage des eaux du barrage de Babar est due à la baisse de son niveau conséquemment à la faible pluviométrie de la saison ainsi qu’à la réduction des quantités des transferts à partir du barrage Koudiet Lemdouar de Batna. L’entrée en exploitation des projets d’exploitation des ressources hydrauliques en cours devront à terme mettre fin aux problèmes des paysans, a assuré le wali en soulignant que conformément aux instructions du gouvernement, la priorité est d’abord pour l’alimentation des populations en eau potable. Il a également assuré, à l’adresse des jeunes agriculteurs bénéficiaires de terrains dans le Sud de Khenchela à Babar, que les efforts sont déployés pour acheminer le réseau d’électricité vers leurs périmètres. De son côté, le directeur de wilaya des Ressources en Eau, Mohamed Boudjeltia, a indiqué que le ministère de tutelle a donné son accord pour la proposition d’augmenter d’un million m3 la quantité d’eau mobilisée du barrage de Babar pour l’irrigation agricole afin d’éviter la perte de la production des agriculteurs. Une partie de cette eau a été dirigée en urgence vers les terres des communes d’El Ouldja et Khirène et une commission composée des services agricoles et d’associations d’agriculteurs a été mise sur pied pour la répartition de ces eaux, a indiqué le même responsable. La sécheresse et l’irrigation traditionnelle dilapidatrice d’eau ont hâté la baisse du niveau des eaux souterraines, assure-t-on au bureau des statistiques de la direction des services agricoles (DSA) qui met sur pied une commission d’études. Cette commission a ainsi relevé que dans la seule région de Bouhmama, célèbre pour sa pomiculture dont la récolte de cette année a atteint près de 1 million de quintaux, 60 % des puits ont tari, selon la même source. Une des solutions avancées consiste à construire des barrages et des retenues collinaires afin d’atténuer les effets de la sécheresse et augmenter les quantités mobilisées des eaux superficielles, est-il indiqué. La surface agricole irriguée dans la wilaya de Khenchela atteint 60.000 hectares dont la moitié est constitué de terres céréalières. 40 % de ces terres se trouvent dans la région Sud de la wilaya et sont essentiellement irriguées selon le mode traditionnel dans lequel les deux tiers des quantités se perdent, est-il noté de même source.






CONSTANTINE
Reprise totale du travail à l’ENMTP

 Le travail a repris, dimanche, de manière "totale" à l’entreprise nationale de matériel de travaux publics (ENMTP) de Constantine, située sur la route menant à la commune d’Ain Samara, après une grève d'une semaine engagée par des centaines de travailleurs réclamant une amélioration salariale et une augmentation des primes, a-t-on constaté. Après la reprise des travaux, des négociations ayant duré plusieurs heures ont été entamées entre le partenaire social et la direction de l'entreprise, portant notamment sur la plate-forme de revendications des travailleurs et sur les mises en demeure adressées par l'administration à l'encontre des grévistes, a affirmé, à l’APS, le secrétaire général de la section syndicale de l’entreprise, Moussa Madhkour. Il a précisé, en ce sens, que cette rencontre a abordé plusieurs points ayant été consignés dans le procès-verbal de la réunion, signé par les deux parties, citant notamment ‘’la non prise en considération des mises en demeure adressées aux grévistes dans le cas où il y aurait reprise du travail’’. Il a également été question d’accorder à l'employeur du temps pour débattre du bilan de l’entreprise et ses objectifs avec les chefs de toutes les filiales de l’ENMTP en vue de présenter, jeudi prochain, des propositions concernant l’amélioration des salaires au partenaire social. L’entreprise nationale de matériel de travaux publics a connu une reprise partielle du travail jeudi dernier, après que des travailleurs aient refusé de reprendre leur travail par ‘’solidarité avec cinq collègues ayant fait l’objet d’une plainte déposée à leur encontre, mercredi dernier, par l'administration générale en sus de mises en demeure adressées aux travailleurs grévistes. Le PDG de cette entreprise, Slimane Boulbed, avait indiqué, dans une précédente déclaration à l’APS, que l’ENMTP, spécialisée dans le développement, la fabrication et la distribution d'équipements mécaniques, emploie 1800 travailleurs répartis sur plusieurs unités, dont 1200 dans la zone industrielle d'Ain Smara, ajoutant que le mouvement de grève est initié par des travailleurs de la zone industrielle.







 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 

Est ce que vous soutenez l'idée
d'annuler le visa entre l'Algérie et la Turquie ?

                      
Oui Non

Résultats

Oui
                 
25 %
Non               
                 
75 %
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,