20-11-2017
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   : Illizi: vers la création de studios cinématographiques dans le Sud      Première exposition de AminaBenboureche : Une artiste autodidacte      : Cinéma : Le film Zeus sur le séjour du président portugais Gomès à Béjaia primé à Agadir      : Concert 100% Tchaikovksy le 25 novembre à Alger   
 

   

 
    culture
 
Illizi: vers la création de studios cinématographiques dans le Sud

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a affirmé, dimanche à Illizi, que des studios cinématographiques allaient  être créés prochainement au Sud du pays pour promouvoir le cinéma algérien."Le ministère de la Culture entend présenter au gouvernement un projet de création d’espaces dédiés à l’activité cinématographique à travers différentes régions du pays, dans le cadre de la réforme du paysage culturel, dont le cinéma", a affirmé le ministre, en marge de l’inspection de la bibliothèque principale publique "défunt KhemaiesBakta" à Illizi."Le cinéma dans le Sud du pays a une ‘gout spécial’ et suscite l’intérêt de nombreux investisseurs étrangers", a estimé M. Mihoubi, ajoutant que "la création de pareils projets culturels dans la wilaya d’Illizi requiert moult moyens, installations, structures hôtelières, aéroports et autres espaces nécessaires, susceptibles de drainer les investisseurs concernés par l’industrie cinématographique dans cette région aux innombrables potentialités naturelles, dont des sites et décors fabuleux".Selon M. Mihoubi, des actions de coordination sont entreprises avec les autorités locales des wilayas du Sud pour l’identification de terrains susceptibles de servir d’assiettes pour ces studios et contribuer à la promotion du paysage cinématographique en Algérie.La délégation ministérielle a entamé sa tournée dans la wilaya d’Illizi par l’inspection de la bibliothèque principale publique, en cours d’équipement pour un montant de plus de 118 millions DA.Elle est conçue sur deux étages, avec au premier niveau un bloc administratif, une salle d’exposition, des espaces d’animation et une salle d’internet, et au rez-de-chaussée des salles de lecture et autres servitudes.Le ministre a appelé les responsables de cette structure culturelle, qui constitue un important acquis pour les jeunes de la région, à prolonger les horaires d’ouverture après les heures de travail pour permettre aux  travailleurs de bénéficier des prestations de cette bibliothèque.Une instruction en ce sens sera donnée à l’ensemble des structures de lectures à travers le pays, a-t-il ajouté. "Il est nécessaire de coordonner avec les associations culturelles locales pour arrêter un programme à cette structure, en vue d’animer la scène culturelle dans cette wilaya" a soutenu M. Mihoubi, avant d’assurer de la mobilisation de tous les moyens par le ministère de la Culture pour dynamiser la scène culturelle dans cette région du grand Sud du pays.Après s’être enquis de la bibliothèque du lycée "Mebarek El-Mili" à Illizi, riche de quelques 20.100 ouvrages acquis à la faveur d’une convention entre les ministères de la Culture et de l’Education nationale, le ministre a estimé nécessaire de "renforcer le lectorat en milieu scolaire pour former une génération éprise de lecture pour développer ses capacités cognitives et ses connaissances".Le ministre de la Culture a, lors d’une rencontre tenue au terme de sa tournée dans la wilaya, pris connaissance des activités des espaces d’expo-ventes de produits de l’artisanat.Sur site, il a souligné que les parcs culturels revêtent un grand intérêt et qu’il appartient d’ouvrir un large débat sur le développement du territoire et des parcs culturels, et de rechercher de nouveaux mécanismes à même d’étendre les parcs culturels sans porter atteinte à la question du développement local.






Première exposition de AminaBenboureche
Une artiste autodidacte

Dans son exposition "Les cycles", inaugurée samedi à Alger l'artiste plasticienne Amina Benboureche matérialise les cycles de la vie, instrumentalise les symboles et exprime des états d'âmes communs dans une collection d'illustrations digitales.Organisée à l'Institut culturel italien d'Alger, cette première exposition individuelle de l'artiste regroupe une quinzaine d'oeuvres célébrant le trait et le dessin digital en matérialisant une grande sensibilité des personnages avec des inspirations puisées dans les éléments.Amina Benboureche explore le cycle du temps à travers des lignes monochromes dans des oeuvres comme "Age de Neptune" et "Age de soleil", des oeuvres traduisant, par des dessins de femmes, la jeunesse, la floraison, l'épanouissement, ou le don de la vie par la mort et la décomposition.Assignant à la femme le rôle de témoin du cycle de la vie, la jeune plasticienne esquisse, dans "Terre morte", le drame écologique par des visages de femmes laissant place à un crâne ou encore les fleurs se transformant en fumée.Dans cette collection, dame nature est matérialisé depuis son éclosion a son état crépusculaire en passant par le rayonnement et l'épanouissement.L'artiste utilise également beaucoup de symboles berbères et de la mythologie romaine avec une présence notable des bijoux et costumes traditionnels des Aurès.Une autre collection de petits formats exprime des états d'âmes communs que AminaBenboureche exprime par des dessins confinés dans des cadres circulaires renvoyant au cycle et à l'intimité."La chute", "Je vais bien", "visions", "Nos blessures" ou encore "La traversée", sont autant  d'oeuvres qui évoquent les souffrances tues, l'échec, le mal-être aussi bien que les rêveries et la méditation.Plasticienne autodidacte, Amina Benboureche travaille sur tablette graphique, avec un jeu de texture sur logiciel, avant d'imprimer par la suite sur papier.Traductrice de formation, cette jeune plasticienne de moins de 30 ans compte à son actif une exposition collective en 2015."Les cycles" est ouverte aux visiteurs à l'Institut culturel italien d'Alger jusqu'au 15 décembre.






Cinéma : Le film Zeus sur le séjour du président portugais Gomès à Béjaia primé à Agadir

 Le film "Zeus", un biopic consacré à la vie et au parcours politique du président portugais Manuel TexeiraGomès (1862-1941), mort en exil à Béjaia, a remporté le Grand prix du 14e Festival international "Cinéma et migrations" qui a pris fin samedi soir à Agadir (sud du Maroc), a rapporté la presse locale.Projeté en avant-première à Alger en février dernier, "Zeus", une coproduction algéro-portugaise réalisée par Paulo Filipe Monteiro s'est vu également attribuer le Prix de la meilleure interprétation masculine, une distinction remise à l'acteur Sinde Filipe qui a campé le rôle principal: le président Gomès.Tourné en partie à Béjaia où Manuel TexeiraGomès s’était exilé après sa démission en 1931, ce film qui comptait parmi les huit longs métrages en compétition à cette édition, retrace la vie de ce président écrivain qui a renoncé au pouvoir, deux ans après son élection.Le jury de la catégorie des longs métrages a aussi attribué à l'Egyptien Ali Idriss le Prix de la meilleure réalisation pour son film "l'Autre rive", alors que "Hayat" du scénariste marocain RaoufSebbahi a été distingué du Prix du meilleur scénario.Dans les courts métrages, autre catégorie compétitive à ce festival, le jury a décerné le Grand prix à "Leo", un film de Julien Alexander qui concourait avec 14 autres productions de Dubaï, de France et de Belgique, entre autres.Organisé depuis 2003 par l'association "L'initiative culturelle", le Festival "Cinéma et migrations" est un rendez-vous annuel dédié aux films traitant de l'immigration.






Concert 100% Tchaikovksy le 25 novembre à Alger

Un concert dédié au repertoire du compositeur Piotr Ilitch Tchaikovsky se déroulera le 25 novembre 2017, à l’initiative de l’Opéra d’Alger.L’orchestre Symphonique National (OSN), sous la direction de son Maestro Amine Kouider, donne rendez-vous au public ce 25 novembre à 19h au niveau de l’Opéra BoualemBessaih d’Alger. Du « Lac des cygnes » à ses symphonies en passant par « Casse-noisette », les plus grandes compositions du maître russe seront reprises et réinterprétées par l’Orchestre National.Notez que le prix du ticket pour l’événement est fixé à 800 DA et que la vente débutera dès demain, lundi 20 novembre, toujours du coté de l’Opéra d’Alger.Heures d’ouverture de la billeterie : 10h-18h.

 

 







 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 

Est ce que vous soutenez l'idée
d'annuler le visa entre l'Algérie et la Turquie ?

                      
Oui Non

Résultats

Oui
                 
25 %
Non               
                 
75 %
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,