26-05-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   ITINERAIRE D’UN CONTINENT : Spectacle ‎de la troupe Afro-Cirkus, présenté à ‎Alger      UNESCO : Azzedine Mihoubi examine plusieurs ‎dossiers de coopération      LA GENERALE DE NAR FI LA GARE : Un ‎spectacle théâtral sur fond de ‎contradictions sociales   
 

   

 
    culture
 
ITINERAIRE D’UN CONTINENT
Spectacle ‎de la troupe Afro-Cirkus, présenté à ‎Alger

 "Itinéraire d’un continent", un spectacle de chants et de danses acrobatiques dédié au patrimoine culturel africain, a été présenté mercredi à Alger par la troupe du cirque mandingue  "Afro-Cirkus", devant un public peu nombreux. Accueilli à l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh, le cirque mandingue (du groupe ethnique de l’Afrique de l’ouest) "Afro-Cirkus" et ses neuf danseurs acrobates guinéens, dont une ballerine et deux musiciens ivoiriens, dirigés par Yamoussa Camara Junior, ont donné vie, pour la première fois en Algérie, à un spectacle, conçu par Régis Truchy, qui met en valeur l’héritage ancestral africain. Convaincus de leur choix d’émigrer clandestinement en Europe, neuf prétendants africains à la "traversée de la mort", envoient leur représentante, rendue par la chanteuse et danseuse Sylla Fatou, pour tenter de convaincre "Akli averkane", campé par le comédien, Athmane Bendaoud, pêcheur reconverti, malgré lui, en passeur pour des raisons socio-économiques, propriétaire d’une embarcation qui refuse de prendre plus de cinq personnes à bord par traversée, car, aime-t-il toujours répéter à ses clients, il tient à son "outil de travail". Pour ramener à de meilleurs sentiments le passeur qui, en réalité, a toujours commis son délit à contre coeur, les huit passagers clandestins et leur représentante vont interroger, durant plus d’une heure de temps, l’histoire et entrer dans un dialogue esthétique avec l’héritage culturel ancestral, à travers des chants et des danses aux exigences physiques aiguës. Dans différents tableaux spectaculaires,  les danseurs acrobates, ont pris en charge le récit de leur origine, réenchantant l’identité africaine à travers des danses, de clowns, du mât chinois, de main à main, de contorsion, exécutées dans des acrobaties, en solo ou à plusieurs, soutenues par les musiques illustratives, rendues en live, des Ivoiriens Anot César, chanteur aux claviers et à la basse et Danny Seh à la percussion.   Des figures chorégraphiques représentants des animaux marins, à l’instar de la pieuvre, ou des forêts tropicales africaines, à l’exemple de l’antilope ou du scorpion, ont été réalisées avec succès, sous  un  éclairage sombre et fluorescent et des fonds musicaux inspirant les lieux. 






UNESCO
Azzedine Mihoubi examine plusieurs ‎dossiers de coopération

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a examiné mercredi à Paris plusieurs dossiers de coopération avec la Directrice générale de l'Unesco, Audrey Azoulay.Au cours d'un entretien, qui s'est déroulé en présence de l'ambassadeur d'Algérie en France, Abdelkader Mesdoua, et des membres de la délégation algérienne, plusieurs dossiers de coopération bilatérale, liés notamment à la réhabilitation de la Casbah, au Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Afrique et la prochaine inscription du couscous comme patrimoine mondiale immatériel.Evoquant le dossier de la réhabilitation de la cité antique de la Casbah, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco depuis 1992, le ministre a informé la DG de l'Unesco des résultats de la conférence internationale d'experts sur sa conservation et sa revitalisation, tenue à Alger en janvier dernier.Il a proposé, dans le cadre d'une coordination entre l'Algérie et l'Unesco, la mise en place d'un mécanisme spécial dans la réalisation de ce grand projet qui fut classé site historique national en novembre 1991 et secteur sauvegardé en ‎‎2003.La DG de l'Unesco s'est dit prête à aider l'Algérie dans ce sens en explorant la possibilité de faire contribuer des pays qui ont géré le même type de projet.A la clôture des travaux de la conférence d'Alger, rappelle-t-on, des experts de l'Unesco avaient appelé à la création d'une "agence unique pluridisciplinaire" pour gérer le dossier de la Casbah d'Alger et réduire les lenteurs administratives et bureaucratiques qui entravent sa réhabilitation.Cette agence, selon les mêmes experts, devrait être dotée d'un "pouvoir de décision rapide" et regrouper toutes les disciplines en une "structure unique" afin que les opérations de réhabilitation ne soient plus "fragmentaires", mais inscrites dans un plan d'ensemble cohérent.L'autre dossier examiné, lors de l'entretien, est celui du Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel africain, dont le siège est à Alger.Le centre, rappelle-t-on, a été approuvé pendant la 37e session de la Conférence générale de l’Unesco, et signé en février 2014, est dédié à la promotion de la sauvegarde du patrimoine vivant en Afrique par la mise en œuvre efficace de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.A cet effet, le ministre de la Culture a exposé les différentes actions menées par l'Algérie et la mise en place des conditions nécessaires pour le démarrage du centre, sollicitant l'aide de l'Unesco notamment en matière des plans de gestion des sites classés.Il y a lieu de signaler que dans le cadre de la mise en marche du Centre d'Alger, plusieurs actions ont été menées dont notamment l'affectation d'un siège, l'octroi d'un budget de démarrage, le recrutement, le programme d'action pour 2018 et la tenue prochaine de la première session du conseil d'administration.La DG de l'Unesco a assuré ainsi le ministre d'une aide dans ce sens de son organisation.






LA GENERALE DE NAR FI LA GARE
Un ‎spectacle théâtral sur fond de ‎contradictions sociales

La générale de la pièce "Nar fi la gare" (Feu à la gare), présentée mercredi au Théâtre régional de Constantine, Mohamed- Tahar Fergani, a mis en scène les contradictions de la société algérienne lançant un appel à l’acceptation de l’autre avec ses différences.Coproduite par le Théâtre de Constantine et l’association des artistes libres, écrite et réalisée par Mohamed Tayeb Dehimi, la pièce d’une heure de temps a été suivie par un public nombreux d’adeptes du 4ème art.Se rencontrant au gré du hasard dans une gare ferroviaire abandonnée, les deux personnages de la pièce Khaled et Hamza engagent la discussion, dans l’attente d’un train qui n’arrivera pas, sur diverses question sociales dans un décor très sobre fait d’un balai, d’un bac à ordures, de chaises et d’un rideau noir sur lequel est accroché une horloge dont les aiguilles se sont depuis longtemps arrêtées à ‎‎6h30.Les divergences naissent aussitôt entre les deux hommes dont les apparences de conditions sociales placent sur les antipodes l’un par rapport de l’autre, Khaled étant un simple ouvrier d’hygiène habillé de vieux fringues et Hamza une figure de haute société en costume flambant neuf avec dans la main une valise diplomatique.Les suites des évènements révèleront que l’homme humble était un diplômé universitaire que les circonstances ont contraint à se contenter du travail de balayeur, tandis que le second portait en fait dans sa valise une gasba oua bendir (une flûte et un instrument à percussion) de musique folklorique.A la fin de la pièce, l’homme élégant vole le diplôme de l’ouvrier d’hygiène.






 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,