22-07-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   56E ANNIVERSAIRE DE LA POLICE ALGERIENNE : Bedoui salue le grand professionnalisme acquis      ECOLE INTERNATIONALE ALGERIENNE DE PARIS : 100% de réussite au bac      : Le moudjahid Ahmed Bencherif décède à l'âge de 91 ans      RESTRICTIONS SUR LES VISAS POUR LES ALGERIENS : Les explications de l’ambassadeur de France à Alger      CARTE CHIFA : Les cas de fraude restent extrêmement limités      COMMERCE : Début des soldes d'été      CANICULE : Persistance sur les Oasis et le Sahara central   
 

   

 
    Nation / Evénement
 
56E ANNIVERSAIRE DE LA POLICE ALGERIENNE
Bedoui salue le grand professionnalisme acquis





Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a salué, dimanche à Dar El Beida (Alger), le "grand professionnalisme" acquis par la police algérienne, se disant confiant que le corps connaitra "un saut qualitatif" sous sa nouvelle direction. S'exprimant lors de la cérémonie de sortie d'une promotion unifiée des agents de police à l'occasion du 56è anniversaire de la police algérienne, M. Bedoui a indiqué que toutes les étapes qu'a franchies le corps tout au long de son évolution lui ont conféré "un professionnalisme, une maitrise et une veille sur le terrain (...) la rendant une source d'inspiration pour la plupart des institutions policières à travers le monde, particulièrement dans notre région arabe et notre continent africain". M.Bedoui qui s'est dit convaincu que le corps de la police "connaitra un saut qualitatif sous sa nouvelle direction", a mis en avant "l'intérêt particulier accordé par le président de la République au corps de la police et aux autres corps de sécurité, en vue de les accompagner dans la réalisation des objectifs escomptés, selon des plans opérationnels et scientifiques bien ficelés, et ce pour qu'ils soient à la hauteur des défis de la conjoncture". Il a rappelé, dans ce cadre, que les forces de sécurité "veillent à faire respecter la primauté du droit, selon les exigences de la loi, ajoutant quelles sont appelées à appliquer les lois de la République au service du bien-être et de la sécurité du citoyen tout en préservant sa tranquillité et sa quiétude". Lors de cette cérémonie marquée par la présence des membres du gouvernement et de la société civile, lécole de la police de Dar El Beida a été baptisée du nom du défunt moudjahid, Ahmed Draia qui a dirigé le corps pendant plus de 12 ans. La promotion a été baptisée ,quant à elle, du nom de lagent de police, Hamami Noureddine, assassiné par les groupes terroristes en 1994.






ECOLE INTERNATIONALE ALGERIENNE DE PARIS
100% de réussite au bac





L'Ecole internationale algérienne de Paris Malek-Benabi a enregistré un taux de réussite de 100% à l'examen du baccalauréat pour la session 2018, a-t-on appris dimanche de l'école. Les heureux élèves ont concouru dans les filières sciences expérimentales et lettres, a-t-on précisé, rappelant que cette école, ouverte en 2001 par l'Etat algérien pour les enfants de la communauté algérienne en France, dispense les mêmes programmes d'enseignement de l'éducation nationale dans les trois paliers (primaire, moyen et secondaire).

L'Ecole internationale algérienne de Paris réalise chaque année un taux de réussite très appréciable (une moyenne de plus de 90%) au baccalauréat qui dépasse de loin le taux national. Le taux national de réussite en 2018 est de 55,88 % et c'est la filière des mathématiques qui est venue en tête avec un taux de réussite de 78,61 %, rappelle-t-on, alors que celui de l'année passée était de 56,07%, en hausse à celui de 2016 (49,79 %).






Le moudjahid Ahmed Bencherif décède à l'âge de 91 ans





 Le moudjahid et premier commandant du Corps de la Gendarmerie nationale de l'Algérie indépendante, Ahmed Bencherif, s'est éteint samedi soir dans un hôpital parisien à l'âge de 91 ans, apprend-on auprès de sa famille. Plus connu sous nom du Colonel Ahmed Bencherif, cet ancien officier de l'Armée de Libération nationale (ALN) est né le 25 avril 1927 à Ain Maabed (18 km au nord de Djelfa). Déserteur de l'armée française le 03 juillet 1957, avec une partie de sa compagnie dans la région de Sour El Ghozlane, après un bref passage dans les maquis de la Wilaya IV historique où il participa à plusieurs batailles dans les rangs du mythique "Commando Ali Khodja", il rejoint la Tunisie pour prendre part à la formation militaire des Katibat de l'ALN. Suite aux mésaventures de la "Paix de Braves", il est dépêché par le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) pour mettre de l'ordre dans la Wilaya IV. Il réussit donc à franchir la "Ligne Maurice" pour rejoindre le maquis de l'Algérois. Capturé par l'armée française en octobre 1960, il sera jugé, condamné à mort et emprisonné jusqu'à l'indépendance de l'Algérie. Après l'indépendance, il fut nommé à la tête du Commandement de la Gendarmerie nationale jusqu'à 1977, date à laquelle il fut désigné ministre de l'Environnement, avant de prendre sa retraite.






RESTRICTIONS SUR LES VISAS POUR LES ALGERIENS
Les explications de l’ambassadeur de France à Alger





Depuis quelques mois, les algériens rencontrent des difficultés pour obtenir un visa pour la France, leur principale destination en Europe. Difficile à quantifier, les cas de refus seraient nombreux, selon les témoignages que partagent les demandeurs sur les réseaux sociaux. Ces difficultés interviennent dans un contexte marqué par des tensions commerciales entre l’Algérie et l’Union européenne, avec la décision algérienne de réduire fortement les importations. Certains, en Algérie, y voient une pression de la part de Bruxelles. Pour Xavier Driencourt, ambassadeur de France à Alger, il n’y a aucune instruction particulière pour réduire le nombre de visas accordés aux Algériens. Il l’a encore répété ce samedi dans les colonnes du Quotidien d’Oran. « Je suis là pour vous répondre, ni le Consul général, ici présent, dont c’est le métier de délivrer des visas, ni moi, dont ce n’est pas le métier de délivrer les visas, nous n’avons d’instructions en ce sens. Personne, à ma connaissance, ne nous demande de réduire le nombre de visas en réaction à la limitation des importations françaises. Je peux vous assurer que nous n’avons pas de telles instructions. Donc, il faut être très clair là-dessus », a-t-il affirmé. Selon M. Driencourt, le nombre de visas délivrés par la France est de 400.000 par an, un chiffre qui a doublé par rapport à l’année 2012. « Et si vous ajoutez les autres consulats européens, L’Espagne en délivre presque 100.000 et l’Italie, environ 50.000, donc on arrive à un peu plus d’un demi-million de visas délivrés par ces trois pays qui ne représentent pas l’espace Schengen à eux seuls », a-t-il ajouté, réfutant l’existence de lien entre la politique européenne en matière de visas et « la limitation des importations des produits européens ». Pour l’ambassadeur de France à Alger, « il n’y a pas de nouvelle réglementation en matière de visas ». C’est l’introduction du logiciel « France Visa » pour les prises de rendez-vous qui a donné « le sentiment aux algérois que c’est devenu plus compliqué pour eux de déposer un dossier visa parce qu’il faut à présent avant de prendre rendez-vous s’inscrire à travers un logiciel comme vous le faites quand vous allez aux États-Unis », a-t-il expliqué. « La deuxième chose, c’est que nous avons changé de prestataire à Alger : nous sommes passés de TLS à VFS pour la prise de rendez-vous. À Oran, nous avons gardé, suite à un appel d’offres, TLS avec un nouveau marché, un nouveau contrat », a ajouté le diplomate. « Ces deux éléments combinés font que la montée en puissance de VFS, à Alger a pris du temps, il y a eu des bugs informatiques et en conséquence il y a eu moins de visas délivrés en avril, mai et juin parce qu’il y a eu moins de dossiers déposés. Mais encore une fois, je vous redis que ni le consul général de France à Oran ni celui d’Alger n’ont reçu d’instructions pour limiter ou réduire le nombre de visas en réaction à des restrictions sur les importations et ce pour une raison simple, c’est qu’il n’y pas de quotas décidés à l’avance », a insisté M. Driencourt.






CARTE CHIFA
Les cas de fraude restent extrêmement limités





Les cas de fraude des professionnels de santé dans le cadre du tiers-payant et de la carte Chifa sont "extrêmement limités", a affirmé samedi le Syndicat national algérien des pharmaciens d'officine (SNAPO), qui appelle les pharmaciens à accomplir leur activité dans "le respect de la réglementation" en vigueur. « Le pharmacien d'officine n'est pas le seul intervenant dans le système du tiers payant et les cas de fraude des professionnels de santé restent extrêmement limités, et s'il en existe, les pharmaciens d'officine, ainsi que leur syndicat, le SNAPO, s'en disculpent et s'en désolidarisent", précise l'organisation syndicale dans un communiqué, appelant tous les pharmaciens algériens "à continuer à exercer dans le respect de la réglementation. » « L'assuré social reste l'unique responsable de l'usage de sa carte Chifa, et le pharmacien d'officine est un professionnel de santé, seul dispensateur du traitement, qui respecte ses engagements conventionnels, et continuera à prendre en charge ses patients avec humanité, et avec toute sa conscience professionnelle. » Le SNAPO qui dit avoir "malheureusement noté que certaines déclarations portent préjudice à l'image du pharmacien et de la profession", souligne que "plus de 11.000 pharmaciens sont conventionnés avec la CNAS et la CASNOS, et que c'est grâce à leurs efforts et à leur engagement, que plus de 39 millions d'Algériens bénéficient du tiers payant et de leurs médicaments, dont les malades chroniques, retraités, et leurs ayants droit". Il explique, à cet effet, que "face à la pénurie des médicaments et aux revenus financiers insuffisants de la majorité des assurés sociaux, qui souvent, sont dans l'incapacité de s'acquitter des frais engendrés par le tiers payant, le tarif de référence, le payement des 20% du taux d'assurance non pris en charge par la sécurité sociale, ou le payement des médicaments non remboursables, le citoyen prie le pharmacien de lui remettre l'intégralité de ses médicaments tout en lui confiant sa carte Chifa en attendant qu'il procède au payement de ses dettes". Le syndicat relève, dans ce sens, que ces dettes "mettent le pharmacien dans une situation encore plus délicate, car la situation économique de l'officine ne fait que se dégrader, suite à l'érosion des marges, et à l'augmentation des charges engendrées par le tiers payant" Le SNAPO soutient que le système Chifa a réussi grâce à "l'engagement sans réserve" des pharmaciens algériens, qui ont de plus, adhéré pleinement à la politique nationale consistant à "encourager le médicament générique, et à la promotion du médicament et fabrication nationale".






COMMERCE
Début des soldes d'été





L'opération des soldes d'été a débuté ce samedi au niveau des centres commerciaux et locaux d'Alger et s'étalera jusqu'au 31 aout prochain, a-t-on constaté. A Alger Centre, notamment à Hassiba Ben Bouali et Didouche Mourad, Ardis et le centre commercial de Bab-ezzouar un grand nombre d'affiches de réduction allant jusqu'à 50% de différentes tailles et couleurs décorent les vitrines, particulièrement des locaux spécialisés dans la vente de vêtements et de chaussures, pour attirer l'attention des clients. Concernant ces affiches, plusieurs clients approchés par l'APS croient qu'il s'agit de "publicité mensongère" annoncée chaque saison de vente promotionnelle. Une des clientes rencontrée dans un centre commercial a indiqué que les prix des vêtements de marques étrangères "n'ont pas changé", se demandant sur quelle base des rabais allant entre 20 et 50% ont été définis. Par ailleurs, les journalistes de l'APS ont constaté que plusieurs commerces n'affichaient pas la mention "Soldes" sur leurs vitrines mais plutôt des affiches de réductions allant de 20% à 80%. D'autres affiches mentionnent des prix attractifs mais une fois dans le magasin, impossible de trouver les produits indiqués. Le représentant de la Direction du commerce de la wilaya d'Alger, Dehar Layachi a précisé que la Direction du commerce de la wilaya d'Alger a accordé des autorisations aux commerçants et opérateurs économiques au niveau de la capitale pour pratiquer la vente au rabais ou la vente promotionnelle, affirmant que l'opération se poursuivra durant la période des soldes pour délivrer davantage d'autorisations afin de "permettre aux propriétaires de magasins de déposer leurs dossiers par voie électronique et bénéficier d'une autorisation en vue de lancer la vente promotionnelle". Il a ajouté que les demandes des commerçants sont réceptionnées par voie électronique pour les ventes règlementées (soldes et liquidation de stocks), et ce dans le cadre de la facilitation des procédures administratives, soulignant que la wilaya d'Alger a été choisie par le ministère de Commerce en tant que wilaya pilote pour l'opération de numérisation de ces procédures qui ont été appliquées durant la période de soldes de la dernière saison estivale 2017. Les soldes ont pour objectif, selon l'intervenant, de "donner aux commerçants l'opportunité de promouvoir leurs activités et au consommateur l'occasion d'acheter différentes marchandises à des prix réduits, d'inculquer cette culture et d'en faire une habitude et un comportement commercial enraciné chez les opérateurs économiques". M. Dehar a, par ailleurs, indiqué que l'opération s'effectue en application des dispositions du décret exécutif du 18 juin 2006 fixant les conditions et modalités de vente au rabais, vente promotionnelle, liquidation de stocks, en magasins d'usines et vente au déballage, outre conformément à une décision établie par les services concernés de la wilaya. Il a précisé, en outre, que la décision prévoit des dispositions concernant les conditions que doit respecter le commerçant notamment l'obtention d'une autorisation lui permettant de faire la promotion de sa marchandise. Elle prévoit également des dispositions claires concernant les peines infligées aux commerçants contrevenants, si ces derniers sont interceptés par les agents de contrôle et de répression des fraudes de la direction du commerce. Les ventes concernent les articles achetés par le commerçant depuis au moins trois mois, avant le début de la période des soldes, a-t-il indiqué, ajoutant que les soldes sont facultatifs pour le commerçant et non pas obligatoires. Selon la même source, plus de 800 agents de contrôle et de répression des fraudes sont réparties dans 13 circonscriptions administratives et 57 communes de la wilaya tout au long de cette opération






CANICULE
Persistance sur les Oasis et le Sahara central





Des températures maximales atteignant ou dépassant localement les 48 degrés Celsius seront enregistrées jusqu'à dimanche soir sur les Oasis, le Sahara central et le Sud-Ouest. "Suite à la persistance de la vague de chaleur sur les Oasis, le Sahara central ainsi que le Sud-Ouest, des températures maximales atteignant ou dépassant localement 48 c" seront enregistrées dans plusieurs wilayas du Sud du pays, a précisé l'Office national de météorologie dans un bulletin météo spécial (BMS) émis samedi.  Il s'agit des wilayas de Tindouf, Sud de Bechar, Adrar, le Nord de Tamanrasset, Ghardaïa, Ouargla, El Oued et Biskra", a ajouté la même source, relevant que la validité du BMS est en cours jusqu'à dimanche à 21h00.






 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,