25-09-2017
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   Hausse des prix des produits agricole : Les explications du ministère du Commerce      : Légère augmentation de la production céréalière en 2017      : Les légumes en hausse de 25 %      : Tourisme saharien : un plan pour la promotion du tourisme et de l’artisanat traditionnel à Laghouat   
 

   

 
    Economie
 
Hausse des prix des produits agricole
Les explications du ministère du Commerce

Le taux annuel d’inflation des prix des produits agricoles sur les marchés de détail, variant de 5,5 à 6,5% et atteignant jusqu’à 7% au mois d’avril dernier, serait-il la conséquence d’une non maitrise du marché. 

Pour le directeur général de la régulation et des activités commerciales au ministère du Commerce, cette situation résulterait simplement de la fluctuation de l’offre, notant que c’est par suite de la baisse de production des produits saisonniers que les prix ont recommencé à repartir à la hausse. 

S’exprimant, dimanche, durant l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, M. Abdelaziz Aït Abderrahmane signale que parmi les légumes à avoir été objet d’une « perturbation » figure, en particulier, la tomate dont le coût est, en peu de temps, passé de 50 à 180, voire 200 DA le kg.

Comme ses prédécesseurs, l’intervenant croit utile d'abonder dans le sens de la création de nouvelles unités de transformation des productions excédentaires de tomate, afin d’éviter une forte chute de leur prix sur les marchés de gros, entrainant le mécontentement des producteurs, ainsi que leur peu d’intérêt à la produire à nouveau.

Pressé d’expliquer pourquoi il n’a pas encore été possible de « mettre de l’ordre » dans le marché des produits verts, le DG de la régulation et des activités commerciales avance à nouveau l’argument de l’impact de l’offre et de la demande. Pour lui, c’est simple : lorsqu’il y avait eu une offre, « comme durant le mois de Ramadhan, il n’y a pas eu de flambée des prix », en raison, explique-t-il il de la période de « plein champ » des légumes.

M. Aït Abderrahmane finit cependant par admettre que lorsqu’il y a surproduction, il faudrait pouvoir disposer de mécanismes pour la « récupérer »,  afin de la canaliser vers des unités de production, vers les chambres froides « ou vers l’exportation », ce qui permettra, déclare-t-il, de faire face « à une éventuelle montrée des prix ».

Amené à dire si la « désorganisation » du marché des légumes n’est pas la suite logique du faible nombre des circuits de distribution, l’invité fait état d’un vaste programme initié par le ministère de l’Intérieur et celui du Commerce, à l’effet de créer des marchés de gros et des marchés couverts de proximité « pour stabiliser la chaine allant de la production à la consommation ».






Légère augmentation de la production céréalière en 2017

La récolte des céréales a légèrement augmenté durant la campagne 2016-2017 pour atteindre 34.807.119 quintaux (qx) contre 34.321.237 qx lors de la saison précédente, a appris dimanche l'APS auprès du ministère de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche.

Selon les chiffres de ce pré-bilan, 57% des productions obtenues sont constituées de blé dur (20.036.620 qx) et 28% d'orge (9.688.400 qx). Durant la campagne 2016-2017, la superficie moissonnée a été de 2.353.253  hectares (ha), soit 91% de la superficie déclarée à moissonner (2.578.672  ha), contre 2.206.055 ha lors de la campagne précédente.

D'après les mêmes données, 50% des superficies récoltés sont constituées du blé dur, soit 1.173.733 ha, et 32% des superficies récoltées sont constituées d'orge, soit 762.331 ha.






Les légumes en hausse de 25 %

L’évolution des prix à la consommation en rythme annuel a été de 5,9 % jusqu’à août 2017, a appris l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS).

L’évolution des prix à la consommation en rythme annuel en août 2017 est le taux d’inflation moyen annuel calculé en tenant compte des douze mois allant de septembre 2016 à août 2017 par rapport à la période allant de septembre 2015 à août 2016. Quant à la variation mensuelle des prix à la consommation, qui est l’indice des prix du mois d’août 2017 par rapport à juillet 2017, elle a augmenté de 1,8 %.

En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont affiché une hausse de 3,6 % induite essentiellement par l’augmentation des prix des produits agricoles frais. En effet, les prix des produits agricoles frais ont bondi de 7,5 % en raison, essentiellement, de la hausse des prix de certains d’entre eux tels les fruits (+21,6 %) et les légumes(+25,2 %).  Concernant les prix des produits alimentaires industriels (agroalimentaires), ils ont connu une augmentation modérée de 0,1 %.

 






Tourisme saharien : un plan pour la promotion du tourisme et de l’artisanat traditionnel à Laghouat

Un plan visant la promotion du tourisme et  de l’artisanat traditionnel dans la wilaya de Laghouat a été établi par la  direction du tourisme et de l’artisanat (DTA) , a-t-on appris auprès des  responsables du secteur . Ce plan, dont le lancement coïncide avec l’ouverture de la saison du  tourisme saharien, a été élaboré avec le concours de différentes  institutions, dont la Conservation des forêts, la Direction de la culture  et le Parc culturel de l’Atlas saharien, a précisé le directeur du secteur,  Harzallah Hachachna.

Il  s’articule autour de plusieurs axes, dont le renforcement de la  collaboration entre les différents acteurs concernés, ainsi que la  valorisation de l’ensemble des potentialités touristiques (naturelles,  archéologiques et autres) et l’ouverture de chemins d’accès aux sites  touristiques, a-t-il ajouté.

Les offices de tourisme et les associations locales versées dans ce  domaine vont bénéficier, au titre de cette action, d’une banque de données  sur les capacités touristiques que recèle la wilaya, les manifestations  traditionnelles et les festivités populaires, a-t-il fait savoir.

La direction du tourisme et de l’artisanat, en coordination avec le  secteur des transports, s’emploie à organiser des sessions de formation au  profit des chauffeurs de taxi, tout en mettant à leur disposition un schéma  sur les sites touristiques, ainsi que les structures d’hébergement et les  restaurants existants à travers cette wilaya, a indiqué le directeur du  secteur.

Une caravane pour sensibiliser les artisans sur la pratique réglementaire  de métiers de l’artisanat et les avantages offerts par les différents  dispositifs de l’emploi a été lancée dans le cadre des actions de  proximités de la DTA, a-t-on signalé.

 






--
 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             

 
 
 
 

Est ce que vous soutenez l'idée
d'annuler le visa entre l'Algérie et la Turquie ?

                      
Oui Non

Résultats

Oui
                 
25 %
Non               
                 
75 %
 


 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,