18-06-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   ASSEMBLEES ANNUELLES DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT : Loukal rappelle l'engagement de l'Algérie pour l'intégration régionale de l'Afrique      CNMA : Accompagner les agriculteurs      CACI : Abdelkader Gouri élu président      CONFORMITE AUX REGLES DE LA CONCURRENCE : L’expérience européenne à la rescousse   
 

   

 
    Economie
 
ASSEMBLEES ANNUELLES DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT
Loukal rappelle l'engagement de l'Algérie pour l'intégration régionale de l'Afrique

L'Algérie a toujours affirmé son engagement ferme pour l'intégration régionale du continent africain, a affirmé le ministre des Finances, Mohamed Loukal a Malabo où il a participé aux assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, a indiqué samedi un communiqué du ministère. S' exprimant lors de la 2ème session du Conseil des Gouverneurs consacrée au dialogue du Président avec les Gouverneurs sur la question relative à l'intégration régionale pour une prospérité de l'Afrique, M. Loukal a souligné que "l'Algérie s'est toujours investie pleinement pour préparer les conditions nécessaires de la réussite de l'intégration africaine, en faisant de cette dernière une partie intégrante de ses différents programmes de développement, où des projets structurants de grande valeur aussi bien nationale qu'africaine, ont été inscrits". Le ministre a cité, à ce titre, l'ambitieux projet de la route transsaharienne, reliant Alger à Lagos, la connexion du continent à travers la pose d'une liaison de fibre optique Alger-Lagos le long de la route transsaharienne, la signature de l'accord pour la mise en œuvre du mégaprojet de gazoduc AlgérieNigeria et enfin les projets structurants à portée continentale favorisant une intégration effective dans le domaine des échanges. Sur l'intégration des connaissances et du savoir, il a précisé que l'Algérie constitue une destination préférée des étudiants africains, en accueillant une moyenne de 5000 étudiants annuellement, toutes nationalités confondues. S'ajoute à cela des centaines de cadres formés annuellement au niveau des centres de formation spécialisée des institutions publiques (Douane, Police, Protection civile ) et ce, dans le cadre des efforts de l'Algérie pour contribuer à la formation de l'élite africaine, souligne le communiqué.

Le renforcement et l'harmonisation de la politique énergétique

Cet évènement a constitué une occasion pour aborder les défis et les opportunités d'une action collective dans le secteur de l'électricité aux niveaux régional et continental la mobilisation de capitaux nationaux et internationaux pour des financements innovants dans le secteur de l'énergie en Afrique, le renforcement et l'harmonisation de la politique énergétique, de la réglementation et de la gouvernance sectorielle audelà des frontières nationales et comment renforcer certaines nouvelles initiatives lancées par la BAD pour promouvoir la coopération et l'efficacité dans le secteur de l'énergie. Privilégier les projets énergétiques favorisant l'intégration régionale A cette occasion, M. Loukal a souligné que des partenariats stratégiques dans le secteur de l'énergie, encadrés par une expertise de haute qualité de la part de la BAD seraient d'un atout majeur pour renforcer l'intégration régionale au sein du continent. Il a ajouté que la BAD doit, dans ce cadre, jouer un rôle crucial en tant que pourvoyeur de fonds et catalyseur des bonnes pratiques en privilégiant les projets énergétiques favorisant l'intégration régionale en intégrant la question de l'utilisation efficace des ressources dans tous les projets financés par la Banque et en encourageant l'investissement dans les réseaux d'énergie et leur modernisation, indispensable pour soutenir l'intégration de sources d'énergie renouvelables, afin de garantir la qualité, l'efficacité et la sécurité de l'approvisionnement. Le ministre a également évoqué les principaux axes de la stratégie énergétique de l'Algérie qui visent à développer une véritable industrie des énergies, notamment renouvelables en vue de s'insérer dans les chaînes de valeur mondiales. Il a souligné que cette stratégie n'occulte pas la dimension régionale de la question en évoquant la mise en œuvre du mégaprojet de gazoduc Algérie-Nigeria.






CNMA
Accompagner les agriculteurs

La Caisse Nationale de Mutualité Agricole (CNMA) tiendra aujourd’hui son Assemblée Générale Ordinaire à l’hôtel Liberté à Oran avec pour ordre du jour essentiel l’adoption des comptes sociaux de l’exercice 2018. Dans un communiqué dont une copie nous a été transmise, la CNMA a souligné que son chiffre d’affaires 2018 s’élève à plus de 14 milliards de DA, contre 13,012 milliards de DA en 2017 soit 8% de croissance. Cette évolution a indiqué le communiqué de la Caisse «a été réalisée grâce à la diversification dans l’offre des produits et des exigences techniques de plus en plus rigoureuses et ce, en comptant sur son propre réseau sans avoir recours à des intermédiaires». La même source a fait savoir que «c’est en se conformant à son plan d’action 2018-2020 que la CNMA est allé au-delà de ses objectifs pour l’exercice 2018 en matière du chiffres d’affaires, ce qui lui a permis de conserver sa place en tant qu’acteur majeur dans le marché des assurances et leader incontesté dans la couverture des Risques agricoles et ce, malgré un environnement concurrentiel et compétitif». Le communiqué a précisé que «ce réseau qui ne cesse de s’élargir pour atteindre près de 500 bureaux locaux, à la fin de 2018 et gagner les lieux les plus reculés du pays pour y créer des richesses, notamment de l’emploi». Concernant les indemnisations des sinistres, la même source à fait savoir que «la CNMA a réglé plus de 8,5 milliards de DA en 2018 et près de 23 milliards de DA en 3 ans, ce qui a permis la réhabilitation de sa crédibilité et le rétablissement de la confiance de sa clientèle».






CACI
Abdelkader Gouri élu président

L e président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Oued Souf (CCI Souf), Abdelkader Gouri, a été élu samedi Président de la Chambre Algérienne d'Industrie et de Commerce (CACI), en remplacement à M. Mohamed Laid Benamor. Le nouveau Président de la CACI a été élu avec 66 voix contre 65 a rappelé, devant les présents, les priorités de son plan d'action, mettant en avant l'appel à la révision des statuts des chambres, l'organisation de rencontres annuelles entre les présidents des Chambres et les ministères et instances concernés. Il a fait état, dans ce sens, de trois (3) rencontres annuelles entre les responsables des Chambres pour la concertation et l'examen des préoccupations soulevées par les opérateurs économiques dans tous les secteurs d'activité. Le nouveau président de la CACI a évoqué, en outre, des rencontres régionales avec les membres des assemblées générales des Chambres wilayales, et des visites sur le terrain à toutes les wilayas au cours desquelles auront lieu de rencontres avec les opérateurs économiques. M. Gouri s'est engagé à organiser une université d'été de la CACI pour "permettre à l'ensemble des membres des assemblées générales des CCI de se connaître, de nouer des relations et de coordonner leur travail". Le nouveau président de la CACI a exprimé sa volonté d'élargir la participation algérienne aux Salons internationaux et nationaux et d'organiser, tout au long de l'année, des expositions à l'étranger notamment dans les pays africains. Soulignant l'importance de la création de marchés libres dans les zones frontalières et de l'ouverture de passages frontaliers commerciaux et de la révision et l'élargissement des accords internationaux préférentiels, il a appelé à "la levée des entraves que rencontrent les opérateurs exportateurs pour favoriser la diversification de l'économie nationale et la consolidation de recettes hors hydrocarbures".






CONFORMITE AUX REGLES DE LA CONCURRENCE
L’expérience européenne à la rescousse

La mise en œuvre du programme de conformité aux règles de la concurrence au centre  des débats, à l’occasion d’une journée d'étude qui se tiendra aujourd’hui à Alger par  le Conseil de la concurrence, avec le support du Programme d'Appui à la mise en œuvre  de l'Accord d'Association Algérie - Union européenne (P3A), a appris l'APS auprès du Conseil. Plusieurs thématiques seront abordées au cours de cette rencontre par des experts nationaux et internationaux portant notamment sur les objectifs et les finalités du programme de conformité aux règles de la concurrence, le programme de conformité général, sectoriel, ainsi que le guide pratique de la mise en place de ce programme, selon les organisateurs. Il sera question aussi d'expliquer les modalités pratiques de l'élaboration et de la mise en œuvre du programme de conformité aux règles de la concurrence par les entreprises. Ce programme vise à amener les entreprises à adhérer et à respecter volontairement les règles de la concurrence, ainsi que ses valeurs, a précisé à l’APS, le président du Conseil de la concurrence, Amara Zitouni. Dans ce cadre, il a indiqué que le programme de conformité a été proposé en juin 2016 par le Conseil de la concurrence à 71 entreprises représentant l'ensemble des secteurs d'activité (hydrocarbures, téléphonie mobile et fixe, transport aérien, agroalimentaire, assurances, banques, productions, bâtiment et travaux publics, médicament, distribution automobile et autres). «Des entreprises publiques et privées d'envergure nationale, ainsi que des associations professionnelles ont réagi positivement à l'initiative du Conseil de la concurrence», a-t-il précisé. II s'agit, entre autres, de SONATRACH, SONELGAZ, CONDOR, ASMIDAL, ALGéRIE POSTE, NAFTAL, le groupe pharmaceutique SAIDAL et l’Association des producteurs algériens de boissons (APAB). Pour ce faire et eu égard à la «complexité» de ce programme qui s’inscrit dans la durée, le Conseil de la Concurrence a bénéficié du soutien du Programme d'Appui à la mise en œuvre de l'Accord d'Association Algérie/UE (P3A) par la mobilisation de deux experts internationaux spécialisés en la matière, a expliqué M. Zitouni. Ces experts ont entamé leur mission le 1er octobre 2018 pour une période de 75 jours. Ils ont rencontré les opérateurs économiques et les associations professionnelles concernés par le programme pour évaluer leur niveau de connaissance des principales pratiques anticoncurrentielles, ainsi que des pratiques pro-concurrentielles. Accompagné du directeur des études des marchés et des enquêtes économiques du Conseil de la concurrence, Abdelaziz Kourogli, les experts du «P3A» ont tenu des réunions de travail avec des opérateurs économiques publics et privés de différents secteurs d'activités.






 


 

   Le MDN se réserve le droit d'appliquer les mesures légales appropriées

   Ce que risquent les militaires à la retraite qui s’expriment publiquement

   Le FLN remporte la majorité des sièges

   Dispositif spécial pour assurer la sécurité lors des Festivités du nouvel an

   Élimination de 32 terroristes, arrestation de 25 et reddition de 132 autres

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,