20-11-2017
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   Formation professionnelle : Une nouvelle stratégie orientée vers l’économie alternative aux hydrocarbures      : Sonelgaz décidée à recouvrer les impayés Abonnez-vous au flux RSS des articles      : Le chinois Chery va lancer une très grande usine de montage de véhicules en Algérie      : Les héritiers de l’algérien Arezki Idjerouidène vendent toutes leurs parts dans la compagnie Aigle Azur   
 

   

 
    Economie
 
Formation professionnelle
Une nouvelle stratégie orientée vers l’économie alternative aux hydrocarbures

Le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki a indiqué, dimanche à Tissemsilt, que le gouvernement a adopté une nouvelle stratégie de formation professionnelle orientée vers l’économie alternative aux hydrocarbures.Animant un point de presse en marge de sa visite d’inspection dans la wilaya, M. Mebarki a souligné que cette nouvelle stratégie vise à orienter le système de la formation professionnelle vers des filières et des spécialités économiques dans des secteurs retenus par le gouvernement comme alternatifs aux hydrocarbures dont l’agriculture, le tourisme et l’industrie.Le ministre a expliqué que cette stratégie est basée sur la recherche permanente pour adapter le secteur de la formation et de l'enseignement professionnels au marché de l’emploi en fournissant des spécialités professionnelles pour satisfaire aux besoins des entreprises économiques en main-d’œuvre qualifiée.Il a insisté, dans le même sens, sur l'impératif du secteur de la formation professionnelle à s'adapter à la réalité économique du pays en se concentrant sur la formation de la ressource humaine dans des spécialités en adéquation avec les spécificités économiques de chaque wilaya.M. Mebarki a annoncé la décision d’orienter l’institut national spécialisé en formation professionnelle de Khémisti (Tissemsilt) en cours de réalisation vers des spécialités liées à l’agriculture et les industries de  transformation en agroalimentaire.Le ministre a exhorté, lors de sa visite d’inspection, les diplômés à penser à l'entrepreneuriat en créant des entreprises économiques dans le cadre des dispositifs d’emploi au lieu de réfléchir au recrutement dans des  entreprises des secteurs public et privé.M. Mebarki a mis l’accent sur la nécessité d’intensifier des conventions de jumelage entre les établissements de formation, les exploitations agricoles de la région en vue de développer et promouvoir des spécialités  professionnelles liées au secteur agricole, en plus d'encourager le mode de formation par apprentissage au sein des exploitations.La visite du ministre dans la wilaya de Tissemsilt l’a conduit à la laiterie privée de la région de Sidi Mansour dans la commune de Khémisti, à l’institut national spécialisé en formation professionnelle "Tadjeddine Hamed Abdelwahab", au CFPA "Hadj Benalla" et au chef-lieu de wilaya.M. Mebarki a, en outre, écouté un exposé sur les sessions de formation organisées par l’entreprise "Algérie Télécom" au profit des stagiaires.

 






Sonelgaz décidée à recouvrer les impayés Abonnez-vous au flux RSS des articles

La Sonelgaz a besoin de près de 200 à 300 milliards de dinars par an pour financer ses projets d'investissement.Mais, le groupe ne peut continuer à recourir aux emprunts bancaires déjà assez lourds. La solution qui s’impose, est de revenir à la logique des lois commerciales. Détenant des créances sur les institutions, les entreprises et les particuliers, Sonelgaz qui, peine à recouvrer ses dettes auprès de ses clients mauvais payeurs décide d’y remédier en faisant rentrer son argent. Selon son PDG, déjà 20%, ce qui équivaut à 12 milliards de dinars sur les 60 milliards de dinars de dette a été recouvré. «Nous sommes une société économique et en tant que telle, nous avons l’obligation de protéger nos revenus, ce pourquoi nous utiliserons tous les moyens procéduraux pour récupérer nos créances», a déclaré Mohamed Arkab à partir de Constantine où il réunissait les cadres de l’entreprise de la région Est. La Sonelgaz va dorénavant orienter la gestion de sa commercialité dans le sens du recouvrement de son dû, ce qui devrait lui permettre d’équilibrer son budget et même de réaliser «d’importants projets en cours. Lors de cette rencontre, le PDG du groupe a fait état d’un programme investissement consistant devant se concrétiser à travers tout le territoire national et ce, « en vue de répondre à la demande croissante en électricité et en gaz.» Et d’ajouter : «Des projets d’envergures sont actuellement menés telle que la réalisation d’une centrale électrique à cycle combiné, d’une puissance de 1200 mégawatts à Ain Arnat dans la wilaya de Sétif et d’un réseau de transport d’énergie depuis cette centrale jusqu’aux communes d’Akbou à  Béjaia, et d’Oued El Othmania à Mila.






Le chinois Chery va lancer une très grande usine de montage de véhicules en Algérie

C’est un projet pharaonique. Le constructeur automobile chinois Chery va s’implanter officiellement en Algérie à partir de mars 2018, a appris Algériepart suite à ses investigations. Le constructeur chinois disposera d’une grande usine de montage des véhicules à Sétif.

Il s’agira, pour l’heure, selon nos informations de la plus grande usine de montage des véhicules en Algérie. Dotée d’une superficie de 20 hectares, l’usine va monter et assembler la future Chery QQ made in Algérie. Un autre modèle utilitaire est également prévu dans le programme. Au début, cette usine se fixera comme objectif de procéder au montage de 30 mille véhicules.Selon nos investigations, le projet sera entièrement financé et pris en chargé par le groupé privé algérien Mazouz. Dirigé par l’un des hommes d’affaires les plus puissants en Algérie, Ahmed Mazouz, ce groupe privé s’occupera à 100 % du développement de ce projet. Et pendant les deux premières années, Chery espère atteindre un taux d’intégration de 40 à 50 % car la fabrication de la carrosserie des deux modèles de véhicules sera assurée par la future usine de Sétif. Le programme est prometteur et des grandes ambitions sont affichées. Reste à préparer l’inauguration officielle de cette future usine qui devra permettre, selon nos informations, de commercialiser le véhicule le moins cher sur le marché algérien, à savoir une Chery QQ à 800 mille Da, à savoir 80 millions de centimes.






Les héritiers de l’algérien Arezki Idjerouidène vendent toutes leurs parts dans la compagnie Aigle Azur

C’est Meziane Idjerouidene qui l’aurait confirmé officiellement. Le groupe Weaving a cédé sa participation minoritaire de 32% au capital de la compagnie aérienne Aigle Azur, deuxième transporteur aérien français. Weaving est le nom de l’ex-GoFast, le groupe privé appartenant au milliardaire algérien Arezki Idjerouidène qui avait racheté en 2001 la compagnie aérienne Aigle Azur.Décédé en avril 2016, l’homme d’affaires franco-algérien avait laissé derrière comme héritage la deuxième compagnie française, fondée en 1946. En octobre 2012, le groupe chinois HNA procède au rachat de 48 % des parts d’Aigle Azur.Depuis plus de 10 ans, Aigle Azur s’est imposée dans le ciel algérien. L’Algérie constitue la première destination de cette compagnie, avec 141 vols par semaine et au moins six villes algériennes desservies. Jusqu’à septembre 2016, Aigle Azur était encore détenue à 52 % par la famille Idjerouidène à travers le groupe GoFast. Mais Meziane Idjerouidène, 37 ans, aux manettes du groupe familial depuis le décès de son père Arezki, a pris un peu de recul sur la gestion opérationnelle de la compagnie, dont il a été directeur général de 2004 à 2012, sous la gouvernance paternelle.Aujourd’hui, la famille Iderouidène a vendu toutes ses parts à David Gary Neeleman qui a créé et développé quatre compagnies aériennes indépendantes –Morris Air, WestJet, JetBlue et Azul– et est entré au capital de TAP Air Portugal en 2015.

 







 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 

Est ce que vous soutenez l'idée
d'annuler le visa entre l'Algérie et la Turquie ?

                      
Oui Non

Résultats

Oui
                 
25 %
Non               
                 
75 %
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,