22-10-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   LA PROPRIETE INTELLECTUELLE EN ALGERIE : Promouvoir l’innovation comme levier d’attractivité      AG DE L’ASSOCIATION DES COMMERÇANTS ET ARTISANS : Garantir la stabilité de l’économie      PETROLE : Le Brent à plus de 58 dollars      DE NOUVEAUX BONS CARBURANTS PROCHAINEMENT SUR LE MARCHE : Avec mention d’expiration   
 

   

 
    Economie
 
LA PROPRIETE INTELLECTUELLE EN ALGERIE
Promouvoir l’innovation comme levier d’attractivité

L’Algérie est à la 113e place sur 128 pays en matière d’innovation, selon le rapport de The Global Innovation Index, réalisé par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle. Envisager l’introduction du concept de l’exclusivité des données et mettre en place un système de protection intellectuelle et en adéquation les textes de la réglementation algérienne avec les conventions et les traités internationaux constitue le nouveau défi auquel doivent faire face les autorités algériennes, vu que l’Algérie est à la 113e place sur 128 pays en matière d’innovation, selon le rapport de The Global Innovation Index, réalisé par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle. Tels sont les points importants abordés lors d’une rencontre placée sous le thème «Experts Voice Day, enjeux de la propriété intellectuelle et attractivité en Algérie», organisée, hier, par le cercle de l’innovation constitué d’experts, de cabinets spécialisés, d’institutions publiques et opérateurs pharmaceutiques privés et publics. Cette rencontre a pour objectif, ont souligné les organisateurs, d’accompagner l’évolution de la propriété intellectuelle en Algérie pour mieux répondre aux exigences du développement et de l’attractivité économique. La Pr Djamila Halliche, enseignante et chercheure en charge de la valorisation des résultats de la recherche à la faculté de chimie à l’USTHB, a souligné que «la propriété intellectuelle est un moyen sûr de valorisation des innovations et constitue un outil contre la contrefaçon». D’où l’importance, a-t-elle ajouté, de la mise en place d’un système de protection intellectuelle en adéquation et en accord avec le contexte économique mondial. Pour ce faire, des préalables doivent être établis afin d’offrir un environnement et un écosystème propices pour l’évolution et le renforcement de ce système.

En plus d’être le moteur du développement économique

 Les droits de la propriété intellectuelle ont un impact fondamental sur la santé et la sécurité du citoyen. En effet, les produits contrefaits, notamment les médicaments, peuvent causer de sérieux problèmes de santé publique. Par ailleurs, le directeur général de compétitivité industrielle au ministère de l’Industrie, Abdelaziz Guend, a annoncé qu’un comité a été mis en place au ministère de l’Industrie, dans l’objectif d’améliorer le classement de l’Algérie dans l’indice mondial de l’innovation (Global Innovation Index, GII), établi par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). «Ce comité permettra de ramener l’Algérie à un niveau de visibilité meilleure à l’échelle internationale et de valoriser ses efforts en matière de protection de la propriété intellectuelle», a-t-il ajouté. Il vise également à piloter les actions menées par les différents départements ministériels en matière de propriété intellectuelle, de manière collaborative, afin d’assurer les garanties nécessaires pour l’innovateur-investisseur en Algérie, selon le même responsable. «Lors des travaux du comité, nous avons trouvé que beaucoup de données utilisées par l’OMPI pour évaluer l’Algérie étaient obsolètes. Nous allons donc les actualiser en collaboration avec tous les intervenants et donner aussi les données qui manquent. Cela nous permettra d’améliorer notre classement», a déclaré M. Guend.






AG DE L’ASSOCIATION DES COMMERÇANTS ET ARTISANS
Garantir la stabilité de l’économie

L'Association nationale des commerçants et artisans algériens (ANCA) a organisée, hier à Alger, sa première assemblée générale nationale. Dans un message lu par son représentant M. Mokrani. Le ministre du Commerce, Saïd Djellab a rendu hommage à la mémoire des commerçants qui ont sacrifié leur vie durant la guerre de Libération nationale pour que vive l'Algérie digne. Il a appelé à cet effet, les commerçants algériens à participer davantage au développement et à la croissance de l’économie nationale, notamment à travers l’approvisionnement de marché local par les produits nécessaires : «Pour garantir la stabilité de notre économie et protéger nos produits et en conséquence réduire la facture d’importation, il est primordial aux commerçants, acteurs économiques, chefs d’entreprises de travailler ensembles», a indiqué le ministre. Il dira dans ce sens que « les commerçants étaient et seront un maillon important dans le processus de la croissance économique». M. Djellab n’a pas manqué de mettre en exergue les déférentes activités qu’organisent l'ANCA, indiquant que «ces dernières constituent un signal fort de sa volonté à participer activement dans développement de l’Algérie et en particulier le domaine de commerce». Mettant à profit cette occasion, le ministère a assuré les commerçants que les portes de son département sont et seront ouvertes à toutes les associations et cela, notamment pour se concerter et trouver des solutions adéquates aux différents problèmes et préoccupations, avant d’ajouter que «la communication avec l’ensemble des associations constitue le seul moyen pour prendre en charge toutes les revendications formulées». Pour appuyer ses dires, le premier responsable du secteur, à cité à titre d’exemple, les précédentes rencontres qui ont été organisés avec les associations professionnelles indiquant que ces dernières ont permis d’enregistrer des avancements remarquables sur plusieurs sujets». Intervenant, à cette occasion, le président de l’ANCA, El Hadj Tahar Boulenouar a exprimé sa pleine satisfaction quant à la tenue de cette Assemblée, insistant sur la nécessité d’intégrer davantage le commerçant dans le dévalement et la croissance de l’économie. Evoquant à cet effet, les grandes lignes de cette assemblée, il a indiqué que celle-ci va permettre d’enrichir le statut et le règlement intérieur de l'association, d'autant que le rôle de cette association professionnelle est plus large que celui d'un syndicat, l'élaboration d'un programme d'action et cela dans le but d'atteindre les objectifs tracés qui sont notamment la mise à niveau du secteur commercial et économique. Mettant en exergue le rôle de l'association, M. Boulenouar nous fait savoir qu’elle regroupe les compétences et plusieurs métiers, ce qui fait de celle-ci une force de proposition. S’agissant de représentativité de l'ANCA sur le plan national et international, il a indiqué que jusqu'à présent nous sommes présent au niveau de 32 wilayas et dans 6 pays étrangers». Il s'agit de la France, de l'Italie, du Canada, de l'Australie, de la Chine et de la Turquie.






PETROLE
Le Brent à plus de 58 dollars

Les prix du pétrole cédaient du terrain en cours d'échanges européens, toujours pénalisés par le flou entourant l'avancée des négociations commerciales entre la Chine les Etats-Unis. Hier matin, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 58,83 dollars à Londres, perdant 0,99% par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril américain de WTI pour novembre lâchait 0,78%, à 53,36 dollars. Vendredi dernier, les prix du pétrole avaient terminé en baisse, rattrapés en fin de semaine par les inquiétudes sur la vigueur de la croissance mondiale après des chiffres décevants sur l'économie chinoise. «Il est peu probable que le sentiment morose qui entoure le marché du pétrole change sans une solution convaincante dans la guerre commerciale sino-américaine», a estimé M. Carsten Fritsch, analyste. Les déclarations du principal négociateur chinois samedi n'ont donc pas été de nature à rassurer les investisseurs. Lors d'une conférence à Nanchang, la capitale de la province chinoise du Jiangxi, M. Liu, qui a rang de vice premier-ministre, a pourtant affirmé que Pékin et Washington avaient réalisé «un progrès substantiel» dans la recherche d'un accord commercial. «La Chine et les Etats-Unis ont réalisé un progrès substantiel dans nombre de domaines, et ont mis en place une base importante pour un premier accord» commercial, a-t-il déclaré. Mais l'accord «semble toujours hors d'atteinte,» selon Stephen Brennock, analyste. «Les deux parties sont récemment tombées d'accord sur un accord partiel mais les détails restent minces,» ajoute-t-il. Et les augmentations de tarifs douaniers déjà mis en œuvre ou prévus pour décembre dans le cadre de la guerre commerciale que se livrent les deux pays ne sont pas remis en cause.






DE NOUVEAUX BONS CARBURANTS PROCHAINEMENT SUR LE MARCHE
Avec mention d’expiration

De nouveaux bons carburants avec mention d'expiration seront mis sur le marché prochainement, a annoncé hier l’Entreprise nationale de commercialisation et de distribution des produits Pétroliers (Naftal). «Naftal informe sa clientèle qu'elle procédera prochainement à la mise sur le marché de nouveaux bons carburants portant une durée de validité déterminée, soit une date d’expiration, qui sera mentionnée sur le bon», a précisé la même source dans un communiqué. Aussi, l'Entreprise nationale a fait savoir que «les bons carburants de 460,00 DA et de 690,00 DA, seront retirés définitivement du marché, à compter du 1er janvier 2020». A ce titre, Naftal a invité ses clients soit, à utiliser les bons d’essence en question, avant la date de retrait susmentionnée, ou se rapprocher de ses entités commerciales territorialement compétentes, afin de procéder à l’échange des anciens bons non utilisés, sur présentation de la facture originale, avant le 31 décembre 2019. Par ailleurs, C’est dans une ambiance bon enfant que le coup d’envoi du Rallye des Aurès (Alger-Batna) a été donné, le 21 octobre dernier au stade du 5 juillet, par le Président Directeur Général de Naftal, Monsieur Saïd Akretche, en compagnie du secrétaire Général du syndicat national, Monsieur Sid Ali Beldjerdi et des cadres dirigeants de l’entreprise. Organisé par la Fédération algérienne des sports mécaniques en collaboration avec Naftal, ce Rallye, dont la vitesse maximale a été fixée à 80 km/h, se veut un vecteur portant symbole du respect de la conduite sur les routes.






 


 

   Le MDN se réserve le droit d'appliquer les mesures légales appropriées

   Ce que risquent les militaires à la retraite qui s’expriment publiquement

   Le FLN remporte la majorité des sièges

   Dispositif spécial pour assurer la sécurité lors des Festivités du nouvel an

   Élimination de 32 terroristes, arrestation de 25 et reddition de 132 autres

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,