ACCORD DE PAIX AU SOUDAN: Poser les fondations d’une paix durable

Après des mois de négociations, l’accord de paix de Juba doit mettre un terme aux 17 années de conflits qui ont fait des centaines de milliers de morts notamment au Darfour (ouest). Il a été paraphé lundi 31 août par les rebelles et le gouvernement, lors d’une cérémonie dans la capitale du Soudan du Sud. L’accord ouvre la voie à une paix durable dans ce pays ravagé par les conflits sous le régime d’Omar el-Béchir, balayé par la rue le 11 avril 2019. Quatre organisations politiques et cinq mouvements armés, qui composent le Front révolutionnaire soudanais (FRS), l’ont paraphé. Seuls deux groupes ne l’ont pas encore signé : le SLA-AW et le Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord, mouvements rebelles, partisans d’un Etat laïc et fédéral. Les mouvements armés rejoindront l’armée régulière : Cet accord de paix concerne sécurité, propriété foncière, justice transitionnelle, réparations et compensations, développement du secteur nomade et pastoral, partage des richesses, partage du pouvoir et retour des réfugiés et des déplacés. Il stipule que les mouvements armés devront, à terme, être démantelés et que leurs (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 2 =