Campagne nationale de reboisement: Des milliers d’arbres plantés à l’Est du pays

La campagne nationale de reboisement a démarré samedi à travers les wilayas de l’Est du pays par la mise en terre de milliers de plants d’arbres sous le slogan « qu’il le plante » en dépit des pluies et avec l’objectif de remplacer les superficies endommagées par les feux de forêts. Dans la wilaya de Constantine, 5.000 plants de pins d’Alep ont été plantés à Ain Azrem dans la région de Dhraa Naga dans la commune d’El Khroub avec la participation d’éléments de l’armée nationale populaire, de la gendarmerie et de la sûreté nationales, de l’administration pénitentiaire, de la protection civile et de plus de 30 associations de l’environnement et sportives soit un total de plus de 700 bénévoles. L’opération qui cible plus de 3.000 hectares près de la forêt Dhraa Naga se poursuivra jusqu’au mois de mars prochain, a indiqué le chargé de communication à la conservation des forêts, Ali Zegrour, qui a rappelé que les incendies de forêts ont dévasté entre juin et la mi-novembre de cette année 238,72 hectares. A Mila, le coup d’envoi de la campagne de reboisement a été donné à la base aquatique « Annouche Ali » dans la commune de Grarem Gouga avec la plantation de 3.500 arbres, a assuré le conservateur des forêts, Ahmed-Chérif Mohamedi. L’objectif de cette campagne, est de planter 450.000 arbres, notamment de pins d’Alep, de cyprès et de frênes. Dans la wilaya de Skikda, cet objectif porte sur la plantation de 10.000 arbres dans la région Ezzemène dans la commune de Bouchetata, a indiqué de son côté le conservateur local des forêts, Ahmed Bensedira. La wilaya d’Annaba a connu la mise en terre de 1.800 plants à Bouguenatesse près du chantier du barrage Bouhdid avec le but de protéger la ville d’Annaba contre les inondations. Le programme de reboisement dans cette wilaya prévoit la plantation de 5.000 arbres en plusieurs phases et sur plusieurs sites forestiers et récréatifs, est-il indiqué. Souk Ahras a été également au rendez-vous avec la plantation de 20.000 plants dans la forêt de Boussessou dans la commune de Taoura, a assuré le conservateur local des forêts, Baroudi Belahoual, qui a affirmé que d’ici le 21 mars prochain pas moins de 550.000 arbres seront plantés pour remplacer les aires forestières détruites par des feux de bois. L’opération a porté à Khenchela sur la plantation de 10.000 plants à Tizi Oucharef dans la commune de Taouzianet. Le conservateur des forêts de la wilaya, Djedidi Akazi, a indiqué à l’occasion que Khenchela a bénéficié en outre d’une opération de plantation fourragère et de création de 1.250 hectares de vergers oléicoles dans le cadre la réhabilitation du barrage vert. De son côté, le wali Ali Bouzidi a insisté sur la multiplication des actions d’irrigation des plants plantés sous l’égide de la conservation des forêts, la surveillance des forêts pour prévenir les incendies et l’implication des citoyens à des actions de reboisement à l’intérieur des tissus urbains. La même opération a eu lieu à Batna avec la mise en terre de 10.000 plants dont 6.000 dans la forêt de Bouyelf dans la commune de Fesdis et 4.000 dans la commune de T’kout. Le wali Toufik Mezhoud qui a supervisé l’opération a assuré que d’autres actions de reboisement seront menées dans d’autres régions dont le parc national de Belezma qui verra la plantation d’ici fin novembre de 10.000 arbres. La wilaya de Batna « est la première à l’échelle nationale » par son patrimoine forestier s’étendant sur 327.180 hectares, selon la conservation des forêts. A Jijel, la campagne a débuté sur le bassin versant du barrage El Agram dans la commune de Kaous avec la plantation de 8.950 châtaigniers et caroubiers et se poursuivra avec un programme de plantation de plus 600.000 plants prévus par les services des forêts. La wilaya d’Oum El Bouaghi a connu aussi la plantation de 5.000 arbres dans la forêt Chebket Selaoua tandis qu’à Tébessa une opération de plantation de 10.000 arbres a été lancée dans la région d’Ain Zerouk du chef-lieu de wilaya. A Guelma, 5.000 plants de caroubier ont été mis en terre dans la région El Maïzlet dans la commune d’Ain Benbeida sur une aire de 50 hectares ayant été durant l’été passé la proie des flammes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × cinq =