Changements à la tête d’Algérie Télécom, de Mobilis et d’Algérie Poste

lgérie Télécom, Mobilis et Algérie Poste changent de têtes. Les patrons de l’opérateur historique de téléphonie et de sa filiale de téléphonie mobile ont été limogés ce mardi 1er septembre, lors de la réunion de l’assemblée générale extraordinaire du groupe Algérie Télécom, rapporte l’ENTV.

 

D’abord, Karim Bibi Triki a été désigné PDG du groupe Algérie Télécom. Il remplace Ahmed Choudar, qui était sur un siège éjectable, depuis la chute du président Abdelaziz Bouteflika. Il avait été installé à ce poste par l’ex-ministre de la Poste et des Télécoms, Houda Imane Faraoun.

Le deuxième changement concerne Algérie Télécom, avec la désignation de Hocine Halouane, comme PDG de l’opérateur historique de téléphone fixe. Ce changement intervient après celui qui avait été opéré en mars dernier avec la désignation de Hamid Bessalah, comme président du Conseil d’administration et de Mounir Djouaher comme directeur général par intérim.

Le troisième changement touche l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis, filiale d’Algérie Télécom. Adel Doukali a été désigné PDG de cet opérateur public, en remplacement de Bellal Mekkid, qui était en poste depuis mars 2019.

Les changements à la tête d’Algérie Télécom interviennent après une vive polémique sur la qualité de l’internet en Algérie. Le 23 août, au cours d’un conseil des ministres, le président Abdelmadjid Tebboune avait demandé au ministre de la Poste et des Télécoms de trouver une « solution définitive » au problème de la faiblesse du débit internet qui compromet son projet de numérisation des services de l’Etat.

M. Tebboune avait demandé de « trouver une solution définitive au problème de faiblesse du débit internet, définir les facteurs nuisibles et soumettre le dossier au Conseil des ministres si le besoin se fait sentir, le débit internet étant une condition essentielle pour l’aboutissement du processus de numérisation et des statistiques ».

M. Tebboune avait demandé aussi à son ministre de « venir à bout, immédiatement, du problème de débit internet et élaborer un rapport détaillé sur ce dossier ».

Outre Algérie Télécom, l’opérateur Algérie Télécom a été touché par le changement, avec le départ de son directeur général Abdelkrim Dahmani, « appelé à d’autres fonctions », selon l’ENTV, qui ne précise lesquelles. Un cadre d’Algérie Poste a été désigné comme directeur général par intérim en remplacement de Dahmani. Toujours à Algérie Poste, le directeur du centre national des chèques postaux a été limogé.

 

Ces changements au sein d’Algérie Poste surviennent dans un contexte de grave crise de liquidités qui touche les bureaux de poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 1 =