COMMEMORATION DE LA REVOLUTION 1ERE NOVEMBRE 1954: Une veillée à la mesure de l’événement à Mostaganem

Dans le cadre des festivités commémoratives du 66éme anniversaire du déclenchement de la glorieuse révolution du 1ére novembre 1954, la salle Ryma de la maison de la culture  Ould Abderahmane kaki s’est drapée de ses beaux atours pour ce rendez-vous digne des grands événements, distanciation oblige en raison de la maudite pandémie du Covid 19. Devant une forte assistance ou l’on pouvait remarquer la présence du Wali, du P/APW, du P/APC, des autorités sécuritaires, des élus de la représentation nationale et ceux de la société civile à été d’emblée projeté un  documentaire  d’une des grandes batailles dans le Dahra qu’avait commandé l’héroïque Mohamed Djebli dit si Daoud à sidi Zegai (entre Sidi Ali et Tazgait) en septembre 1956 et qui s’est soldée par un lourd bilan dans les rangs de la soldatesque coloniale (plus de 363 militaires mis hors de combat) et à l’origine de l’érection du sinistre camp de concentration  et de la mort de Cassaigne. La troupe  de théâtre d’el Ichara donnera une réplique de la mythique pièce d’Ould Abderahmane Kaki « 132 ans »qui retrace l’histoire de la colonisation française de l’Algérie de 1830 à  1962 .Pour mémoire cette pièce avait a été jouée à la salle Majestic d’Alger devant un patère de personnalités politiques amies de l’Algérie dont  Che  GUEVARA à l’occasion de la fête du 5 juillet 1962.La cérémonie d’hommages au dramaturge , acteur et réalisateur Djamel Bensabeur  s’est déroulée devant un gotha d’hommes  de culture invités à l’exemple de Mrs Mohamed Yahiaoui  directeur du Théâtre  National Algérien (TNA), Abdelkader Bouazara directeur de l’Institut National de Musique d’Alger , Bouziane Benachour directeur du journal El- Djemhouria , d’Adar comédien ou encore de l’humoriste Zoubir Belhor. Innovation  de circonstance Mrs Takiret, Belalem et Guiz, hommes de théâtre recevront  les clés d’une attribution de logements neufs.  En fin de veillée  et à l’approche de zéro heure  (OH) toute l’assistance se dirigera vers l’esplanade de la résistance pour assister à la levée des couleurs nationales sous les airs de la fanfare de la DJS et les honneurs rendus par une section de l’ANP et de la protection civile. .Dans sa prise de parole, l’Imam Bouchama mettra en exergue les sacrifices des valeureux Chouhada et en évidence les bienfaits de l’indépendance formulant dans sa conclusion des vœux de rétablissement à l’endroit  du Présidant de la République Abdelmajid Teboune. «  De la révolution de la libération à celle des changements  »

Habib SI AFIF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + 20 =