FEUX DE FORETS SIMULTANES A TRAVERS PLUSIEURS WILAYAS: Actes prémédités ou simple concours de circonstances

Sans pousser la suspicion à l’extrême, il est clair que les incendies et feux de forets survenus presque simultanément en début de soirée de ce vendredi à travers plusieurs wilaya du nord du pays, laissent interrogatif et pour cause, Oran aura connu sur divers sites des sinistres à  Madagh, Gdyel, Sidi Bakhti et Kristel, six incendies selon la protection civile pour la seule wilaya d’Oran, 21 à travers les 10 wilayas.

A un même moment, d’importants incendies ce sont déclenchés durant la même soirée dans plusieurs wilayas à l’instar de Mostaganem, Oran, Tipaza, Chlef, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Sidi-Bel-Abbès, Blida et Bejaia.

Ni la température clémente de ce mois de novembre et encore moins un quelconque signe pouvant déclencher de tels sinistres, n’ont été relevés par les organismes spécialisés de la météorologie ou de la protection civile.

De son coté, la protection civile était sur les lieux de Madagh à Oran pour mettre fin à la propagation des flammes. Au même moment, des automobilistes qui étaient sur les lieux de l’incendie, ont vite fait de partager des vidéos sur les réseaux sociaux suivies de divers commentaires implorant le tout puissant de faire cesser ces flammes. Il faut dire que ces images relayées sur Facebook donnaient froid dans le dos, tant les véhicules passaient sous les flammes pour sortir du cercle infernal des feux déclarés.

Puis ce fut au tour des spéculations les plus folles, faute de communication officielle pour apaiser les esprits. Même les chaines de télévisions étrangères ont relayé l’information des incendies en Algérie, alors que la télévision algérienne continuait sa routine habituelle de la plate information.

Alors, incendies perpétrés par des mains criminelles ou simple concours de circonstances ? La question taraude l’esprit des algériens et tout le monde s’interroge sur ce qui est réellement passé.

Nous avons tous en mémoire, la déclaration du premier ministre Abdelaziz Djerrad, faite au début du mois d’aout dernier et reprenant les inquiétudes du président de la République face au manque de liquidité au niveau des bureaux de poste, aux feux de forêts et aux perturbations de l’alimentation en eau potable (AEP), ainsi que les coupures d’électricité enregistrées dans plusieurs régions du pays étaient et ce propos, le premier ministre avait parlé d’ « actes prémédités » visant à « créer la fitna et l’instabilité » dans le pays.

le premier ministre avait dit en substance que « Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune m’a chargé d’ouvrir une enquête sur les feux de forêts, le manque de liquidité au niveau des bureaux de poste et les perturbations de l’AEP », soulignant que le Président de la République « a donné cette instruction, car il est étrange voire du hasard que ces trois opérations, enregistrées le même mois, touchent à la stabilité et créent des problèmes dans la relation entre le citoyen et les autorités publiques ».

VINGT-ET-UN FEUX DE FORET ENREGISTRES VENDREDI PAR LA PROTECTION CIVILE, LA DGF COMPTE 41 FEUX

Vingt-et-un feux (21) de forêt ont été enregistrés dans plusieurs wilayas au cours des dernières 48 heures faisant deux morts, selon un bilan rendu public, samedi, par les services de la Protection civile, alors que la Direction générale des forêts recense 41 foyers d’incendies dont 15 rien qu’à Tlemcen.

La protection civile a réussi à circonscrire ces incendies qui se son déclarés hier dans plusieurs régions. Elle a mobilisé de grands moyens afin de venir à bout de ces feux qui ont touché dix (10) wilayas de l’Ouest et du centre pays.

Ces incendies ont été enregistrés à Oran, Mostaganem, Sidi Bel Abbes, Chlef, Ain Defla, Tipaza, Boumerdes, Tizi-Ouzou et Bejaia, indique la même source, précisant que deux personnes sont mortes dans l’incendie d’un poulailler à Tipasa, tandis que dix autres personnes ont été victimes de gêne respiratoire, alors que trois familles composées de quinze personnes ont été évacuées suite à un feu de forêt qui s’est déclaré au niveau de commune de Gouraya, dans la même wilaya.

Par ailleurs, les éléments de la Protection civile sont intervenus pour l’évacuation des corps de deux enfants âgés respectivement de deux et de quatre ans, décédés dans l’incendie d’une habitation à Chlef, selon le même bilan.

Zitouni Mustapha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 2 =