Foot/ Ligue 1 : «Si la situation sanitaire n’évolue pas, il n’y aura pas de reprise du championnat»

Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre de la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19), s’est montré vendredi sceptique quant au début du championnat de Ligue 1 professionnelle de football, dont le coup d’envoi est prévu le 28 novembre, en raison de la hausse vertigineuse des contaminations.

 »La situation sanitaire n’est pas reluisante, très préoccupante même à telle enseigne que les pouvoirs publics ont pris des mesure pour endiguer la progression exponentielle du virus. Nous aimons le football, qui est notre sport favori, le problème est qu’on ne peut pas prévoir ce qu’il va se passer d’ici au 28 novembre. Les hôpitaux sont saturés par des personnes qui sont dans un état grave. Si la situation n’évolue pas positivement, la compétition ne pourra pas débuter », a-t-il indiqué sur les ondes de la radio nationale.

Le dernier bilan établi jeudi fait état de 642 nouvelles contaminations et 12 décès. Plusieurs cas de contaminations ont été enregistrés également depuis quelques joueurs chez certains clubs, à l’image de du MC Alger (3 cas), le NA Husseïn-Dey (3 cas), et l’ASO Chlef (4 cas).

La Fédération algérienne de football (FAF) a fixé au samedi 28 novembre, le déroulement de la première journée du championnat comptant pour la saison 2020-2021, en présence désormais de 20 clubs au lieu de 16, suite au léger remaniement du nouveau système pyramidal de compétition.

Le début du championnat sera précédé une semaine plus tôt, par le déroulement de la Supercoupe d’Algérie prévue au stade olympique du 5-juillet entre le CR Belouizdad et l’USM Alger.

Pour rappel, la saison 2019-2020 n’a pu aller à son terme, en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19). Les membres de l’assemblée générale de la FAF ont adopté en juillet le choix qui prévoyait de désigner les lauréats et les promus, tout en annulant la relégation, au terme de la consultation écrite initiée par l’instance fédérale pour donner suite à l’exercice écoulé, définitivement suspendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × quatre =