Foot / Prix Puskas: la presse espagnole place l’Algérien Mahrez parmi les « sérieux » candidats

Le but de l’Algérien Riyad Mahrez, inscrit lundi à Harare contre le Zimbabwe (2-2) dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, est un « sérieux candidat au Prix Puskas » de la Fifa récompensant la plus belle réalisation de l’année, jugent plusieurs journaux espagnols.

Cette réalisation, qui avait donné un avantage provisoire aux « Verts » (0-2), est en effet un chef-d’oeuvre de technicité, du début de l’action à sa conclusion, ce qui n’a pas laissé les puristes et les analystes indifférents.

En effet, lancé dans le dos de la défense adverse, le milieu offensif de Manchester City a commencé par contrôler le ballon d’une aile de pigeon, avant de dérouter son vis-à-vis d’un double crochet et conclure enfin l’action d’un tir à bout portant.

Ce dernier a été créé en 2009 en hommage à Ferenc Puskas, grand buteur hongrois des années 1950 et légende internationale du football, pour récompenser le joueur ou la joueuse ayant marqué le plus beau but de la saison.

La sélection se fait aussi sur la base de l’absence du « facteur chance » ou d’une erreur commise par l’autre équipe, permettant le but. Le côté fair-play est également pris en compte, puisque l’auteur du but ne doit pas s’être mal comporté durant le match, ou avoir été reconnu coupable de dopage.

Par la suite, ce sont les internautes qui votent pour le « plus beau but de l’année » et les résultats seront dévoilés lors de la cérémonie de gala « Fifa The Best ». Un trophée du Prix Puskas de la Fifa, gravé à son nom, lui est alors remis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 4 =