Histoire de l’Algérie: lancement officiel de la chaîne de télévision « La Mémoire »

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a procédé samedi soir au lancement officiel de la chaîne de télévision « La Mémoire », dédiée à l’histoire de l’Algérie.

Créée en vertu d’une convention de coopération et de coordination entre le ministère des Moudjahidine et l’Etablissement public de Télévision (EPTV), cette nouvelle chaîne de télévision vise, à travers ses programmes, à préserver la mémoire nationale et transmettre aux générations futures les hautes et nobles valeurs ayant marqué les différentes étapes de l’histoire de l’Algérie.

Dans une allocution prononcée à l’occasion du lancement de la chaîne, M. Djerad a indiqué que cette chaîne « sera un pilier essentiel dans la défense de la +sécurité médiatique+ du pays dans sa dimension liée à la mémoire et à l’histoire nationale », ajoutant qu’elle « sera de ce fait un solide rempart contre les tentatives visant à l’occulter, voire à la falsifier et à déformer notre révolution, notre résistance populaire, le mouvement national et ses figures ».

Il a rappelé que le président de la République a « en effet érigé le sujet de la mémoire en priorité nationale, voire un devoir sacré, auquel nous ne renoncerons jamais dans nos relations extérieures », soulignant qu' »en concrétisation de cette conviction, le président Tebboune a décidé d’instituer le 8 mai de chaque année Journée nationale de la mémoire, de lancer +le programme de mémoire nationale+, et de créer une chaine de télévision consacrée à la mémoire collective et à l’histoire du peuple algérien ».

Le lancement de cet espace médiatique qui coïncide avec le 66e anniversaire du déclanchement de la Révolution du 1er Novembre, se veut « une consécration du droit à un média objectif, équilibré, ciblé et moderne qui puisse fournir un service de qualité, un service professionnel pour nos concitoyens », a ajouté M. Djerad.

Par ailleurs, le Premier ministre a indiqué que compte tenu des défis auxquels fait face l’espace médiatique national, dont l’expansion de son activité et ses domaines, « nous sommes appelés aujourd’hui à évaluer le secteur des médias dans notre pays, réexaminer son arsenal juridique et opérer une réforme de son service public conformément aux mutations sociopolitiques nationales et aux normes relatives à l’action médiatique internationale ».

Pour ce faire, a-t-il ajouté, « le Gouvernement est déterminé à organiser le secteur audiovisuel, une démarche impérative telle que la domiciliation juridique des médias électroniques », relevant que cette orientation « est à même d’accorder aux médias nationaux, publics et privés, la place qui leur sied et de réunir les meilleurs conditions pour l’accomplissement de leur tâche, notamment dans un contexte caractérisé par la propagation des Fake-news et des discours de haine, qui ne cesseront que par la vérité, l’objectivité et la qualification professionnelle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × quatre =