ILLIZI: Lancement prochain du registre de commerce ambulant

Le ministre du Commerce, Kamel Rezzig, a annoncé, mardi depuis Illizi, le lancement dans les toutes prochaines semaines du service du registre de commerce ambulant.

Ce type de registre de commerce permettra à l’opérateur d’exercer son activité commerciale sur l’ensemble du territoire de sa wilaya, sans contrainte de l’adresse commerciale, a indiqué le ministre en marge de sa visite de travail à la wilaya. M. Rezzig, qui est accompagné lors de cette visite du ministre délégué chargé du commerce extérieur Aissa Bekkai, a précisé que cette procédure, devant être lancée dans les toutes prochaines semaines, englobera les différentes activités commerciales, notamment de services.

L’objectif de l’opération est de faciliter la pratique de l’activité commerciale aux jeunes et de satisfaire les besoins des populations dans les zones enclavées et reculées, voire difficiles d’approvisionnement, en leur offrant différents services proposés par le commerçant ambulant.

Le ministre du Commerce a précisé que cette procédure sera digitalisée et élaborée sur une plateforme numérique où les citoyens pourront trouver l’adresse des commerçants, connaître la nature des services offerts, et formuler systématiquement leurs demandes.

*** VERS UN REGISTRE DE COMMERCE DE TROC

Le ministre du Commerce, Kamel Rezzig, a fait état, mardi à Illizi, d’une action en cours pour la création du registre de commerce de troc et l’élargissement du champ de couverture du fonds de péréquation de transport de marchandises dans les wilayas du Sud.

Le ministre du Commerce, Kamel Rezzig, a fait état, mardi à Illizi, d’une action en cours pour la création du registre de commerce de troc et l’élargissement du champ de couverture du fonds de péréquation de transport de marchandises dans les wilayas du Sud.

S’exprimant lors d’une rencontre avec les opérateurs économiques locaux, le ministre a indiqué que le registre de commerce de troc permettra au commerçant d’exercer ce type d’activités commerciales, surtout pour ceux ne disposant pas d’un registre de commerce de gros, en raison du gel de ce document depuis quelques années.

  1. Rezzig, qui est accompagné dans cette visite à Illizi du ministre délégué au Commerce extérieur, Aissa Bekkai, a expliqué que cette formule constituera une solution juridique au problème rencontré par ces commerçants, qui sont notamment des privés, dans l’exercice de l’activité de commerce de troc qui est conditionnée par la détention d’un statut de commerçant de gros.

Le ministre du Commerce a aussi annoncé l’élargissement du champ de couverture du fonds de péréquation du transport de marchandises dans le Sud, en élargissant la liste des produits éligibles au remboursement des frais de transport afin d’englober d’autres articles tels que les fruits et légumes, et ce dans le but de dynamiser l’activité commerciale dans les régions du Sud, maintenir les prix et préserver ainsi le pouvoir d’achat du citoyen.

Après avoir écouté les doléances des opérateurs économiques locaux, M. Rezzig a affirmé que la wilaya d’Illizi va devenir très prochainement une zone de libre-échange, dans le but d’y insuffler une dynamique à l’activité commerciale, que ce soit en termes de commerce de troc ou d’exportations.

De son côté, le ministre délégué au Commerce extérieur, Aissa Bekkai, a présenté un exposé sur l’activité de commerce de troc frontalier qui, a-t-il souligné, aura un impact positif sur l’encouragement et l’élargissement des perspectives d’investissement dans les relations économiques avec les pays du voisinage africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + six =