LE CONSEILLER A LA PRESIDENCE RENCONTRE LE MOUVEMENT ASSOCIATIF A MOSTAGANEM: « Rétablir la confiance entre la société civile et les institutions de l’Etat »

La ville des mimosas aura été la 17ème étape d’une tournée d’explication et  d’organisation des missions attendues des pouvoirs publics entamée par Mr Nazih Berremdane, conseiller auprès du Président de la République pour la question du mouvement associatif et de la communauté à l’étranger. Cette rencontre qui s’est tenue au niveau de la salle Rym de la maison de la culture ‘Ould Abderahmane Kaki’ autour du missionnaire, a vu outre une forte assistance des gens du mouvement associatif, la présence également du wali accompagné de Mr Abdelkader Tekouk P/APW, des autorités locales civiles et sécuritaires, des élus nationaux et locaux ainsi que de directeurs de l’exécutif. Après la prise de parole et les rituels souhaits de bienvenue de Mr Aissa Boulahia, chef de l’exécutif, succédera à la tribune l’invité du jour Mr Nazih Berramdane venu expliciter et vulgariser la notion, le rôle et les nouvelles conceptions de la société civile à travers le mouvement associatif dans la construction de l’Algérie nouvelle, consacrée par ailleurs dans les articles 10, 16 et 53 de la nouvelle constitution. Il rappellera que le Président de la république accorde un intérêt particulier aux associations et à la société civile et leur valorisation aux côtés des instances de l’Etat, qui pour se faire devront se mobiliser autour du référendum  de la Loi fondamentale qui pérennise la relation morale entre la génération actuelle et celle de novembre 54. Il insistera sur l’engagement et la participation active attendus du mouvement associatif qui ne saurait être que complémentaire aux institutions de l’Etat et des assemblées élues et d’annoncer que des textes sont en cours d’élaboration pour faire de cette force naissante un 3ème pouvoir à même d’accompagner la gouvernance. Pour ce faire des mécanismes seront mis en place pour l’impliquer dans tous les grands chantiers voire même celui de la lutte contre le ‘fassad’ (dépravation) qui a ravagé l’économie nationale. Le projet d’une confédération nationale est en gestation pour permettre d’intervenir dans tous les secteurs de même que la mise en place d’un observatoire de la société civile, organe consultatif auprès du président de la république pour la prise en charge des préoccupations citoyennes, la promotion des valeurs nationales et la pratique de la démocratie et de la citoyenneté en coordination avec les objectifs du développement national. Les débats houleux qui ont suivi n’auront hélas été d’aucun enseignement puisque les intervenants, revenants d’une ère révolue et éternels positionnés se sont noyés dans des joutes verbales ‘prises de becs’ et règlement de comptes au lieu de focaliser leurs interventions sur l’ordre du jour. Déception affichée, Mr Nazih Berramdan se dira déçu de ces comportements indignes de Mostaganem une ville d’histoire, de militantisme national, de la culture et des arts qui a vu naitre de grands noms parmi ses fils à l’exemple de l’actuel Directeur Général de la télévision Mr Ahmed Bensebane. Pour conclure, il lancera un message d’espoir à partir de Mostaganem invitant tous les acteurs du mouvement associatif à plus de coordination dans leurs actions en droite ligne avec les intérêts supérieurs de la nation.

Habib SI AFIF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − 2 =