LE MINISTRE DE LA POSTE ET TELECOMMUNICATIONS DEPUIS ORAN: Améliorer l’accompagnement des jeunes et faciliter l’investissement dans les TIC

Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a affirmé lundi à Oran que son département œuvre à améliorer l’accompagnement des jeunes ainsi qu’à faciliter l’investissement et le recours aux marchés publics dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC). M.Boumzar a souligné, lors d’une rencontre avec des responsables de startups, à l’occasion d’une visite dans la wilaya, que son département ministériel œuvre à améliorer l’accompagnement des jeunes, faciliter les opérations d’investissement et l’accès aux marchés publics dans le secteur des TIC. Il a appelé à l’occasion à « l’ouverture du dialogue avec les porteurs de projets et ceux qui veulent réaliser des investissements productifs notamment les jeunes détenteurs de startups ».

Le ministre a fait savoir que le portail des avis d’appels d’offres et consultations du secteur des postes et télécommunications « Safaqatouka », lancé par le ministère de tutelle de concert avec le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Startups en août dernier, est un des outils modernes et supports qui permettent l’égalité des chances, la transparence, l’intégrité, la compétitivité et la facilitation des procédures d’accès aux marchés qui sont financés par le Trésor public et les entreprises du secteur.

Dans ce sillage, il a indiqué que le secteur vise, à travers ce portail, à faire connaître les marchés publics liés à la réalisation de projets du secteur, leur numérisation et leur traçabilité, et ce à partir des cahiers de charges jusqu’à l’octroi final du marché. Il a ajouté que depuis son lancement, le portail a enregistré plus de 28.800 visiteurs et 1.344 entreprises (utilisateurs), dont 25 pour cent créées le cadre du dispositif de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), poursuivant que 7.535 appels d’offres au profit de startups ont été lancés.

Aussi, le premier responsable du secteur a insisté sur l’importance de s’appuyer sur les activités et les innovations des jeunes ainsi que d’accélérer le rythme des évolutions des réseaux d’infrastructures, à condition de respecter le plan de charge et d’ouvrir des postes d’emploi aux jeunes, notamment les diplômés des centres de formation professionnelle, outre le respect des conditions, de la qualité et des délais de réalisation des travaux. Lors de sa visite du projet de raccordement de haï 2.500 logements AADL à Aïn Beida (commune d’Es-Sénia), M. Boumzar a insisté sur la nécessité de connecter les pôles urbains et les nouvelles cités d’habitations au réseau de fibre optique et celui du téléphone mobile.

Et de relever qu’il a été accordé récemment une batterie de fréquences aux opérateurs de la téléphonie mobile, au nombre de trois, devant contribuer, dans les mois prochains, à améliorer la qualité de la couverture.

D’autre part, le ministre a souligné que la densité postale à Oran est élevée notamment au chef-lieu de wilaya, dépassant 16.000 habitants pour chaque bureau de poste et ainsi le taux national qui varie entre 9.000 et 10.000 habitants pour chaque bureau de poste.  A ce propos, il a mis l’accent sur la nécessité de réguler la densité postale à travers l’ouverture de nouveaux bureaux de poste.

D’autre part, le ministre a appelé les journalistes à participer aux campagnes de sensibilisation de proximité pour encourager les citoyens à l’usage du paiement électronique. Boumzar a également inauguré, lors de sa visite, une agence commerciale de « Algérie Télécom » à Aïn El Turck et inspecté le centre de tri et de distribution de « Algérie Poste » à haî « El Menaouer », de même qu’un bureau de poste à Es-Sénia et des agences commerciales d’opérateurs de téléphonie mobile.

FORMATION DES JOURNALISTES DANS LA LUTTE CONTRE LES FAKE NEWS

Par ailleurs, le ministre de la Poste et des Télécommunications a indiqué, dans une déclaration à la presse en marge de sa visite dans la wilaya, que son ministère œuvre à la formation de plusieurs journalistes et correspondants régionaux à travers une plate forme électronique, par un opérateur mondial, pour lutter efficacement contre les rumeurs (fake news) dans les réseaux sociaux. « L’espace cybernétique est une arme à double tranchant et c’est pourquoi, il est de notre devoir d’assurer aux journalistes et correspondants régionaux, une formation technique de deux semaines, à raison de 1 heure et 30 par jour, dans les postes techniques, pour lutter efficacement contre les rumeurs qui se répandent dans la toile via Internet », a-t-il déclaré.

En outre, il a annoncé l’organisation mardi d’une journée d’études au profit des journalistes par visioconférence, pour accélérer le rythme du paiement électronique et sa généralisation à travers différentes structures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − huit =