LE RESEAU AEP DE SIDI EL BACHIR(ORAN) EN PANNE SECHE: 595 habitants de Haï Bendaoud 1 et 2 sans eau potable depuis plus de 02 semaines

Les habitants des quartiers de Bendaoud 1 et 2 de la localité de sidi El Bachir, relevant de la commune de Bir El Djir, subissent un calvaire insoutenable pour s’approvisionner en eau potable.

En effet, pas moins de 595 ménages attendent depuis plus de deux semaines la remise en état du réseau d’assainissement d’eau potable, mais en vain.  En raison d’une importante fuite, l’eau n’a pas coulé dans leur robinet depuis, et aucune assistance n’a été fournis à ces familles pour les approvisionnés avec les moyens de la commune ou de la SEOR , à travers la mise en place de citerne d’eau potable. Ils sont dépourvus de cette ressource essentielle et cette situation commence, sérieusement à peser sur le quotidien des habitants. Selon des habitants, la crise d’eau a paralysé des centaines de ménages qui se trouvent dans l’obligation de faire des déplacements dans d’autres localités pour s’approvisionner en eau ou acheter carrément les bouteilles d’eau minérales. Le problème se situe au niveau de la conduite principale du complexe d’alimentation en eau potable Mostaganem-Arzew-Oran (MAO). Ces dernières affirment que des quantités d’eau considérables, estimées à des milliers de mètres cubes, s’échappent quotidiennement, en inondant les prairies de Mers El Hadjaj, à proximité du complexe alimentant les réservoirs du MAO. La situation empire et la durée de cette panne n’a pas encore été déterminée, car les dégâts occasionnés par cette  importante fuite d’eau est assez confuse.  Pour notre part et dans un souci d’avoir de plus amples informations, nous apprendrons que cette fuite d’eau serait due selon des spécialistes à une forte pression subie par la conduite du MAO. Il s’avère que le problème n’est pas dans la disponibilité ou dans la distribution de la ressource hydrique, mais dans l’entretien et la maintenance des équipements et ouvrages de stockage. En somme c’est au niveau du réseau de canalisation  et le colmatage des fuites qui enregistre des lacunes. En attendant des centaines de familles sont dans le désarroi total et ne savent plus à qui s’en remettre pour intervenir et régler cette situation et de résorber le problème lié à ces dégâts.  D’un autre coté, on peut adosser cette problématique aux branchements illicites, notamment des bidonvilles, qui poussent un peu partout comme des champignons. Notons que ces branchement ne peuvent être localisés que lors les opérations de rénovation de réseau. Ces derniers sons détectés au fur et à mesure que les travaux de rénovation avancent, a expliqué une source de l’office nationale de l’assainissement, précisant que d’innombrables fuites ont été réparées. Par ailleurs, concernant les réseaux intramuros et au vu de leurs états, cet ancien réseau d’alimentation en eau potable n’a pas supporté la forte pression de l’eau, ce qui a provoqué plusieurs fuites et endommagé les raccordements au niveau de plusieurs quartiers de la ville, engendrant d’énormes déperditions.

Hadj Hamdouche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 12 =