MOSTAGANEM CELEBRATION DE LA JOURNEE NATIONALE DU MOUDJAHED :L’amour de la patrie est la 1ere vertu de l’homme civilise

Dans sa grandeur, la révolution de novembre aura écrit en lettres d’or son héroïque épopée nationale au travers des hauts faits d’armes et de prestigieux noms auxquels tout un peuple se doit d’honorer et de rendre hommage. Ces hommes ont abandonné le plus cher, biens, femmes et enfants pour faire flotter le drapeau de la liberté. Alors que de nos jours, cette bannière dans de piteux états sur de nombreux frontons parfois nous révolte alors que respect et soins devraient lui être réservé autant que les privilèges et costumes que l’indépendance a offert à certains (Cf. mes antérieurs articles sur le sujet).  Cette célébration qui coïncide cette année avec le nouvel an hégirien 1442 aura été décidé le 13 mai 1965 à l’occasion du 2ème congrès des moudjahidine pour faire revivre le serment qui les a unis dans le sacrifice suprême pour la libération  pays et une halte pour rendre hommage idoine à leurs compagnons d’armes. Elle s’inscrit donc avec une double symbolique marquant le combat libérateur à savoir l’offensive généralisée dans les Aurès d’Aout 1955 et le congrès de la Soummam l’année suivante. Cette offensive de grande envergure dirigée par le vaillant Zighoud  Youcef venu suppléer la disparition de Didouche Mourad menée en en vue de desserrer l’étau des forces coloniales de la 5ème puissance mondiale  sur les maquisards ; elle se soldera hélas par une barbare riposte de l’occupant contre des populations sans défense telle qu’en 1945 et enregistrera plus de 10.000 victimes principalement à Skikda et Guelma. Quant au congrès du 20/08/56 auquel participeront dans de grandes figures de proue de la révolution sous la coordination de Abane Ramdane assisté de Lakhdar Bentobal, viendra consolider les trois premières années de lutte, unifier les rangs de l’ALN, resserrer  ceux du FLN et enfin insuffler un nouvel essor à même de jeter les bases fondatrices d’un Etat pour forcer le gouvernement français à reconnaître le droit à l’indépendance. D’autres actions de mobilisation : des étoiles du football algérien opérant en France, des artistes de renom et des actions diverses viendront conforter le redéploiement diplomatique, contribuer à la médiatisation et la sensibilisation des instances internationales pour assurer l’inéluctable victoire. A Mostaganem et à l’instar de toutes les contrées du pays, covid-19 oblige, Mr Abdessaim  Saadoun, wali accompagné de son SG, du PAPW Abdelkader Tekkouk et des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires a présidé tôt dans la matinée du jeudi  une cérémonie de recueillement à la mémoire des chouhada, d’un dépôt de gerbe de fleurs au pied du mémorial et à la levée des couleurs sous les airs de la fanfare municipale, à la place de la résistance jouxtant le musée du moudjahid. Au cabinet de la wilaya, hommages traditionnels ont été rendus et cadeaux offerts à des membres de la famille révolutionnaire en sus d’une remise symbolique de titres d’attribution et de clefs à une dizaine de bénéficiaires de logements AADL et social en perspective d’une distribution prochaine de 613 unités (400 à Sidi Lakhdar, 53 à Sirat et 160 aides à l’habitat rural – FONAL). Pour mémoire, deux précédentes cérémonies d’affectation ont eu lieu en mars et mai dernier (250 logements LPL – 351 FONAL) et à l’occasion de la fête du 5 juillet  (470LPL – 257 FONAL). Pour rappel le programme de réalisation de l’habitat pour l’ensemble de la wilaya compte au total plus de 16.000 logements (5600 logements-vente AADL, 4800 type public locatif et 3800 promotions aidés, le reliquat en FONAL).

Gloire aux martyrs et honneur aux authentiques moudjahidines

Habib SIAFIF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × cinq =