ORAN: Le journaliste Saïd Boudour et le lanceur d’alerte Noureddine Tounsi, condamnés

Le tribunal d’Oran a rendu, ce mardi vendredi 24 novembre, son verdict dans le journaliste Saïd Boudour et le lanceur d’alerte Noureddine Tounsi, selon le comité national pour la libération les détenus CNLD. Le journaliste Saïd Boudour et le lanceur d’alertes et détenu Noureddine Tounsi, on été condamné « par défaut » à une peine d’une année de prison ferme assortie d’une amende de 50 000 da et 500 000 da à verser à le partie plaignante, indique le CNLD. Selon la même source, « le juge de tribunal d’Oran a refusé la demande des avocats d’extraction du détenu Noureddine Tounsi pour le présenter au procès de vendredi 27 octobre, alors qu’il était dans la même zone (pénitencier d’Oran). Le lanceur d’alerte a été également condamné ce mardi 24 novembre « à 6 mois de prison ferme et 50 000 da d’amende et 50 000 da de dommages et intérêts ». Il s’agit de l’affaire de l’accusation de diffamation, suite à une plainte déposée contre lui par la direction du port d’Oran, précise encore le CNLD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × un =