Séisme de Mila: relogement de 181 familles sinistrés

Pas moins de 181 familles touchées par les séismes survenus les 17 juillet et 7 août derniers à Mila ont été relogées dans la région de Ferdoua dans la commune de Sidi Marouane, tandis que 359 aides ont été octroyées aux personnes souhaitant bénéficier de parcelles de terrain pour y construire leurs habitations.

« Cette opération représente la première étape de la prise en charge des sinistrés et de la matérialisation de l’engagement des autorités envers eux », a indiqué le secrétaire général du ministère de l’Intérieur, des

Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Moundji Abdellah, en présidant en compagnie du secrétaire général du ministère du Logement, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed El Habib Zahana, la cérémonie de remise des clés et des aides au siège de la wilaya.

Le même responsable a précisé, en ce sens, que 181 familles ont bénéficié de logements sociaux publics locatifs, dont 62 sont alloués au profit des habitants de la vieille ville de Mila touchés par le séisme, alors que le reste est issu du quartier sinistré d’El Kherba.

Aussi, des décisions relatives à l’octroi de 359 aides ont aussi été distribuées aux personnes souhaitant bénéficier de parcelles de terrain pour la construction d’habitations et ce, après l’achèvement de l’étude des dossiers par la commission nationale en charge de cette opération, a-t-il dit.

La même source a également précisé que l’orientation des bénéficiaires vers des aides au logement est dictée par « les demandes des personnes concernées elles-mêmes », faisant savoir que 434 personnes ont choisi cette option.

S’agissant de ceux souhaitant bénéficier d’un logement public locatif, le même responsable a fait état de 119 dossiers avalisés de « façon définitive » sur les 219 dossiers soumis à l’étude, évoquant la possibilité pour ceux dont les dossiers n’ont pas été acceptés de déposer un recours au niveau du ministère pour réétudier leur dossier.

Il a par ailleurs rassuré, les citoyens non concernés par la première tranche ou qui avaient déposé des recours que le dossier restera ouvert jusqu’à ce que tous les dossiers et appels soient examinés cas par cas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − 12 =