SONATRACH: Faciliter l’accès aux entreprises dans les contrats EPC

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hekkar, a souligné lundi à Alger que la stratégie tracée par la compagnie en matière d’intégration nationale vise à permettre l’accès aux entreprises algériennes à des contrats de projets d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC) à travers l’élaboration d’un cahier de charges spécifiques.

Dans une allocution d’ouverture des travaux d’une journée d’études consacrée à la stratégie de développement du contenu local dans les projets de Sonatrach, M. Hekkar a indiqué que parmi les options envisagées par le groupe est celle « d’élaborer un cahier de charges spécifiques pour des appels d’offres de biens et services locaux et/ou en démultipliant le nombre de contrats EPC (Engineering Procurement Construction) notamment au moyen de l’allotissement, lorsque cela est possible, afin de permettre l’accès des entreprises algériennes à ces projets ».

S’adressant à des directeurs généraux de filiales, à des dirigeants d’entreprises partenaires et à des représentants des travailleurs du secteur des industries pétrolières et gazières, le P-dg de Sonatrach a affirmé que la stratégie orientée vers l’émergence des potentialités nationales est de nature à stimuler le tissu industriel des PME et PMI algériennes, à développer des compétences, à transférer le savoir-faire et à développer une « supply chain » locale capable à terme de s’exporter et d’accompagner les projets du groupe à l’international.

Outre la réalisation d’économies substantielles de devises étrangères, la stratégie de développement de l’outil national de Sonatrach s’inscrit, selon M. Hekkar, « dans le cadre de la responsabilité sociétale et d’acteur national majeur dans le développement durable du pays. » Cette stratégie profitera aussi à toutes les parties prenantes, l’Etat en premier lieu par l’accroissement de la valeur ajoutée locale et des richesses nationales, a-t-il également précisé.

Affirmant que la direction générale de Sonatrach avait créé une entité dotée de tous les moyens nécessaires et dédiée pour mener à bien cette politique, M. Hekkar a mis l’accent sur l’objectif de Sonatrach de disposer de partenaires industriels locaux performants et respectant les principes du code de conduite de la compagnie nationale des hydrocarbures.

Six milliards de dollars de contrats en EPC en 2019

Selon un bilan chiffré sur l’exercice 2019 présenté à l’occasion par les cadres du groupe, Sonatrach a conclu pour un montant avoisinant 735 milliards de dinars équivalent de 6 milliards de dollars de contrats projets en EPC avec des entités étrangères (Europe, USA et Asie), soit 60 % du montant total des contrats signés.

Au niveau local, le montant des contrats confiés à des entreprises algériennes dans le domaine des EPC avait atteint les 135 milliards de dinars, représentant seulement 15% du total des contrats conclus dans des projets de réalisation d’infrastructures, de réhabilitation des installations et des équipements de production, ainsi que des travaux de forage et de raccordements des puits.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + deux =