Startups DZ :L’ère des entraves administratives et bureaucratiques est révolue »

Les travaux de la Conférence nationale des startups, « Algeria Disrupt 2020 », ont débuté samedi à Alger, sous la présidence du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en présence du Premier ministre Abdelaziz Djerad et des membres du gouvernement. Organisée par le ministère délégué chargé de l’Economie de la connaissance et des startups, cette conférence se tient au Centre international des conférences (CIC) dans l’objectif de créer un espace d’échanges et de débat autour des questions en relation avec ces entreprises et les moyens de leur développement en Algérie. L’événement sera aussi l’occasion d’annoncer les mesures mises en place par le gouvernement pour soutenir l’écosystème des jeunes pousses, notamment le lancement officiel du Fonds d’investissement des startups, ainsi que le nouveau cadre réglementaire dédié à ces entreprises. Près de 1.000 participants prennent part à ce rendez-vous, entre startups, incubateurs, représentants d’institutions gouvernementales et financières, opérateurs économiques, experts, associations, universités et centres de recherches. Trois panels seront organisés dans le cadre ce cette conférence autour des thématiques en relation avec le cadre juridique, le capital risque « venture capital » et les incubateurs/accélérateurs. Peu avant le début de la Conférence, M. Tebboune, accompagné du Premier ministre et du ministre délégué chargé de l’Economie de la connaissance et des startups, a visité une exposition regroupant une quarantaine de startups, organisée en marge de la rencontre afin de mettre en exergue la créativité de la jeunesse algérienne qui continue à prouver ces potentialités notamment durant cette période de pandémie. Le président Tebboune s’est entretenu avec les exposants qui lui ont présenté des aperçus sur leurs projets innovants.

M.Tebboune honore de jeunes innovateurs

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a honoré, samedi à Alger, sept jeunes innovateurs, ayant entre 11 et 15 ans, dont trois ayant remporté un concours international de robotique en Corée du Sud. Lors de la séance d’ouverture de la Conférence nationale des startups, le président de la République a honoré trois jeunes lycéens innovateurs venus de la wilaya de Sétif, lauréats d’un concours international de robotique en Corée du Sud, ainsi que quatre autres jeunes venus de la wilaya de M’sila. Présent à cette cérémonie avec ses deux camarades lauréats, Nazim Assefrane et Mohamed-Amine Atoui, le jeune Younes Abdessami, 15 ans à peine, élève dans une école d’apprentissage de programmation et de robotique, a déclaré que son équipe a élaboré, à distance, un projet portant sur une ferme intelligente gérant le côté bétail et le côté agricole. Lors de cette cérémonie, le président de la République a, en outre, remis des prix aux membres de l’association « Créativité et innovation scientifique » de la wilaya de M’sila. Les quatre jeunes membres de l’association, ayant entre 11 et 13 ans, ont travaillé sur plusieurs innovations dont celle de la maison intelligente (Motassim Boussadia), la barrière ferroviaire intelligente (Chawki Aouni), la ferme intelligente (Mohamed-Ali Thouirat) ainsi que la chaussure intelligente destinée aux non-voyants (Wael Hemdani). A rappeler que les sept jeunes innovateurs ont été honorés, durant le mois en cours, par le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’économie de la connaissance et des startups, Oualid Yacine.

Un nouveau système déclaratif au profit des porteurs de projets

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a annoncé samedi l’adoption d’un nouveau système déclaratif au profit des porteurs de projets innovants leur permettant de lancer leurs activités avant l’obtention du registre de commerce.   Dans une allocution à l’ouverture de la 1ère édition de la Conférence nationale des startups, le Président Tebboune a affirmé que « l’ère des entraves administratives et bureaucratiques est révolue », rappelant s’être engagé à « éradiquer définitivement ces pratiques qui ont privé les meilleurs de nos enfants de concrétiser leurs projets et de réaliser leurs rêves et poussé nombre d’eux à l’émigration ». Il a soutenu dans ce cadre que la concrétisation de cet engagement « se traduira par l’adoption d’un nouveau système déclaratif au profit des porteurs de projets innovants leur permettant de concrétiser leurs idées loin de toute entrave ». « Il suffit à toute personne souhaitant créer une start-up de le déclarer seulement…une fois la production lancée, elle devra obtenir le registre de commerce », a indiqué le président de la République. Et de rappeler, dans le même contexte, les incitations fiscales introduites au titre de la loi de finances complémentaire au profit des start-up, en sus des différentes facilitations relatives à l’accès au foncier pour la réalisation des incubateurs et des accélérateurs, au vu de l’importance de ces structures en matière d’accompagnement des start-up. Le Président Tebboune a formé le vœu de voir les projets soumis au Fond de financement des start-up (dont le lancement officiel a été annoncé durant la Conférence) se concrétiser dans « les plus brefs délais », soulignant que « tous les problèmes soulevés doivent être réglés dans un délai de deux mois ». Le Président de la République s’est félicité du niveau des jeunes porteurs de projets innovants avec lesquels il a échangé lors de sa visite d’une exposition organisée en marge de la Conférence qui a regroupé près de 40 startups. « C’est un énorme plaisir de voir une génération avec une autre façon de voir les choses ….une génération qui n’a pas connu la Guerre mais qui s’est lancée dans un véritable combat économique », a ajouté le Président.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − 2 =