TRIBUNAL DE CHERAGA: 15 ans de prison requise contre Mme Maya , Hamel, El Ghazi et Zaâlane

le procureur du tribunal de Cheraga (Alger), au terme de l’audition des principaux témoins dans l’affaire dite   de « la fille cachée de Bouteflika », a prononcé des réquisitions sévères contre les principaux accusés dans cette affaire, une des plus emblématique du chancre de la corruption qui a marqué les années Bouteflika.  Ainsi, contre Nechnachi Razika, principale accusée, connue sous le nom de Mme Maya, le procureur a requis 15 ans de prison ferme et 6 millions de dinars d’amende, alors que Abdelghani Hamel, ex-DGSN et les ministres Mohamed El Ghazi et Abdelghani Zaâlane encoururent une peine de prison de 15 ans et des amendes  de 2 millions de dinars pour les deux premiers et un million de dinars pour le dernier.  Pour rappel, les griefs retenus contre les accusés sont notamment « blanchiment d’argent », « trafic d’influence », « octroi d’indus avantages », « dilapidation de deniers publics », « incitation d’agents publics pour l’octroi d’indus avantages » et « transfert illicite de devises vers l’étranger ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − dix-sept =