UNIVERSITE DE M’SILA: Cap sur le numérique

Les enseignants et les chercheurs de l’université de M’sila ont été invités hier, à signer de manière électronique leurs PV de reprise.

Cette facilitation accordée à l’encadrement de la structure entre dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus qui impose le respect de la distanciation sociale. C’est la première fois qu’il est procédé à cet acte dématérialisé avec une signature électronique authentique et sécurisée. Il a été rendu possible grâce à l’espace numérique de travail DWS créée par l’université qui offre plusieurs prestations aux fonctionnaires de l’établissement. L’identité du signataire du PV électronique est vérifiée au moyen d’un code partagé entre l’enseignant et son administration.

L’enseignant signataire reçoit électroniquement un accusé de réception confirmant la réception du document par son administration pédagogique. Pour faciliter la tâche aux enseignants de signer électroniquement leurs PV de reprise, une vidéo est diffusée depuis plusieurs jours sur les pages virtuelles de l’établissement et les boîtes mail des enseignants. L’espace numérique du travail DWS est un espace privatif réservé à chaque enseignant sur une plateforme numérique créée par l’université de M’sila pour héberger le dossier administratif virtuel de l’enseignant, un système d’alerte électronique, un suivi de l’activité de l’enseignant,…

A l’université de M’sila, le numérique est perçu comme un levier contribuant à la rénovation des pratiques de gestion et d’enseignement, indique le vice-recteur, le Dr Hachemi Belouadhah qui ajoute que la dématérialisation est devenue un outil au service d’une politique globale à l’égard des acteurs universitaires de l’établissement.

Les étudiants, comme les enseignants et les travailleurs, tirent tous les bénéfices de cette organisation dématérialisée mise en œuvre par l’université depuis quelques mois, a-t-il expliqué.  Elle a avantagé la diversification des méthodes pédagogiques et des modes d’accès aux contenus et aux services pédagogiques.

Le numérique a permis, notamment de transformer la relation entre étudiants, enseignants et administration dans l’objectif de renforcer l’efficacité de la gouvernance universitaire. En effet, tous les échanges (documents, informations) qu’induit la procédure de soutenance, de réinscription, de prêt de livres sont opérés par des moyens électroniques à l’université de M’sila, précise le Dr Hachemi Belouadhah. L’université a inscrit parmi ses objectifs d’arriver à zéro papier et a réalisé des avancées considérables en matière d’introduction du numérique dans sa gestion.

La lutte contre la pandémie du Coronavirus lui a permis d’introduire une méthode qui est en vogue dans le monde à savoir l’enseignement à distance.  Grace à la plateforme Moodle, les enseignants ont pu communiquer avec leurs étudiants sans qu’ils soient obligés de se rencontrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 2 =